KATZ ELIHU (1926-2021)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en mai 1926 à New York, Elihu Katz est un psychosociologue. Universitaire américain, il a également enseigné, à partir des années 1960, à l’université hébraïque de Jérusalem, où il a fondé un centre de recherche sur la communication. Il a été l’un des principaux fondateurs de la télévision israélienne.

Elihu Katz s'est particulièrement attaché à l'étude de la diffusion de l'information. Il doit sa renommée internationale à la publication d’un ouvrage écrit en collaboration avec Paul Lazarsfeld.

Ce livre consacré aux décisions d'achat dans une petite ville des États-Unis, Personal Influence : the Part Played by People in the Flow of Mass Communication (1955), ne sera traduit en français qu’en 2008 (Influence personnelle. Ce que les gens font des médias, Armand Colin-INA). Katz et Lazarsfeld y développent et formalisent, grâce à une enquête par panel, le modèle du twostep flow of communication, esquissé, en 1944, par Lazarsfeld dans The People's Choice. Katz montre que les moyens de diffusion de masse n'exercent pas un effet direct sur les individus et que l'opinion se forme par le relais intermédiaire de « leaders d'opinion » qui, influencés par la presse, la radio, la télévision, agissent à leur tour sur les gens qu'ils côtoient dans les « groupes primaires ».

Dans la même perspective, Katz a étudié, dans un ouvrage publié avec James S. Coleman et Herbert Menzel, les mécanismes de diffusion de l'innovation médicale (Medical Innovation. A Diffusion Study, 1966). Analysant un processus de décision, The Politics of Community Conflict. The Fluoridation Decision (avec Robert L. Crain et Donald B. Rosenthal, 1969), Katz applique la théorie de la diffusion des innovations non plus à des individus mais à des communautés. Reprenant le modèle proposé par James S. Coleman dans Community Conflict (1957), Katz étudie aussi l'« aliénation » des électeurs dans les sociétés industrielles. Cette aliénation, qui s'apparente à l'anomie durkheimienne, se traduit, pour les individus coupés de l'ordre social traditionnel, par une absence de normes ainsi que par un dérèglement du comportement.

En Israël, à la fin des années 1960, il participe à la création de la télévision israélienne, dont il devient le premier président. Cette expérience nourrit ses travaux ultérieurs, consacrés notamment aux impacts de l’introduction de la télévision dans les pays du Tiers Monde (Broadcasting in the Third World. Promise and Performance, en collaboration avec George Wedell, 1977). À partir des années 1970, il étudie le traitement par les médias des événements historiques (processus de paix israélo-arabe). Il s’intéressera, entre autres, à la réception de la série américaine Dallas dans le monde (The Export of Meaning: Cross-Cultural Readings of “Dallas”, 1990) ou aux grands événements médiatiques que sont les cérémonies officielles, les jeux Olympiques ou les visites papales (Media Events: The Live Broadcasting of History, 1992). Ses travaux sur la communication font de lui un des pères fondateurs de ce champ disciplinaire.

Elihu Katz est mort le 31 décembre 2021 à Jérusalem.

—  Daniel DERIVRY

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KATZ ELIHU (1926-2021)  » est également traité dans :

COMMUNICATION - Communication de masse

  • Écrit par 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « effets » »  : […] Les études portant sur la dimension culturelle de la communication montrent la complexité des relations entre le message et les autres éléments du processus de la communication. C'est ce que confirme l'analyse des « effets » de la communication de masse. Selon J. T.  Klapper (1960), « la communication de masse n'agit pas normalement comme une cause nécessaire et suffisante d'effets sur l'audience, […] Lire la suite

INFLUENCE

  • Écrit par 
  • François CHAZEL
  •  • 4 171 mots

Dans le chapitre « L'influence interpersonnelle »  : […] C'est à l'occasion de la première étude par panel d'une élection présidentielle – celle de 1940 qui opposait Roosevelt à Willkie – que Paul F. Lazarsfeld, Bernard Berelson et Hazel Gaudet prirent conscience de l'importance du phénomène, qui contredisait leurs hypothèses initiales ( The People's Choice ) : la radio et la presse n'étaient pas en effet, comme ils l'avaient supposé, de puissants agent […] Lire la suite

Pour citer l’article

Daniel DERIVRY, « KATZ ELIHU - (1926-2021) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/elihu-katz/