BREAD AND PUPPET THEATRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À travers le Bread and Puppet Theatre, et grâce à son créateur, Peter Schumann, sculpteur d'origine allemande, le spectacle américain des années 1960 a rencontré les marionnettes siciliennes issues d'une très vieille tradition du xive siècle et, peut-être, subi l'influence du carnaval allemand et de certaines représentations médiévales de la vie des saints. Cette forme de théâtre s'est manifestée dans la rue comme dans les églises de Provence et dans certains campus des universités américaines, en particulier dans le Vermont où la troupe a conduit une vie communautaire entre deux voyages.

Les réalisations du Bread and Puppet se présentent comme des actions animées par des sculptures géantes où à la dimension de l'homme. Le corps humain est la seule source du mouvement. Le masque et la marionnette y ont une part prépondérante, celle de l'acteur étant réduite à la marche, à l'attitude, au mouvement élémentaire qui développent un art savant, fait de lenteur et de répétition. La parole y est limitée, élément d'accompagnement de l'action visuelle, musique ou bruitage. Les fervents de Brecht se sont d'abord ralliés au théâtre de masques dont celui-ci avait déjà utilisé le pouvoir théâtral. Le célèbre effet « de distanciation » est souligné par la lenteur du rituel, d'abord exaspérante, et qui nous transporte peu à peu dans un autre temps que le nôtre. Chaque mouvement de ces géants de 3 à 4 mètres revêt une telle importance dans l'espace que la durée et l'action prennent alors une signification forte, soulignée par la grande beauté de ces têtes et de ces formes. Art du vitrail, art du conteur, ce théâtre présente un monde étrange tout en paraboles et en allégories ; puisant son inspiration dans les Écritures, nous parlant de l'homme et de la foule, il nous redit inlassablement la crucifixion, la résurrection, le monde de la violence, l'horreur de la guerre, la tristesse de l'absence, la longue litanie des méchants et des trompés. La joie est étrang [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : metteur en scène, conseiller en éducation populaire et techniques d'expression

Classification


Autres références

«  BREAD & PUPPET THEATRE  » est également traité dans :

BREAD AND PUPPET THEATRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 397 mots

1962 À New York, Peter Schumann (né en 1934) crée, avec Bob Ernstthal et Bruno Eckhardt, le Bread and Puppet Theatre.1963 The King's Story, premier spectacle avec des marionnettes à tiges en papier mâché. Les manipulateurs sont e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bread-et-puppet-theatre-reperes-chronologiques/

CRÉATION DU BREAD AND PUPPET THEATRE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 351 mots

Persuadé que le théâtre « est aussi indispensable à l'homme que le pain », l'Américain d'origine allemande Peter Schumann (né en 1934), sculpteur, musicien et chorégraphe, crée en 1962 une troupe, dans un quartier de Manhattan, pour présenter des spectacles hors des théâtres, dans la rue et autres espaces publics. À partir de matériaux simples – papiers, terre glaise, toiles –, il réalise des masq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-bread-and-puppet-theatre/#i_22347

ARTS DE LA RUE

  • Écrit par 
  • Emmanuel WALLON
  •  • 6 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'élan des années 1960 »  : […] Durant les années 1960, la notion d'œuvre, malmenée de longue date par Marcel Duchamp, fut jetée à la rue par les provocations de Jean-Jacques Lebel, facétieux cousin des performers nord-américains et des actionnistes viennois de Fluxus, et l'art livré aux passants à travers les interventions plastiques d'Yves Klein et des « nouveaux réalistes ». Jean Dubuffet agença ses vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-de-la-rue/#i_22347

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 417 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La recherche théâtrale »  : […] Si les animateurs de théâtre ont pendant quelques années choisi l'engagement dans l'actualité et la subversion, ils n'ont jamais perdu de vue la recherche théâtrale. Un travail incessant a été mené pour renouveler les structures dramatiques, le jeu des comédiens et le rapport entre scène et salle, et pour repenser la fonction de l'art dans la société. Les tentatives les plus audacieuses ont été me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_22347

MARIONNETTES

  • Écrit par 
  • Paul-Louis MIGNON
  •  • 3 275 mots

Dans le chapitre « Types et mœurs populaires »  : […] Avec l'islam, l'impossibilité de figurer en chair et en os l'être humain a favorisé le « jeu des ombres ». Vers le xvi e  siècle, une comédie de mœurs, où la satire de l'actualité avait sa place, s'est organisée autour du type de Karagöz. Chauve, portant un haut bonnet, le ventre gros, bossu, brandissant un énorme phallus qui lui sert de matraque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marionnettes/#i_22347

Pour citer l’article

Armel MARIN, « BREAD AND PUPPET THEATRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bread-et-puppet-theatre/