HOFFMAN DUSTIN (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une remise en question de l'idéal américain

En 1969, après avoir obtenu les bonnes grâces du grand public avec John and Mary, de Peter Yates, histoire sentimentale et cette fois très convenable de la naissance d’un amour, Dustin Hoffman séduit les cinéphiles après le grand public en interprétant sous la direction d'Arthur Penn le Jack Crabb de Little Big Man (1970), ballotté de façon aussi drolatique que tragique entre les cultures indienne et blanche. Sans prendre de positions publiques comme Marlon Brando, Hoffman est néanmoins représentatif de l'Amérique des « années Vietnam », celles où les repères se perdent peu à peu et où l'on prend conscience de ne pas pouvoir maîtriser son destin, pas plus que le monde environnant. Ce qui n’empêche pas de déployer un maximum d'énergie « à corps perdu ». Hoffman et Little Big Man sont au cœur d'une remise en question de l'Amérique et de l'héroïsme américain – ici à propos du massacre des Indiens et de la « folie » du général Custer à Little Big Horn – qu'éclaire ensuite Les Chiens de paille (Straw Dogs, Sam Peckinpah, 1971). Dustin Hoffman y incarne un intellectuel américain pacifiste et timoré, qui doit recourir à la violence pour s'opposer à une brutalité sauvage et absurde. Le yuppie, mal à l'aise dans son cadre et son costume du Lauréat, retrouve malgré lui les origines complexes et ambiguës qui marquèrent la fondation de l'Amérique... Le David Summer des Chiens de paille, au départ si « civilisé », trouve son pendant dans le personnage de Lenny Bruce du film de Bob Fosse (Lenny, 1974) devenu un comique persifleur, cynique et désespéré.

Un peu à la manière de Robert de Niro, Dustin Hoffman éprouve un plaisir répété et une facilité apparente à se glisser dans la peau des personnages les plus contradictoires. Il le prouve dans Tootsie, de Sydney Pollack (1 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, chargé de cours à l'université de Paris-VIII, directeur de collection aux Cahiers du cinéma

Classification

Pour citer l’article

Joël MAGNY, « HOFFMAN DUSTIN (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dustin-hoffman/