MIRALLES ENRIC (1955-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte catalan Enric Miralles est mort le 22 août 2000 à Barcelone, âgé de quarante-cinq ans, alors qu'il entreprenait des projets décisifs. Né à Barcelone en 1955, Enric Miralles est diplômé d'architecture de l'E.T.S.A.B. en 1978. Mais il a commencé sa carrière dès 1975 dans l'agence d'Albert Viaplana et Helio Piñon. Ces architectes introduisent alors à Barcelone les doctrines internationales, depuis le minimalisme des années 1980 jusqu'au déconstructivisme qui surviendra dix ans plus tard et trouvera à Barcelone une interprétation plus féconde qu'ailleurs, du fait de sa résonance avec la part expressionniste et... constructiviste d'une ville qui n'a jamais oublié Antonio Gaudí. Enric Miralles est étroitement associé, au cours des années 1980, aux projets de l'agence. Son rôle dans la conception du réaménagement de la place des Pays-Catalans à Barcelone, une des œuvres les plus importantes de Piñon et Viaplana, a toujours été reconnu par les deux architectes.

Enric Miralles crée son agence avec Carme Pinós en 1983. Il a hérité, avec ou sans « dé », du constructivisme de Piñon et Viaplana et va l'utiliser pour renouer profondément avec une architecture de l'émotion, de la poésie. Ses projets conjuguent en effet la liberté de la composition et de la plastique avec une tectonique puissante, même (et surtout) si elle fuit l'orthogonalité. Son œuvre principale restera de ce point de vue le cimetière d'Igualada achevé en 1995, qui a trouvé à Barcelone un créateur à sa mesure, comme le cimetière Brion Vega à San Vito di Altivole dans la province de Trévise par Carlo Scarpa ou celui de Modène par Aldo Rossi.

D'autres projets suivront – club de tir à l'arc pour les jeux Olympiques de Barcelone (1992), centre culturel d'Hostalets, Catalogne (1993). Ces réalisations accentuent le trait d'une architecture à la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Hélène CONTAL, « MIRALLES ENRIC - (1955-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/enric-miralles/