BOZO DOMINIQUE (1935-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'historien d'art Dominique Bozo a changé le paysage de l'art moderne et contemporain en France. C'est à lui que l'on doit la réussite du musée Picasso ; c'est à ses efforts que l'on doit la transformation d'un Musée national d'art moderne vieillot et frileux en l'un des centres les plus importants du monde pour qui veut comprendre l'art du xxe siècle. C'est grâce à lui, enfin, que la manne dispensée aux arts plastiques par le ministère de la Culture pendant les années 1980 (sous la houlette de Jack Lang) a été employée utilement. Dominique Bozo eut à cœur d'amélioration les collections publiques françaises ; il aimait le pouvoir non pour ses fastes mais pour ce qu'il permet de mettre en œuvre à long terme ; il avait enfin au plus haut point le sens du service public.

Beaucoup lui ont reproché ses démissions fracassantes, son caractère secret. Ayant très tôt choisi la voie du musée plutôt que celle de l'écriture (avec laquelle il admettait avoir des difficultés), il savait fort bien que personne, dans le monde des musées français, n'avait une vision aussi claire que la sienne sur l'art de la première moitié du xxe siècle (les musées étrangers le considéraient pour cette raison comme l'interlocuteur privilégié) ; mais il savait aussi que, pour imposer cette vision, il lui faudrait sans cesse affronter le monstre bureaucratique et ruser avec lui. Ses démissions furent ainsi autant de chantages efficaces.

Né en 1935 à Alençon (Orne), Dominique Bozo avait fait ses classes à l'École du Louvre (dont il était sorti avec le titre de conservateur des Musées de France), à l'Institut d'art et d'archéologie de l'Université de Paris, mais aussi dans un contexte beaucoup moins traditionnel, celui de l'École pratique des hautes études. Conservateur au Musée national d'art moderne dès 1969, il organisa plusieurs expositions dans le vieux palais de Tōkyō (dont celle des dessins et sculptures de Matisse en 1975) avant de préparer le déménagement du musée à Beaubourg. Contrairement à ce que l'on pense générale [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOZO DOMINIQUE (1935-1993)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE ET DESIGN AU CENTRE GEORGES-POMPIDOU, PARIS

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 1 881 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une collection d'architecture »  : […] Cette évolution coïncide également avec le projet, qui s'affirme peu à peu au cours des années 1980, de constituer une collection d'architecture propre au Centre. Nommé directeur du M.N.A.M. et du C.C.I. en 1990, Dominique Bozo soutient cette initiative, entérinée par un décret de Jack Lang en 1992. L'objectif est entre autres de rivaliser avec le Museum of Modern Art de New York, qui, dès ses or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-et-design-au-centre-georges-pompidou-paris/#i_22509

CENTRE NATIONAL D'ART & DE CULTURE GEORGES-POMPIDOU

  • Écrit par 
  • Bernadette DUFRÊNE
  •  • 2 376 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'expérience du Centre »  : […] On peut distinguer dans l'histoire de l'institution trois époques : celle du lancement (1977-1981), et d'expérimentations où prédomine le modèle – historique – de l'actualité ; celle d'une activité ponctuée de réaménagements (1981-1997), où sont valorisés le lieu muséal et le temps long de la collection ; enfin l'époque qui s'amorce en 1997, mais se dessine pleinement avec la réouverture de 2000, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-national-d-art-et-de-culture-georges-pompidou/#i_22509

FONDS RÉGIONAUX D'ART CONTEMPORAIN ou F.R.A.C., France

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET, 
  • Julie VERLAINE
  •  • 2 364 mots

Dans le chapitre « Les F.R.A.C., une pédagogie de l'art contemporain »  : […] Créés en 1982 par Claude Mollard, premier délégué général aux arts plastiques, dans le cadre d'une politique gouvernementale de décentralisation volontariste et radicale, les F.R.A.C. furent baptisés régionaux pour affirmer leur vocation spécifique face au Fonds national d'art contemporain. Le ministère de la Culture avait vu alors son budget multiplié par deux, et Jack Lang souhaitait que l'on a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonds-regionaux-d-art-contemporain-ou-f-r-a-c-france/#i_22509

PICASSO MUSÉE, Paris

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 1 205 mots

Dans le chapitre « Une dation »  : […] Quand il meurt le 8 avril 1973, à l’âge de quatre-vingt-onze ans, sa succession est d’ores et déjà avancée. Jacqueline Roque, sa seconde épouse et la dernière des huit femmes avec lesquelles il a vécu, et Paul, le fils qu’il eut avec Olga Khokhlova, sa première femme, sont ses deux seuls héritiers légitimes. Étant nés hors mariage, ses trois autres enfants sont tout d’abord tenus à l’écart mais ga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-picasso-paris/#i_22509

Pour citer l’article

Yve-Alain BOIS, « BOZO DOMINIQUE - (1935-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-bozo/