Elektra, STRAUSS (Richard)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Texte

Extrait du monologue «Allein! Weh, ganz allein!» d'Elektra (traduction française du livret d'Hofmannsthal par H. Gauthier-Villars):

So kommst du wieder, setzest Fuss vor Fuss und stehst auf einmal da, die beiden Augen weit offen, und ein königlicher Reif von Purpur ist um deine Stirn, der speist sich aus des Hauptes offner Wunde. Agamemnon! Vater! Tu reviendras de même, pas à pas là, tout à coup, debout, et tes yeux seront grands ouverts, et le bandeau royal ceindra de nouveau ton front, le pourpre bandeau de ta plaie! Agamemnon! Père!

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Lille-III-Charles-de-Gaulle, critique musical

Pour citer l’article

Christian MERLIN, « Elektra, STRAUSS (Richard) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/elektra-strauss-richard/