Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PEMPHIGUS

Pemphigus

Pemphigus

Dermatoses bulleuses, dont la bulle résulte d'une altération des cellules de l'épiderme se produisant en plein corps muqueux de Malpighi dont elle permet le clivage (acantholyse).

Le pemphigus vulgaire est caractérisé par des bulles assez volumineuses apparaissant en nombre variable sur une peau saine. Les localisations buccales sont presque constantes et souvent inaugurales. L'éruption n'est ni prurigineuse ni douloureuse. L'état général est constamment et précocement atteint. L'issue de la maladie, qui était naguère encore fatale, intervenait dans des délais étagés de six mois à deux ans, les éventuelles rémissions étant brèves et incomplètes. La corticothérapie stoppe cette évolution ; elle doit être indéfiniment poursuivie pour éviter les rechutes.

Le pemphigus végétant, aspect particulier que revêt l'éruption dans les grands plis cutanés, aurait une évolution moins sévère. Au contraire, le pemphigus subaigu à bulles extensives est beaucoup plus sévère ; notamment après l'arrêt brutal d'une corticothérapie.

Le pemphigus séborrhéique de Senehar-Usher comporte une éruption de bulles flasques souvent associées à des croûtes et à des rougeurs et qui prédominent dans les régions séborrhéiques. L'état général est moins touché que dans le pemphigus vulgaire ; l'évolution subaiguë se fait par poussées résolutives.

Le pemphigus foliacé réalise une érythrodermie exfoliante et suintante semée de bulles par acantholyse. Il peut succéder aux pemphigus vulgaires ou séborrhéiques.

La présence dans le sérum des malades d'un anticorps vis-à-vis de la substance intercellulaire du corps muqueux de Malpighi permet de mettre le pemphigus au nombre des maladies dites auto-immunes. En effet, il est lié, de façon très fidèle, au marqueur DR4 du CMH (complexe majeur d'histocompatibilité). Son étiologie, hormis la réaction à la Dpénicillamine, se situe dans le cadre d'états paranéoplasiques accompagnant lymphome médiastinal ou thymome.

— Pierre de GRACIANSKY

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Pemphigus

Pemphigus

Autres références

  • BULLE, dermatologie

    • Écrit par Pierre de GRACIANSKY
    • 340 mots
    • 1 média

    Soulèvement épidermique circonscrit, contenant un liquide clair. La bulle se distingue par ses dimensions : elle est plus grande qu'une vésicule, plus petite qu'une phlyctène. Symptôme caractéristique de certaines dermatoses, la bulle peut toutefois apparaître occasionnellement au cours de certaines...

  • DERMATOLOGIE

    • Écrit par Robert DEGOS
    • 4 585 mots
    • 1 média
    ...immunologiques, mais leur mécanisme physiopathologique est souvent imprécis : dysglobulinémies, cryoglobulinémies, pyodermite phagédénique (pyoderma gangrenosum). C'est dans ce groupe qu'on pourrait ranger les pemphiguset, avec plus de réserves, l'autre grande bullose représentée par la maladie de Duhring-Brocq...

Voir aussi