DIAMANT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le marché du diamant

La production et le commerce du diamant brut sont majotitairement dirigés, c'est-à-dire contrôlés à travers le monde, par une entreprise connue sous le nom de Diamond Producers Association (D.P.A.) (sous le couvert du groupe De Beers), ex-Diamond Corporation Ltd depuis 1930. La Diamond Trading Co, qui en dépend, est chargée d'acheter et de trier tous les diamants acquis par la D.P.A. et de les vendre au travers d'une centrale : La Central Selling Organization (C.S.O.). La C.S.O. rassemble les compagnies d'exploitation du diamant, les sociétés de vente et les unions commerciales ayant toutes leur siège à Londres. Ainsi, en principe, tous les diamants destinés à la joaillerie sont acheminés à Londres, où ils sont répartis par « lots ». Seul un petit nombre de commerçants connus du C.S.O. (de l'ordre de 300 environ en 2006) peuvent acheter ces assortiments, qui sont indivisibles, selon un prix établi et contre paiement immédiat. La C.S.O. ne livre que des pierres brutes sans se charger de leur taille. Par ce système de ventes, il contrôle et influence le prix des intermédiaires, le but étant de maintenir la stabilité des prix du diamant. Ce monopole de fait est régulièrement menacé par les nouveaux producteurs et les changements politiques de certains États. Il se développe ainsi depuis les années 1990 une filière russe (locale), une filière indienne familiale (pour les petits diamants) et, surtout, une filière africaine par laquelle le trafic de diamants sert à alimenter en armes les guerres civiles.

La constitution des lots par la C.S.O. passe d'abord par un tri des pierres précieuses, selon, classiquement, quatre critères d'appréciation. La masse de la pierre précieuse est évidemment déterminante : en dehors des pierres de plus de 14,8 carats qui sont classées à part, on distingue une quinzaine de catégories différenciées par le passage au tamis. La forme du diamant brut (en octaèdre pur, cristal clivé, cristaux maclés, etc.) permet de classer celui-ci parmi un des cinq groupes utilisés. La couleur permet [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Diamant : formes cristallines

Diamant : formes cristallines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Collier de Napoléon Ier

Collier de Napoléon Ier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Diamant

Diamant
Crédits : C. Bevilacqua/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Diamants célèbres

Diamants célèbres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., département des hautes pressions à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015
  • : docteur ès sciences, maître assistant au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, conservateur des collections minéralogiques au Muséum d'histoire naturelle de Paris, directeur général de la revue Gemmologie

Classification

Autres références

«  DIAMANT  » est également traité dans :

DIAMANTS (exposition)

  • Écrit par 
  • Emmanuel FRITSCH
  •  • 977 mots

Le diamant, tout le monde connaît, ou du moins, croit connaître. Le diamant, tout le monde aime, comme l'a une fois de plus prouvé l'éclatant succès de l'exposition Diamants. Au cœur de la Terre, au cœur des étoiles, au cœur du pouvoir qui s'est tenue du 10 mars au 31 juillet 2001 au Muséum natio […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le Cap-Nord »  : […] Peut-être le territoire le plus original, la province du Cap-Nord compte 2,2 p. 100 de la population nationale (1,1 million d'habitants en 2014) mais couvre près de 30 p. 100 de la superficie du pays. Le Cap-Nord est la seule province, avec le Cap-Ouest, où le premier groupe de population n'est pas noir mais Coloured. Plus de la moitié de la population noire est, en outre, localisée à Kimberley (2 […] Lire la suite

ANGOLA

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Didier PÉCLARD
  • , Universalis
  •  • 8 754 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Entre Afrique australe et Afrique centrale : un pays charnière »  : […] La géographie de l'Angola se comprend à la fois par l'histoire récente de la guerre civile et des conflits internationaux, qui a suivi une longue période coloniale particulièrement violente et prédatrice, et par la position charnière de l'Angola entre l'Afrique australe et l'Afrique centrale. Le vaste territoire angolais s'étend du 6 e au 18 e  parallèle sud. Il faut ajouter, par-delà le débouché […] Lire la suite

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le plus grand pôle industriel belge »  : […] Anvers est également une grande ville industrielle. En 2005, la valeur ajoutée de l'industrie manufacturière y était de plus de 70 p. 100 supérieure à celle du secteur des transports et communications. L'industrie induit aussi 25 p. 100 du trafic portuaire. L'essor de cette industrie est indissociable de l'évolution portuaire et s'est produit en trois phases. Une première phase d'industrialisation […] Lire la suite

