ENDÉMISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On désigne par ce terme le caractère propre à une unité systématique de se confiner dans une région plus ou moins étendue mais toujours bien déterminée du globe, autrement dit d'avoir une aire de distribution bien délimitée et réduite dans le monde. La dimension des aires des unités systématiques endémiques est souvent fonction de leur importance dans la hiérarchie systématique : une famille aura généralement une aire très étendue, alors qu'une espèce, une sous-espèce ou même une variété aura une aire extrêmement restreinte, pouvant se limiter uniquement à un massif montagneux ou à une île de faible surface. Nous pouvons citer comme exemple d'endémisme le cas des différentes espèces du genre Abies : A. pinsapo se confine au sud de l'Espagne, A. marocana au nord du Maroc, A. numidica est trouvée dans le massif des Babors, en Algérie, A. nebrodensis en Sicile septentrionale.

Par contre, la grande famille des cactacées est endémique de l'empire floral américain et recouvre en conséquence un très vaste domaine.

Le fait qu'un taxon soit endémique peut résulter de deux phénomènes qu'il est essentiel de distinguer.

D'une part, on peut être en présence d'une faune ou flore relique de formes anciennes, en voie de disparition, ayant subi une réduction de leur aire en raison de conditions de plus en plus défavorables ou d'une concurrence d'espèces à pouvoir adaptatif et compétitif plus puissant. Ces reliques, véritables fossiles vivants, ont des caractères généralement primitifs et occupent des milieux isolés, protégés naturellement où la lutte pour survivre n'est pas trop ardue. Mais, les conditions naturelles étant constamment en équilibre instable, on observe une nette tendance à la disparition, voire à l'anéantissement complet, par exemple lors de l'introduction volontaire d'espèces étrangères par l'homme. On est donc dans le cas de l'endémisme relique, du paléo-endémisme. Un des milieux naturels les plus favorables au paléo-endémisme est constitué par les chaînes de montagnes isolées, telles que [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ENDÉMISME  » est également traité dans :

BAÏKAL LAC

  • Écrit par 
  • Laure ARJAKOVSKY, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 4 056 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les organismes vivants »  : […] Les organismes végétaux et animaux qui peuplent le lac se classent en espèces dites paléarctiques, réparties traditionnellement dans les réserves d'eau douce de l'hémisphère Nord, et les autres, dites endémiques, qui n'existent pratiquement que dans le Baïkal et représentent l'essentiel de la faune et de la flore (de 80 à 90 p. 100 des populations). Plus de deux cent cinquante espèces de mousses, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/#i_37919

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 054 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La biogéographie dispersaliste »  : […] Pour expliquer la répartition des êtres vivants à la surface de la Terre, l'école dispersaliste, encore appelée dispersionniste, considère que les biotes d'un biotope sont le produit de la dispersion des espèces à partir d'un centre d'origine. Elle prend sa source au xviii e  siècle, avec les idées de Carl von Linné et de Georges Buffon, puis s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biogeographie/#i_37919

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Ubiquistes et endémiques »  : […] À l'intérieur même de ces grandes régions biogéographiques, la faune sauvage se répartit de façon très inégale. Certaines espèces sont dites ubiquistes car elles se retrouvent d'une extrémité à l'autre d'un continent, parfois même au-delà. C'est le cas bien connu de l'ours brun et du loup, qui peuplent toute la région paléarctique, de l'Espagne aux États-Unis et de la Sibérie au Canada. C'est auss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-sauvage/#i_37919

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Répartition géographique des fièvres hémorragiques virales »  : […] Les virus à l'origine des FHV sont répartis sur une grande partie du globe . Cependant, comme chaque virus est associé à une ou plusieurs espèces hôtes et/ou vecteurs particuliers, sa présence et celle de la maladie qu’il provoque ne sont généralement observées que là où vivent ces espèces. Certains hôtes, tels que les espèces de rongeurs porteurs de plusieurs arénavirus du Nouveau Monde, vivent d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievres-hemorragiques-virales/#i_37919

GALÁPAGOS ARCHIPEL DES

  • Écrit par 
  • Anne COLLIN DELAVAUD
  •  • 523 mots
  •  • 4 médias

Treize grandes îles, dix-sept petites îles et une multitude d'îlots constituent l'archipel de Colón ou des Galápagos, province de l'Équateur qui est situé à 900 kilomètres environ des côtes de l'Amérique du Sud. L'ensemble, d'origine volcanique, couvre à peine 8 010 kilomètres carrés et doit son originalité à ses paysages ainsi qu'à une végétation et à une faune qu'un isolement total a protégées j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archipel-des-galapagos/#i_37919

HAWAII

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 5 880 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un climat tropical original »  : […] De par leur position au sud du tropique, les Hawaii ont un climat chaud, mais la chaleur est atténuée et uniformisée tout au long de l'année par l'influence océanique. À Honolulu par exemple, la moyenne du mois le plus chaud ne dépasse pas 26,2  0 C et celle du mois le moins chaud 22,3  0 C. Mais c'est surtout la répartition et le régime des pluies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hawaii/#i_37919

ÎLES

  • Écrit par 
  • Guy LASSERRE
  • , Universalis
  •  • 5 314 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'endémisme biologique »  : […] L' étude des peuplements végétaux et animaux des milieux insulaires révèle l'importance des phénomènes d'endémisme. La réduction des effectifs de chaque population et la diminution du nombre des espèces sont révélateurs de l'appauvrissement dû à l'isolement, d'autant plus que la superficie de l'île est plus restreinte et que son éloignement par rapport au continent est plus grand. L'appauvrissem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles/#i_37919

LACS

  • Écrit par 
  • Bernard DUSSART
  •  • 9 334 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Endémisme des flores et faunes lacustres »  : […] Seuls quelques lacs sont très anciens. C'est pourquoi l'endémisme lacustre n'est pas très fréquent. Cependant, le cas des amphipodes du lac Baïkal, comme celui des isopodes du lac d'Ohrid, est à signaler. Dans le Tanganyika, des mollusques endémiques existent, et certaines éponges ne sont connues à l'heure actuelle que dans quelques lacs argentins. Des poissons également peuvent évoluer différemm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lacs/#i_37919

MÉDITERRANÉENNE AIRE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Henri GAUSSEN, 
  • Hervé HARANT
  • , Universalis
  •  • 8 277 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Caractères actuels »  : […] La flore actuelle se caractérise par sa xérophilie. Les arbres ou les arbustes ont des feuilles coriaces, en général persistantes, présentant des dispositifs de lutte contre la transpiration excessive de l'été (membranes épaisses, stomates protégés du soleil, concentration particulière des sucs cellulaires) : divers pins, le chêne vert, l'olivier, les plantes du maquis, le palmier nain ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aire-mediterraneenne/#i_37919

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 537 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Végétation et faune »  : […] À l'origine, les îles océaniennes n'avaient pas une flore et une faune très riches, et leur pauvreté a tendance à s'accentuer progressivement en allant de l'ouest vers le cœur de l'océan : les grandes îles mélanésiennes, proches du continent asiatique et de l'Australie, ont une flore beaucoup plus variée que certains atolls ou îlots perdus de la Polynésie. La majeure partie des espèces végétales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-physique/#i_37919

Pour citer l’article

Fabienne PETIT, « ENDÉMISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/endemisme/