DOUAI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Douai, avec 43 011 habitants en 2012, est la principale ville centre de l'agglomération du Douaisis (la partie centrale de l'ancien bassin minier du nord de la France) : près de 158 000 habitants sur 35 communes (2012). Elle est la seule, de cet ensemble de plusieurs dizaines de villes, qui puisse s'enorgueillir d'un brillant passé et d'une tradition urbaine, perceptibles autant dans sa morphologie et ses monuments que dans ses fonctions et la composition de sa population. Néanmoins, la proximité d'Arras, de Lens, de Valenciennes et surtout de Lille interdit que son rayonnement s'étende au-delà de son arrondissement.

Hauts-de-France : carte administrative

Hauts-de-France : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Hauts-de-France. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La ville est mentionnée pour la première fois au viie siècle (Duacum) mais l'archéologie a montré que ses origines sont plus anciennes. Sa situation et son site correspondent à l'ancien point de départ de la navigation sur la Scarpe, à une bonne vingtaine de kilomètres de sa confluence avec l'Escaut. Là, au sortir de la table de craie artésienne et au contact des argiles flamandes, la rivière changeait de régime et s'approfondissait. Comme bien d'autres villes nordistes, Douai se développa primitivement en zone humide dont on trouve un rappel plus à l'est, dans les portions maraîchères de la vallée de la Scarpe, ou plus au sud, dans la vallée de la Sensée, dont les étangs sont exploités pour la pêche et les loisirs.

À ses activités drapantes et commerciales, Douai parvint à ajouter des fonctions administratives (Parlement de Flandre et université), lui permettant ainsi d'asseoir un certain rayonnement au sein des Pays-Bas bourguignons puis espagnols. La ville fut conquise par Louis XIV en 1667, mais parvint à conserver ses fonctions intellectuelles et judiciaires. Première préfecture du Nord, elle dut céder en 1804 cette fonction à Lille, sa rivale plus puissante, où furent également transférés le rectorat d'académie et l'université à la fin du xixe siècle. Elle a conservé en revanche la cour d'ass [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  DOUAI  » est également traité dans :

BOINEBROKE JEAN DE (mort en 1285/86)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 310 mots

Illustre membre d'un lignage qui domine la draperie douaisienne à la fin du xiii e siècle, Jean de Boinebroke représente l'aristocratie marchande de cette époque, maîtresse de l'économie urbaine, méprisante à l'égard des artisans et tenant les leviers de la vie politique. Boinebroke est un gros drapier, c'est-à-dire qu'il produit ou achète la laine brute, la fait filer, carder, teindre, tisser da […] Lire la suite

BRA THÉOPHILE (1797-1863)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 1 354 mots
  •  • 1 média

Le sculpteur français Théophile Bra est né à Douai le 23 juin 1797, ville où il est mort, le 2 mai 1863. Grâce à des travaux récents, l'œuvre dessiné de Bra, totalement inconnu, vient d'être révélé par une exposition présentée à Houston en 1998, puis au musée de la Chartreuse à Douai en 1999. Bra fut connu de ses contemporains comme une personnalité excentrique et attachante et certains critiques […] Lire la suite

LEWARDE CENTRE HISTORIQUE MINIER DE

  • Écrit par 
  • Jack LIGOT
  •  • 870 mots

Le Centre historique de Lewarde se situe au cœur du bassin minier, à quelques kilomètres de Douai, dans le Nord. Installé sur le carreau de l'ancienne fosse Delloye, fermée en 1971, il en réutilise les 7 000 mètres carrés de bâtiments et de superstructures, sur un site de huit hectares. Dans ce siège d'extraction d'importance moyenne, un millier de mineurs, dont huit cents au fond, ont produit, d […] Lire la suite

Les derniers événements

4-22 décembre 2008 • France • Annonce d'un plan de relance économique.

Le 4, le président Nicolas Sarkozy présente, à Douai (Nord), un plan de relance budgétaire d'un montant de 26 milliards d'euros, soit 1,3 p. 100 du produit intérieur brut (P.I.B.). « Notre réponse à la crise, c'est l'investissement », déclare-t-il, soucieux de « ne pas sacrifier l'avenir [...] Lire la suite

29 mai - 17 novembre 2008 • France • Polémique autour d'un jugement de divorce pour non-virginité de l'épouse.

du jugement de « cette affaire privée [qui] dépasse la relation entre deux personnes et concerne l'ensemble des citoyens ». Le 19, la cour d'appel de Douai suspend, en référé, l'exécution provisoire du jugement du tribunal de Lille et donc l'inscription du divorce à l'état civil. L'appel au fond doit être [...] Lire la suite

2-22 juillet 2004 • France • Jugement controversé dans l'affaire de pédophilie d'Outreau.

. Les sept autres sont relaxés. Le même jour, le ministre de la Justice, Dominique Perben, exprime ses « regrets » à l'adresse des accusés finalement innocentés. Il annonce la création d'un groupe de travail chargé d'identifier les dysfonctionnements de l'instruction dans cette affaire. Le 20, puis le 22, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai (Nord) accède à la demande de mise en liberté déposée par deux condamnés qui ont fait appel.  [...] Lire la suite

4 février 1997 • France • Incarcération de Bernard Tapie.

La Cour de cassation rejette le pourvoi formé par Bernard Tapie contre l'arrêt de la cour d'appel de Douai qui a confirmé, en novembre 1995, sa condamnation à huit mois de prison ferme dans l'affaire du match Valenciennes-Olympique de Marseille. Cette peine devient aussitôt exécutoire, et l'ancien [...] Lire la suite

31 mai 1996 • France • Condamnation de Bernard Tapie à une peine de prison ferme dans l'affaire du « Phocéa ».

trente mois de prison avec sursis pour banqueroute et abus de biens sociaux, et, d'autre part, à dix-huit mois de prison, dont six ferme, pour fraude fiscale. En novembre 1995, la cour d'appel de Douai avait déjà condamné Bernard Tapie à huit mois de prison ferme dans l'affaire du match Valenciennes-O.M.  [...] Lire la suite

28 novembre 1995 • France • Peine de prison confirmée pour Bernard Tapie.

La cour d'appel de Douai condamne l'ancien président de l'Olympique de Marseille (O.M.) Bernard Tapie à deux ans de prison, dont huit mois ferme, 20 000 francs d'amende et trois ans d'inéligibilité dans le cadre de l'affaire du match truqué Valenciennes-O.M., en mai 1993. En première instance [...] Lire la suite

16 mars - 1er avril 1994 • France • Mise en examen de trois députés et condamnation d'un sénateur.

montant de 7 millions de francs au profit d'associations créées par le maire de Lyon. Le 29, Michel Noir sera mis en examen pour abus de confiance et placé sous contrôle judiciaire. Le 23, la cour d'appel de Douai (Nord) dégage Bernard Tapie de l'obligation de quitter la présidence de l'Olympique [...] Lire la suite

12-17 juillet 1987 • France • Agitation dans les prisons

À partir du 12, des détenus manifestent, à Fleury-Mérogis (Essonne) d'abord, contre le surpeuplement carcéral. Il y a dans les prisons françaises près de 51 000 détenus pour 33 500 places. Ce mouvement de protestation s'étend ensuite à d'autres établissements : Rouen, Douai et surtout Marseille, où des prisonniers montent sur le toit, les 16 et 17, après avoir mis le feu aux locaux.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Jean THUMERELLE, « DOUAI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/douai/