DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les déboires du raisonnement adulte et l’hypothèse d’une dualité de processus

La découverte de capacités de raisonnement chez le jeune enfant s’est accompagnée de la remise en cause du caractère logique et rationnel du raisonnement adulte. Celui-ci serait en fait affecté d’une foule d’erreurs systématiques, des biais, et reposerait davantage, selon Daniel Kahneman et Amos Tversky, sur l’utilisation d’heuristiques (des stratégies mentales rapides et peu coûteuses basées sur de simples intuitions) que sur une réelle logique. Ces conclusions pessimistes se heurtaient toutefois à l’indéniable capacité de l’être humain à résoudre des problèmes d’une extrême complexité. Ce paradoxe a été résolu par l’émergence d’une nouvelle classe de théories, dites « des doubles processus » (dual-process theories). Ces théories supposent la coexistence dans l’esprit humain de deux systèmes de raisonnement : l’un intuitif, rapide, automatique et inconscient dans ses processus ; l’autre analytique, lent, contrôlé et coûteux, siège de la pensée logique. On a pensé que le développement du raisonnement était dû à l’accroissement des capacités de ce second système. Toutefois, de nombreux auteurs affirment que le système intuitif connaît aussi un fort développement avec l’âge. Ainsi, certains biais caractéristiques de la pensée adulte apparaissent avec l’âge alors que les plus jeunes enfants y échappent. Certains comme Charles Brainerd et Valérie Reyna proposent même que la forme de pensée la plus achevée chez l’adulte repose sur des intuitions élaborées, qui ne doivent pas être confondues avec les intuitions impulsives du jeune enfant, ces intuitions élaborées apparaissant avec l’âge et nous permettant d’appréhender, au-delà des calculs permis par le système analytique, le sens profond des problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Dans la lignée des évolutions récentes qui ont affecté les recherches chez l’adulte, on peut penser que l’étude du développement du raisonnement chez l’enfant sera de plus en p [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT  » est également traité dans :

RAISONNEMENT

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ
  •  • 5 005 mots

Le mot de raisonnement est ambigu. On ne dispose pas, pour ce qu'il recouvre, de deux vocables, comme c'est le cas pour le concept et le terme qui le désigne, pour le jugement et la proposition qui l'exprime. Un raisonnement, c'est d'abord une certaine activité de l'esprit, une opération discursive par laquelle on pas […] Lire la suite

RAISONNEMENT CHEZ L'ADULTE, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François BONNEFON
  •  • 1 160 mots

Le raisonnement est l'ensemble des opérations mentales qui nous permettent de distinguer le vrai du faux. On raisonne quand on s'efforce de juger si un énoncé est vrai (ou probablement vrai). On raisonne aussi quand on cherche à former une nouvelle conclusion à partir des informations à notre disposition. Le raisonnement peut prendre des formes très dif […] Lire la suite

PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

  • Écrit par 
  • Roger LÉCUYER
  •  • 1 345 mots

En 1911, le médecin pédiatre René Cruchet affirmait qu’à la naissance l'enfant n'est qu'un réflexe. Il affirmait même qu'« il n'y a aucune différence de comportement entre un nouveau-né qui a un cerveau et un qui n'en a pas »… […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BARROUILLET, « DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-raisonnement/