Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DERMATOLOGIE

Dermatoses auto-immunes

L'apparition anormale d'anticorps contre les cellules de son propre organisme (auto-anticorps) a, très souvent, une traduction cutanée révélatrice de la maladie. Dans ce groupe, de plus en plus riche, des affections auto-immunes figurent : le lupus érythémateux, se manifestant par un érythème du visage, en ailes de papillon (vespertilio) et par des taches érythémateuses sur d'autres régions du corps ; la dermatomyosite, dont la composante cutanée est faite d'œdème violacé périorbitaire, de bandes érythémateuses du dos des doigts, de plaques rouges des coudes et des genoux ; la périartérite noueuse, se traduisant par des nodules douloureux et par du purpura. Il s'agit là d'affections générales « de système », à symptomatologie polymorphe viscérale, articulaire, musculaire ou nerveuse suivant les maladies en cause.

D'autres dermatoses s'accompagnent également d'anomalies immunologiques, mais leur mécanisme physiopathologique est souvent imprécis : dysglobulinémies, cryoglobulinémies, pyodermite phagédénique (pyoderma gangrenosum). C'est dans ce groupe qu'on pourrait ranger les pemphiguset, avec plus de réserves, l'autre grande bullose représentée par la maladie de Duhring-Brocq avec sa variété macrobulleuse (pemphigoïde). Pour mieux différencier ces deux grandes bulloses primitives, des critères immunologiques (tests d'immunofluorescence) ont été ajoutés aux critères cliniques et histologiques, et on a isolé une nouvelle entité, la pemphigoïde.

Toutes ces affections, de pronostic parfois grave, ont bénéficié des médications anti-inflammatoires nouvelles (cortisone, immuno-dépresseurs).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ancien médecin de l'hôpital Saint-Louis, professeur honoraire (maladies cutanées et syphilitiques) à la faculté de médecine de Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Métastases

Métastases

Autres références

  • ACNÉ ROSACÉE

    • Écrit par Pierre de GRACIANSKY
    • 379 mots

    Principalement chez les femmes aux environs de la ménopause, mais parfois dans les deux sexes et à n'importe quel âge, l'acné rosacée peut débuter sur peau sèche. Elle est précédée par un stade d'érythrose faciale survenant au début par intermittence, à l'occasion de changements brutaux...

  • ACNÉ

    • Écrit par Corinne TUTIN
    • 3 313 mots
    • 4 médias

    Liée à une inflammation du follicule pileux (précisément, pilo-sébacé), l’acné est une maladie dermatologique très fréquente, qui touche environ 6 millions de personnes en France. Débutant le plus souvent à la puberté, elle n’a en général aucune gravité, mais peut, lorsqu’elle est étendue ou durable,...

  • ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

    • Écrit par Bernard HALPERN, Georges HALPERN, Salah MECHERI, Jean-Pierre REVILLARD
    • 12 574 mots
    • 2 médias
    La lésion dermique induite par sensibilisation percutanée à l'aide de certaines substances chimiques simples, minérales ou organiques, est une autre forme d'hypersensibilité du type retardé (fig. 3). L'homme est plus apte que les diverses espèces animales à développer cette forme d'allergie, mais elle...
  • ALOPÉCIES

    • Écrit par Pierre de GRACIANSKY
    • 588 mots
    • 1 média

    L'absence ou la rareté des cheveux est quelquefois congénitale, mais dans l'alopécie acquise la chute des cheveux est un symptôme, au retentissement psychique souvent très net. La recherche de ses causes est avant tout orientée par sa topographie, circonscrite, diffuse ou régionale....

  • Afficher les 79 références

Voir aussi