DÉRIVE DES CONTINENTS (modélisation numérique)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est en 1912 que l'astronome et climatologue allemand Alfred Wegener introduit dans la science moderne l'hypothèse, déjà émise au xvie siècle, d'une dérive des continents, et l'existence d'un ancien supercontinent, la Pangée. Pour autant, les forces motrices du mouvement des continents et la reconstitution de leurs trajectoires restent encore aujourd'hui mal connues et, surtout, très difficiles à modéliser. La tectonique des plaques, établie à la fin des années 1960, est une théorie qui décrit le mouvement, mais qui ne décrit pas plus les forces. C'est la théorie de la convection dans le manteau, introduite en 1930 par Arthur Holmes, qui permet aujourd’hui d’établir la relation entre les déplacements des plaques lithosphériques en surface et les courants profonds du magma.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, laboratoire de géologie de Lyon Terre, planètes, environnement à l'École normale supérieure de Lyon

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas COLTICE, « DÉRIVE DES CONTINENTS (modélisation numérique) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-modelisation-numerique/