PERRAULT DOMINIQUE (1953-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1953 à Clermont-Ferrand, Dominique Perrault est diplômé de l'Unité pédagogique d'architecture no 6 (Paris-La Villette) en 1978. Il fréquente les agences de Martin van Treek, René Dottelonde et Antoine Grumbach avant de créer la sienne en 1981. Lauréat du concours pour la construction de l'École supérieure d'ingénieurs en électronique et électrotechnique (E.S.I.E.E.) à Marne-la-Vallée, il livre en 1987 un bâtiment qui le fait immédiatement remarquer sur la scène française. Perrault devient alors la figure de proue d'une génération d'architectes revendiquant notamment une complète maîtrise technique du projet.

Minimaliste, sculpturale, voire paradoxale – les notions d'effacement et de geste sont intimement mêlées dans chacune de ses propositions –, l'architecture de Perrault est basée sur des images fortes, des partis radicaux, légitimés en aval par une parfaite mise en œuvre des matériaux de construction. C'est le cas à Paris avec l'hôtel industriel Berlier (1986-1990) ou l'usine de traitement des eaux de la S.A.G.E.P. à Ivry-sur-Seine (1987-1993). De la même façon, Perrault acquiert la reconnaissance internationale en remportant, en 1989, le concours pour la Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand à Paris, achevée en 1997. Prenant le parti d'enterrer les salles de lecture, disposées autour d'une forêt inaccessible, transplantée à grands frais – aux dimensions du Palais-Royal –, Perrault dresse, aux quatre coins de cet espace, des tours dont le rôle, la hauteur et le système de protection ont alimenté l'une des plus violentes polémiques de la décennie. Le projet – modifié – comme la réalisation vaudront à l'architecte de vives critiques, mais aussi quelques éloges ; la B.N.F. agace en effet par son austérité et ses dysfonctionnements, tout autant qu'elle fascine par sa puissance et la précision de son exécution. Architecte controversé, Perrault est pourtant l'un des rares Français à avoir su s'exporter, à Berlin notamment, où il a réalisé le vélodro [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Picardie Jules-Verne

Classification


Autres références

«  PERRAULT DOMINIQUE (1953- )  » est également traité dans :

DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE (exposition)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 1 009 mots

Après Christian de Portzamparc (1996), Renzo Piano (2000), Jean Nouvel (2001), Morphosis (2006) et Richard Rogers (2007), le Centre Georges-Pompidou a présenté du 11 juin au 22 septembre 2008 la première grande exposition consacrée à l'architecte de la Bibliothèque nationale de France, Dominique Perrault . Conçue et mise en scène par Perrault […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-perrault-architecture/#i_99757

BIBLIOTHÈQUES

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN
  •  • 8 914 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les bibliothèques nationales »  : […] La mise en activité des espaces des bâtiments monumentaux construits sous la direction de l’architecte Dominique Perrault ne s’est pas faite sans difficulté. Il a fallu parfaire le fonctionnement du système informatique appelé à constituer le « cerveau » de l’ensemble et améliorer la communication des ouvrages demandés, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliotheques/#i_99757

VIENNE, Autriche

  • Écrit par 
  • Guy LOEW, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 4 155 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vienne contemporaine »  : […] actuel, les tours post-modernes de la Donau-City, dessinées par l'architecte français Dominique Perrault, s'élèvent désormais à proximité : en 2007, cette véritable ville nouvelle offre déjà 15 000 emplois et près de 2 000 logements. Sur la berge sud du Danube, la Millenium Tower domine de ses 202 mètres un nouveau quartier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-autriche/#i_99757

Pour citer l’article

Simon TEXIER, « PERRAULT DOMINIQUE (1953-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-perrault/