ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Même si l'approche fonctionnaliste est critiquée par certains sociologues, il est indéniable que la population a des besoins et que les pouvoirs publics comme les acteurs économiques ou sociaux tendent à les satisfaire. Les équipements collectifs sont donc censés répondre aux besoins de la vie en société.

Les équipements jouent un rôle déterminant dans toute politique d'aménagement urbain, soit pour organiser l'urbanisme, soit pour accompagner un développement plus ou moins spontané ; et ce n'est donc pas un hasard si le ministère chargé de l'urbanisme s'est longtemps appelé ministère de l'Équipement. Les équipements collectifs constituent ainsi un objectif et un moyen de toute politique d'aménagement, ils sont donc largement pris en compte par le droit de l'urbanisme et, au-delà du droit, dans les procédures de financement et de réalisation des opérations d'aménagement.

C'est en grande partie par le biais d'une certaine normalisation des équipements collectifs que les pouvoirs publics (État, départements, communes) réglementent également, en les canalisant, les comportements sociaux et leurs modes d'expression ; c'est donc essentiellement à travers la réalisation, la gestion et le fonctionnement de ces équipements collectifs que peuvent s'apprécier les degrés de centralisation ou de décentralisation et de participation des citoyens à la gestion de leur cadre de vie.

Les équipements collectifs font l'objet d'une normalisation en vue de leur programmation et de la répartition de leur réalisation ou de leur financement entre les divers acteurs publics ou privés de la vie sociale. Cette normalisation sert de règle de jeu commune aux pouvoirs publics et aux promoteurs — publics ou privés — et autres investisseurs.

La typologie des équipements collectifs doit tenir compte de plusieurs facteurs : leur nature matérielle d'une part, dont découle grandement leur fonction et leur rôle urbanistique, et, d'autre part, leur mode de gestion et de fo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS  » est également traité dans :

BOBIGNY

  • Écrit par 
  • Boris LEBEAU
  •  • 790 mots
  •  • 1 média

Avec 48 892 habitants (en 2012), Bobigny est une commune de taille moyenne de la banlieue nord-est de Paris. Pourtant, son statut de préfecture de la Seine-Saint-Denis lui confère une place particulière dans le système territorial métropolitain. Bien que les fouilles archéologiques menées depuis 2002 dans l'enceinte de l'hôpital Avicenne révèlent les traces d'une présence gauloise au iii e  siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bobigny/#i_80598

CRÉTEIL

  • Écrit par 
  • Jean STEINBERG
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Créteil, chef-lieu du département du Val-de-Marne, comptait 90 590 habitants en 2012. Cette commune, bordée à l'est par la Marne, a connu deux épisodes successifs de forte croissance démographique depuis les années 1960, qui ont fait tripler sa population en trente ans. Créteil a une origine très ancienne mais ne devient un bourg qu'à l'époque gallo-romaine. Jusqu'au second Empire, seul existe l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creteil/#i_80598

ÉVRY

  • Écrit par 
  • Jean STEINBERG
  •  • 907 mots
  •  • 1 média

Évry, chef-lieu de l'Essonne, avait une population de 53 221 habitants en 2012. Ce faible chiffre s'explique par la petitesse relative de la commune qui, avec les communes voisines de Bondoufle, Courcouronnes et Lisses, sur une superficie de 3 000 hectares seulement, a bénéficié du statut de ville nouvelle de 1965 à 2000. Le territoire de la ville nouvelle comportait relativement peu de vestiges, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evry/#i_80598

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Un pays à la dérive »  : […] La Grèce a été l'un des pays les plus pauvres de l'Europe communautaire jusqu'à l'élargissement de celle-ci en mai 2004, la majorité des dix nouveaux États membres disposant d'un niveau de vie bien inférieur au sien. Mais l'économie grecque a connu pendant longtemps une réelle expansion grâce à sa modernisation aidée par l'Union européenne (U.E.). Pays agricole et très peu industrialisé, la Grèce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_80598

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

L'intervention de l'État dans l'économie est patente. Dans la plupart des pays développés, les enfants peuvent fréquenter des écoles, des jardins ou des piscines publics. Les routes sont en grande partie décidées, tracées, construites et entretenues par les services de l'État. Dans de nombreux pays, les régimes de protection sociale relèvent aussi du secteur public. Certains marchés sont réglemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_80598

JEUX OLYMPIQUES - Le coût des Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 996 mots

Dans le chapitre « Des bénéfices indirects difficiles à quantifier »  : […] Organiser les jeux Olympiques ne peut plus se traduire par des bénéfices opérationnels directs ; néanmoins, derrière un bilan financier négatif se cachent des bénéfices indirects. Par exemple, le coût des Jeux d'hiver de Vancouver, en 2010, est estimé à 4,15 milliards d'euros, mais le gouvernement d'Ottawa espère que tous les efforts consentis à l'occasion de ces Jeux généreront indirectement 7 mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-cout-des-jeux/#i_80598

Pour citer l’article

André-Hubert MESNARD, « ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/equipements-collectifs/