GUIMET ÉMILE (1836-1918)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Émile Guimet est né à Lyon le 2 juin 1836, dans une famille d'industriels. Son père, Jean-Baptiste, polytechnicien, dirigeait une usine de colorants à Fleurieu-sur-Saône, dans la banlieue lyonnaise ; il y produisait en particulier le bleu outremer artificiel, qu'il avait inventé et qui fit sa fortune, de sorte qu'il put développer ses entreprises. En 1855, il fonde avec quelques amis la Compagnie des produits chimiques d'Alais et de Camargue (P.C.A.C.), dans le Gard, qui prendra, en 1951, le nom de Compagnie Pechiney.

On sait peu de choses de la formation de son fils Émile : il semble qu'il reçut son éducation dans le milieu familial, éducation qui lui donna, avec l'habitude du travail, une grande culture tant dans le domaine des sciences que dans celui des arts, en particulier la musique. Le 1er janvier 1860, son père lui confie la direction de son usine de Fleurieu ; Émile Guimet n'avait pas encore vingt-quatre ans et se lança dans cette nouvelle vie sans grand enthousiasme. Cependant, à la mort de son père, en 1871, Émile Guimet était devenu un grand patron. Le succès de ses entreprises le conduisit à prendre en 1887 la présidence de la P.C.A.C., qu'il transforma en société anonyme et qu'il dirigea jusqu'à sa mort, en 1918 à Fleurieu-sur-Saône.

La culture humaniste qui l'imprégnait – qu'il doit autant à l'atmosphère de l'époque qu'à une insatiable curiosité – l'aida à être un grand patron « social », créant par exemple pour ses ouvriers un fonds destiné à financer les indemnisations des accidents du travail et les retraites, animant lui-même une fanfare destinée à l'éducation de ses ouvriers.

Sa vocation de chercheur, Émile Guimet la doit encore à son insatiable curiosité. Un premier voyage en Égypte, en 1865-1866, va lui apporter la révélation de l'Orient. Il visitera ensuite la Grèce, la Turquie, la Roumanie, puis l'Algérie et la Tunisie. De chacun de ces voyages, il rapportera en grand nombre objets et observations ethnographiques. Il se tourne alors vers l'étude des religions, puis vers l'archéologie ; en 1873, il participe à Paris au premier congrès des Orien [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (sciences historiques et philologiques)

Classification


Autres références

«  GUIMET ÉMILE (1836-1918)  » est également traité dans :

FRANK BERNARD (1927-1996)

  • Écrit par 
  • Jean-François JARRIGE
  •  • 991 mots

Né à Paris d'un père avocat, Bernard Frank avait commencé des études de droit, avant de se tourner vers l'orientalisme à l'École des langues orientales, où il apprit le chinois et le japonais, puis à l'École pratique des hautes études. Entré au C.N.R.S. en 1951, il profita d'un séjour de trois ans à la Maison franco-japonaise de Tōkyō de 1954 à 1957 pour s'affirmer comme un des meilleurs japonolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-frank/#i_29805

GUIMET MUSÉE, Paris

  • Écrit par 
  • Vincent LEFÈVRE
  •  • 1 042 mots

Le musée national des arts asiatiques Guimet à Paris doit son nom à son créateur, Émile Guimet (1836-1918), homme très cultivé, artiste et musicien à ses heures, représentatif des patrons philanthropes et paternalistes du xix e  siècle. Influencé par Saint-Simon et par la pensée sociale chrétienne, il accorde une grande importance au savoir et à la transmission des connaissances à toute la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-guimet-paris/#i_29805

MUSÉE DES CONFLUENCES

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 1 344 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du Muséum au musée des Confluences »  : […] Le musée des Confluences est l’héritier de l’ancien musée Guimet d’histoire naturelle de Lyon, fermé en 2007. Leur origine remonte à 1777, lorsque le cabinet d’histoire naturelle – issu du cabinet de curiosités de Balthasar de Monconys (1611-1665) – est créé dans l’enceinte de l’hôtel de ville de Lyon. Par ailleurs, en 1879, l’industriel lyonnais Émile Guimet (1836-1918), fils du chimiste et créa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-des-confluences/#i_29805

Pour citer l’article

Claude JACQUES, « GUIMET ÉMILE - (1836-1918) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-guimet/