MAXIMOVA EKATERINA (1939-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Danseuse russe parmi les plus populaires, Ekaterina Sergeïevna Maximova a incarné pendant trente ans l'âge d'or du ballet soviétique dans le monde entier. Elle a également formé, avec Vladimir Vassiliev, l'un des couples les plus mythiques du ballet classique.

Ekaterina Maximova est née le 1er février 1939 à Moscou, d'un père ingénieur et d'une mère éditrice qui l'initie au monde du ballet. Entrée à l'école du ballet du Bolchoï de Moscou en 1949, en même temps que Vladimir Vassiliev, elle est vite remarquée pour ses qualités physiques. Elle bénéficie du riche enseignement de la pédagogue Elisaveta Gerdt (1891-1975), ancienne danseuse du ballet du Kirov de Saint-Pétersbourg, et sera conseillée pendant toute sa carrière par Galina Oulanova (1910-1998), légende du Kirov puis du Bolchoï. Elle bénéficiera ainsi d'un double enseignement des styles russes : celui du Bolchoï, ample et héroïque, et celui du Kirov, plus romantique et habité, avant d'en faire une synthèse remarquable.

Alors âgée de dix-neuf ans, Maximova est engagée dans la troupe du Bolchoï en août 1958. Rapidement, elle obtient le rôle principal de La Fleur de pierre (musique de Serge Prokofiev, chorégraphie de Youri Grigorovitch) qui marque les débuts d'une longue collaboration avec Vassiliev mais aussi avec Grigorovitch, lequel deviendra directeur du ballet du Bolchoï de 1964 à 1995. C'est avec cette œuvre que l'Occident la découvre dès 1959, lors de la toute première tournée du Bolchoï aux États-Unis. Elle devient alors la danseuse soviétique favorite du public occidental, comme son aînée Maïa Plissetskaïa.

Le 1er juin 1960, Maximova interprète sa première Giselle (musique d'Adolphe Adam, chorégraphie de Leonid Lavrovski) avec Vassiliev, sous la direction de Galina Oulanova. Elle est alors la plus jeune Soviétique à danser ce rôle phare du répertoire romantique, où elle montre son habileté à varier les émotions. Outre ses impressionnantes capacités techniques, qu'elle maîtrise avec éloquence mais sans gra [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Ariane DOLLFUS, « MAXIMOVA EKATERINA - (1939-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ekaterina-maximova/