ÉCRITURE EXPRESSIVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’écriture expressive est une technique thérapeutique qui demande à l’individu de décrire par écrit ce qu’il ressent au sujet d’un événement personnel à l’origine d’un stress ou d’une difficulté. Initialement développée par le psychologue américain James Pennebaker durant les années 1990, l’utilisation de l’écriture expressive s’inscrit dans le champ des thérapies cognitives et comportementales. Typiquement, au cours de plusieurs séances (généralement trois à quatre séances de quinze à vingt minutes), l’individu doit rédiger un texte dans lequel il explore ses pensées et sentiments au sujet de l’événement ciblé. Il ne doit pas être attentif à la qualité linguistique du texte qu’il rédige : la priorité de l’exercice porte sur l’expression du ressenti et des difficultés éprouvées. « Pour les jours suivants, vous écrirez un texte sur vos pensées et sentiments les plus profonds se rapportant à une expérience émotionnelle désagréable qui vous a affecté(e) vous et votre vie. Vous pouvez écrire sur le même sujet ou écrire sur une expérience différente chaque jour. Ne vous souciez pas de l’aspect final du texte. ». Telle est la forme de la consigne type. Des consignes plus précises, ciblant un événement ou un moment particulier, ont aussi été utilisées avec succès.

Les effets bénéfiques de l’écriture expressive (dont certains sont observables plusieurs mois après les séances d’écriture) ont été validés expérimentalement dans un grand nombre d’études et avec des populations présentant des pathologies physiologiques (hépatite, cancer, cholestérol, polyarthrite rhumatoïde…), des troubles psychiatriques ou psychopathologiques (dépression, trouble obsessionnel compulsif, stress post-traumatique…), ou des difficultés de vie (recherche d’amélioration des résultats académiques, des performances sportives, de la relation de couple…). Ces effets ont été observés sur des marqueurs de la santé physiologique des individus (renforcement du système immunitaire, effet sur la circulation sanguine, sur la tension, sur le rythme cardiaque, sur la respiration, sur les réponses neuroendocriniennes...), sur le fonctionnement et la santé psychologiques (meilleurs bien-être, état émotionnel et estime de soi, baisse des symptômes dépressifs ou anxieux, du stress post-traumatique, des ruminations), et sur des changements comportementaux (visites médicales, absentéisme, performance académique, troubles du sommeil, réduction de l’addiction au tabac...). Par ailleurs, ces effets sont supérieurs à un effet placebo et, associée à une thérapie chimique en psychiatrie, l’écriture expressive se révèle être plus puissante que d’autres thérapies cognitives et comportementales. Toutefois, comparativement à l’expression orale, le fait d’écrire n’apporte pas plus de bénéfices : seul l’écriture sur le ressenti émotionnel semble efficace, quelle que soit la modalité d’expression.

Plusieurs théories ont été avancées pour rendre compte des effets sur la santé de l’écriture expressive. On peut évoquer la levée de l’inhibition émotionnelle (une inhibition des pensées relatives à un événement stressant) ou la régulation émotionnelle (qui serait perturbée par un événement stressant). L’autorégulation permettrait en effet de fixer des buts à atteindre et les émotions agiraient comme des signaux renseignant sur l’accomplissement ou non de ces buts. L’écriture expressive favoriserait ainsi un traitement en profondeur des difficultés rencontrées, ce qui aurait pour conséquence une meilleure régulation et intégration en mémoire des émotions négatives liées à l’événement stressant. On peut aussi évoquer les théories sur l’exposition répétée : elle atténuerait ou ferait disparaître les dérèglements émotionnels à force d’y être exposé de façon répétée et progressive. Certains auteurs suggèrent aussi que l’écriture expressive diminuerait les ruminations liées à des stress. Enfin, une dernière théorie suggère que l’écriture expressive créerait des changements cognitifs, et en particulier des représentations mentales de l’événement stressant chez les individus. La mise en langage, en particulier, permettrait de différencier les émotions et par conséquent d'utiliser des stratégies de régula [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Thierry OLIVE, « ÉCRITURE EXPRESSIVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-expressive/