FOSSEY DIAN (1932-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En guerre contre le braconnage

Dès 1972, le braconnage des gorilles a pris des proportions industrielles. Les trafiquants ont compris que crânes et mains de gorille étaient des souvenirs appréciés des touristes et que les bébés vivants étaient très demandés, en particulier par les zoos européens. Les massacres se multiplient et la population de gorilles de montagne diminue dangereusement. Les gardes du parc national n'étant pas suffisamment nombreux, Dian Fossey ne tarde pas à mettre en place ses propres patrouilles armées. Ulcérée par le meurtre de ceux qu'elle considère comme sa famille, elle n'hésite pas à punir elle-même les braconniers arrêtés avant de les remettre aux autorités, les fouettant selon la rumeur avec orties ou barbelés. Pour se faire respecter, elle se construit une réputation de sorcière, portant des masques pour effrayer les populations locales, et s'en prenant même au bétail qu'elle trouve pâturant au sein du parc.

En janvier 1978, Digit est retrouvé mort, tête et mains coupées, vraisemblablement tué en essayant de protéger son groupe. Dès lors, le combat de Dian Fossey contre le braconnage devient sa priorité. Elle redouble de colère, voyant cet acte comme une vengeance à son égard. Quelques mois plus tard, c'est Uncle Bert et plusieurs autres membres des groupes qu'elle observe qui sont également trouvés morts. Tous auront droit à une sépulture dans le petit cimetière du campement. Elle crée alors le Digit Fund, aujourd'hui le Dian Fossey Gorilla Fund, pour financer son programme de conservation des gorilles. Mais sa réputation et son comportement lui nuisent. Elle dénigre les touristes, qu'elle accuse d'entretenir le trafic, et n'hésite pas à terroriser ceux qui souhaitent observer les gorilles sauvages. Ses amis ont peur pour elle et pour la fragile entente existant entre Kigali et Washington. Finalement, le Département d'État américain demande à la National Geographic Society de lui faire quitter le Rwanda. En 1980, faute de financement, Dian Fossey rentre aux États-Unis et accepte un poste à l'univer [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU, « FOSSEY DIAN - (1932-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dian-fossey/