PIAF ÉDITH (1915-1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vie en rose

Malgré la situation générale dramatique, Édith ne pense qu'à sa carrière. Jean Cocteau lui offre Le Bel Indifférent, qu'elle crée au théâtre en 1940 avec son amant du moment, Paul Meurisse. À la suite du succès que connaît cette pièce, le couple est engagé pour le film Montmartre-sur-Seine de Georges Lacombe, au côté de Jean-Louis Barrault (1941). Sur le tournage, Piaf rencontre Henri Contet, qui devient son nouveau Pygmalion et l'un de ses nombreux auteurs. Piaf fréquente également Michel Emer, qui lui écrit L'Accordéoniste et Le Disque usé. En août 1943 et février 1944, elle effectue des déplacements à Berlin. Lorsque, quelques mois plus tard, on le lui reprochera, elle affirmera qu'elle agissait en faveur des prisonniers. À la Libération, elle sera cependant saluée pour l'aide qu'elle a apportée à de nombreux juifs, en particulier à des musiciens qu'elle a protégés et fait travailler.

En juillet 1944, elle rencontre Yves Montand. Elle lui écrit des chansons, met son équipe à son service, tourne avec lui en 1945 Étoile sans lumière, de Marcel Blistène, et exige qu'il figure en tête d'affiche au théâtre de l'Étoile. Elle le fait répéter des heures durant, l'impose à Marcel Carné dans Les Portes de la nuit (1946), et réussit à faire de lui un professionnel et une vedette. « Dès qu'il a commencé à voler de ses propres ailes et à choisir ses chansons lui-même ou à ne pas vouloir chanter celles qu'elle voulait qu'il chante, Édith l'a quitté », rapportera Simone Signoret dans La nostalgie n'est plus ce qu'elle était (1976).

En mai 1945, Édith Piaf écrit et compose La Vie en rose, qu'elle n'inscrit pas à son répertoire. Ne connaissant pas la musique, elle demande à Louiguy d'en transcrire la mélodie ; Marianne Michel, une jeune artiste inconnue, interprète la chanson au cours de différentes émissions de radio. Le succès est immédiat. En rentrant de tournée, Édith s'empare de ce titre, qui deviendra très vite un de ses plus gros succès.

Elle signe un contrat avec Path [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  PIAF ÉDITH (1915-1963)  » est également traité dans :

AZNAVOUR CHARLES (1924-2018)

  • Écrit par 
  • Alain POULANGES
  •  • 1 583 mots
  •  • 1 média

Maurice Chevalier a dit de lui : « Il a osé chanter l'amour comme on le ressent, comme on le fait, comme on le souffre. » Pourtant le chemin fut long et difficile et, avant de connaître une gloire internationale, Charles Aznavour a bien failli subir l'échec définitif magnifiquement décrit dans « Je m'voyais déjà » (1961), bouleversant portrait hyperréaliste d'un artiste aux illusions déçues. De 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-aznavour/#i_6483

MONTAND YVES (1921-1991)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 453 mots

Dans le chapitre « « Trois Petites Notes de musique » »  : […] Ivo Livi naît le 13 octobre 1921 à Monsummano Alto (aujourd’hui Monsummano Terme), en Toscane. Alors qu'il a deux ans, son père, ouvrier communiste, quitte l'Italie fasciste et émigre en France. Il habite alors les quartiers pauvres de Marseille, quitte l'école à onze ans et fait tous les métiers : livreur, emballeur, employé dans une fabrique de pâtes alimentaires, garçon coiffeur... Son entrée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-montand/#i_6483

MOUSTAKI GEORGES (1934-2013)

  • Écrit par 
  • Jean-Dominique BRIERRE
  •  • 1 089 mots
  •  • 1 média

Chanteur de langue française s'il en est, l'auteur-compositeur d'origine grecque Georges Moustaki a écrit de nombreuses chansons inspirées de ses racines méditerranéennes et de ses voyages à travers le monde. Dans Petit Abécédaire d'un amoureux de la chanson française (2012), cet homme, épris de liberté et d'indolence, se présentait ainsi : « Il est gentil, il est tendre, un peu trop nonchalant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-moustaki/#i_6483

PATACHOU HENRIETTE RAGON dite (1918-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots
  •  • 1 média

La chanteuse et actrice française Patachou fut l’une des artistes de cabaret les plus populaires du Paris de l’après-guerre . Sa voix rauque, son approche brillante de la chanson traditionnelle et son humour irrévérencieux en firent l’antithèse de la mélancolique Édith Piaf. Henriette Ragon, de son nom d’état civil, naît le 10 juin 1918 à Paris. Elle travaille comme employée dans une usine pendant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henriette-patachou/#i_6483

Pour citer l’article

Alain POULANGES, « PIAF ÉDITH - (1915-1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edith-piaf/