BIJOUX

  • Écrit par 
  • Sophie BARATTE, 
  • Catherine METZGER, 
  • Évelyne POSSÉMÉ, 
  • Elisabeth TABURET-DELAHAYE, 
  • Christiane ZIEGLER
  • , Universalis
  •  • 6 086 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Renaissance »  : […] L'Europe occidentale, sauf l'Italie, connut l'art de la Renaissance, au xvi e  siècle, dans sa forme maniériste, caractérisée par un grand raffinement dans les techniques et dans les formes, ce qui explique l'importance des bijoux à cette époque. Portés autant par les hommes que par les femmes, les bijoux étaient aussi collectionnés en tant qu'objets d'art, objets de valeur ou objets de curiosité. […] Lire la suite

BORE

  • Écrit par 
  • Jean CUEILLERON
  •  • 5 378 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dérivés azotés »  : […] Parmi les dérivés azotés : amides B(NR 2 ) 3 , amidure B(NH 2 ) 3 , imidure B 2 (NH) 3 , cyanure B(CN) 3 , isocyanate B(OCN) 3 ..., le nitrure de bore BN est le plus intéressant. On le prépare par action d'un dérivé azoté (NH 3 , NH 4 , Cl, NO...) sur le bore, le chlorure de bore ou sur un mélange capable de libérer du bore. C'est une poudre blanche qui s'oxyde à l'air en dessous de 1 000  0 C et […] Lire la suite

BOTSWANA

  • Écrit par 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN
  •  • 2 663 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles politiques économiques »  : […] Au moment de l'indépendance, l'économie du pays repose sur l'élevage bovin – activité principale des Botswanais –, sur les aides financières octroyées par les Britanniques, et sur le rapatriement des salaires de plus de 40 000 nationaux employés dans les mines sud-africaines. Le miracle économique botswanais est fondé à la fois sur la diversification des ressources, et sur la gestion économique et […] Lire la suite

BRAGG sir WILLIAM HENRY (1862-1942) & sir WILLIAM LAWRENCE (1890-1971)

  • Écrit par 
  • Christian BRACCO
  •  • 1 791 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le retour en Angleterre et une collaboration père et fils »  : […] En 1909, William Lawrence Bragg intègre à son tour le Trinity College de Cambridge où il suit les enseignements de Joseph John Thomson (1856-1940) et de James Hopwood Jeans (1877-1946), ainsi que ceux de Charles Thomson Rees Wilson (1869-1959), dans le domaine de l’optique (diffraction), qui le marquent plus particulièrement. La famille Bragg venait de rentrer en Angleterre, son père ayant accepté […] Lire la suite

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 977 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Bahia, la baie de tous les saints »  : […] La Bahia constitue l'autre noyau historique du Nordeste, né autour de la première capitale de la colonie portugaise à partir de l'excellent mouillage de la vaste baie de Tous-les-Saints ( bahia de Todos os Santos ). À l'entrée de celle-ci fut édifiée la ville de Salvador (ou Bahia) , contrôlant la riche zone agricole du Reconcavo, où se déployaient les plantations de canne à sucre, de tabac (le c […] Lire la suite

CARBONE

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Henry BRUSSET
  •  • 8 318 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Diamant »  : […] Le diamant est une forme cristalline métastable à la température ordinaire, ce qui lui permet de se conserver sans la moindre transformation. Son domaine de stabilité correspond aux fortes pressions, le graphite étant la forme stable aux pressions ordinaires ou moyennes. Les études sur les domaines d'équilibre thermodynamique du carbone sont très difficiles par suite, d'une part, des lenteurs d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Royaume-Uni. Jubilé de diamant de la reine Élisabeth II. 3-5 juin 2012

Le 3, les cérémonies du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II, qui célèbre les soixante années de règne de la souveraine, sont marquées par une parade navale sur la Tamise, à laquelle participent un millier d'embarcations. Les festivités se poursuivent jusqu'au 5. […] Lire la suite

Zaïre. Conquête de Lubumbashi par l'A.F.D.L. 2-27 avril 1997

du Kasaï-Oriental et capitale du diamant. Le 5, les négociations interzaïroises débutent en Afrique du Sud, en application de l'accord conclu en mars sous l'égide de l'O.U.A. Le 8, le président Mobutu décrète l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire. Depuis la veille, les partisans d'Étienne […] Lire la suite

Pour citer l’article

René COUTY, Yves GAUTIER, Henri-Jean SCHUBNEL, « DIAMANT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/diamant/