VASSILIEV VLADIMIR (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Casse-Noisette, représenté au Bolchoï, 1970

Casse-Noisette, représenté au Bolchoï, 1970
Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Ekaterina Maximova et Vladimir Vassiliev

Ekaterina Maximova et Vladimir Vassiliev
Crédits : Tim Graham/ Evening Standard/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Danseur et chorégraphe soviétique né à Moscou. Vladimir Vassiliev fait ses études à l'Institut chorégraphique de cette ville sous la direction du professeur Mikhail Gobovitch. Il entre en 1958 au Bolchoï et crée le personnage de Damila dans Fleur de pierre de I. Grigorovich (1959), puis celui d'Ivanouchta dans Le Petit Cheval bossu de Chtchedrine (maître de ballet : A. J. Radounski).

À une technique incomparable Vassiliev ajoute un grand talent d'interprète dramatique, d'où le large éventail de ses créations. Possédant les meilleures traditions réalistes du ballet russe, attiré par les rôles du ballet soviétique moderne, il a également interprété le rôle de Medjnoun dans Medjnoun et Leïla (maître de ballet : K. I. Goleïzovski, 1964) mais aussi celui de Petrouchka (maître de ballet : K. F. Boiarski ; d'après M. N. Fokine). Son grand succès est obtenu dans Casse-Noisette, où il passe de mouvements violents et saccadés à de larges figures inspirées et lyriques. Vassiliev a également incarné de grands personnages romantiques : celui de Roméo ou celui d'Albert dans Giselle, ou, dans un autre registre, il tourne pour Franco Zeffirelli dans La Traviata (1982) ; mais sa création principale reste celle de Spartacus dans un ballet dont I. Grigorovitch donna deux versions (1968-1970). Il y devient le symbole plastique de l'élan vers la liberté selon l'esthétique soviétique. On l'a également apprécié dans Ivan le Terrible (maître de ballet : I. Grigorovitch, 1977), Macbeth (Molchanov, 1980) et l'Ange bleu (Roland Petit, 1989). Ses débuts de chorégraphe datent d'Icare en 1971. Il a signé aussi Aniuta (1986) pour le théâtre San Carlo de Naples et Roméo et Juliette (1990) pour le Bolchoï de Moscou. Il a épousé Ekaterina Maximova, étoile du Bolchoï, sa partenaire en de nombreux ballets. Un film de Dominique Delouche, Katia et Volodia (1989), retrace la carrière conjuguée du couple.

De 1995 à 2000, il devient directeur du ballet du Bolchoï et tente de rénover le répertoire de la compagnie en y inscrivant des œuvres de Vladimir Gordeïev ou John Cranko. Mais les conditions économiques en vigueur à l'époque ne lui permettent pas de donner plus d'ampleur à ce projet.

—  Pierre LARTIGUE

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VASSILIEV VLADIMIR (1940- )  » est également traité dans :

MAXIMOVA EKATERINA (1939-2009)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 826 mots
  •  • 1 média

Danseuse russe parmi les plus populaires, Ekaterina Sergeïevna Maximova a incarné pendant trente ans l'âge d'or du ballet soviétique dans le monde entier. Elle a également formé, avec Vladimir Vassiliev, l'un des couples les plus mythiques du ballet classique. Ekaterina Maximova est née le 1 er  février 1939 à Moscou, d'un père ingénieur et d'une mère éditrice qui l'initie au monde du ballet. E […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LARTIGUE, « VASSILIEV VLADIMIR (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-vassiliev/