ENFANTS SOLDATS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Situation contemporaine

Multiplication et aggravation du phénomène

La seconde moitié du xxe siècle a vu une évolution dans l'utilisation des enfants dans les forces et groupes armés. Ce changement est d'abord quantitatif : la proportion des enfants dans le groupe des combattants est plus élevée qu'elle ne l'a jamais été, et on estime qu'ils forment entre 30 et 50 p. 100 de l'effectif total de nombreux groupes armés en Afrique ou en Asie. Le changement est également qualitatif : d'auxiliaires, les enfants sont devenus combattants, parfois acharnés, qui effraient les populations et les armées régulières plus encore que des soldats adultes. Drogués, endoctrinés et inconscients du danger, leur perception des notions de Bien et de Mal est biaisée et les pousse à commettre des atrocités qui ont marqué l'histoire récente. Les enfants enrôlés par les Khmers rouges au Cambodge (1975-1979), par la Lord's Resistance Army en Ouganda (depuis 1988), par le Revolutionary United Front en Sierra Leone (1991-2002), ou par les milices Ninjas, Cobras ou Cocoyes en république du Congo (1997-2003)... sont quelques exemples dramatiques de cette évolution de l'utilisation des enfants dans les conflits. Un autre changement significatif est la participation croissante des filles aux combats. À la fois « épouses », « esclaves sexuelles » et combattantes, les filles soldats seront d'autant plus stigmatisées quand elles tenteront de retourner dans leurs familles et communautés.

Au xxie siècle, les « nouveaux conflits » – guerres à la fois infra-étatiques (guérillas, guerres civiles, guerres ethniques) et urbaines – sont de nature à favoriser l'utilisation des enfants. Les enfants continuent à être utilisés comme espions, messagers et porteurs, mais leur emploi au combat s'est intensifié. La prolifération des armes légères et de petit calibre joue un rôle prédominant dans cette évolution parce qu'elles sont parfaitement a [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : chargée de programmes, Bureau de la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour les enfants et les conflits armés

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

11 janvier 2018 France. Non-lieu dans l'affaire de viols impliquant des soldats français en République centrafricaine.

d’enfants portées en 2015 contre des soldats français de l’opération Sangaris en République centrafricaine délivrent une ordonnance de non-lieu, faute d’avoir pu établir « des faits circonstanciés et étayés » à leur encontre. […] Lire la suite

29 avril 2015 République centrafricaine – France. Accusations de viols portées contre des soldats français

enfants, en échange de nourriture, par des soldats français de l’opération Sangaris, en République centrafricaine, de décembre 2013 à juin 2014. Les autorités françaises en ont été informées en juillet 2014 par un haut fonctionnaire du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, qui a transmis ces informations sans l’accord de sa hiérarchie […] Lire la suite

2-30 juin 2012 Syrie. Intensification des affrontements

enfants et les conflits armés » accuse le régime syrien et les milices qui le soutiennent d'exécutions, de torture, d'emprisonnement et d'utilisation d'enfants comme boucliers humains. L'Armée libre de Syrie est également accusée de recruter des enfants soldats. Le 16, le général norvégien Robert Mood, qui commande les opérations de la Mission de  […] Lire la suite

11-26 mars 2012 France. Des militaires et des enfants juifs tués par un fanatique islamiste, Mohammed Merah

soldats parachutistes sont tués et un autre grièvement blessé dans une fusillade à Montauban (Tarn-et-Garonne). Le 19, un professeur et trois enfants de trois, six et huit ans sont tués par balles devant le collège-lycée Ozar-Hatorah, un établissement juif, à Toulouse. Un lien est aussitôt établi avec les assassinats de militaires dans la région les […] Lire la suite

5-28 octobre 2009 Pakistan. Recrudescence des attentats-suicides

soldats sont déployés et affrontent environ dix mille talibans. Le 28, une voiture piégée explose sur un marché très fréquenté de Peshawar, faisant au moins cent cinq victimes, parmi lesquelles des femmes et des enfants. Peshawar, en tant que capitale de la province de la Frontière du Nord-Ouest et base logistique essentielle pour les convois de ravitaillement […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rosalie AZAR, « ENFANTS SOLDATS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/enfants-soldats/