DÉMOGRAPHIE HISTORIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La démographie historique constitue un secteur de la recherche dans lequel la France, tant chez les historiens que chez les démographes, a joué un rôle pionnier. Sans se confondre avec l'histoire des populations, elle a contribué à la renouveler presque entièrement.

On sait que la démographie étudie les hommes sous l'aspect du nombre et de la durée ; elle analyse la structure des populations, c'est-à-dire leur répartition par âge, sexe, état matrimonial et activité professionnelle ; elle mesure leur fécondité, leur mortalité et leur nuptialité ; elle élabore des tables et des perspectives qui permettent, jusqu'à un certain point, de prévoir l'avenir.

La démographie historique se distingue non seulement par son objet (la population du passé) mais surtout par ses méthodes. En effet, elle ne dispose qu'exceptionnellement de matériaux statistiques fiables et bien élaborés ; même pour le xixe siècle, les recensements et les données concernant le mouvement de la population doivent être critiqués et rectifiés avant utilisation. La plupart du temps, l'historien démographe n'a pas de statistique du tout : il est alors obligé de tirer parti de sources « externes » qui n'ont pas été constituées dans un but scientifique : registres de catholicité, où les curés ont noté, depuis le xvie siècle, baptêmes, mariages et sépultures ; rôles d'impôts, établis par feux (ménages), contrats de mariage, inscriptions funéraires... Quant à la « paléodémographie » (démographie des populations sans documents écrits), elle en est réduite à travailler sur les ossements et les vestiges humains.

Pour tirer de ces documents une connaissance satisfaisante des populations du passé, il faut recourir à des techniques très spéciales, fondées sur une analyse rigoureuse des données, avec le souci d'éviter les innombrables pièges qu'elles tendent à l'historien naïf : lacunes de l'enregistrement, erreurs de déclaration des âges, mauvaise repr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages





Écrit par :

  • : professeur agrégé d'histoire et géographie, docteur ès lettres, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • : professeur à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification


Autres références

«  DÉMOGRAPHIE HISTORIQUE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Une répartition géographique contrastée »  : […] La répartition de la population présente de grandes inégalités entre espaces vides et espaces pleins. Déserts et zones arides ne peuvent naturellement supporter qu'une très faible population, localisée près des points d'eau . L'habitat en oasis répond aux contraintes naturelles. Rien n'empêche, en revanche, les milieux forestiers de porter de fortes densités. C'est le cas au sud-est du Nigeria : […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Une population inégalement répartie »  : […] Combien d'hommes vivent sur cet espace ? Les évaluations sont malaisées. On considère qu'entre 1620 et 1650 la population de l'Empire (non de l'Allemagne) est tombée de 20 à 7 millions. Elle serait remontée à 10 millions vers 1700 pour retrouver le chiffre de 20 millions vers 1750 et atteindre 28 millions en 1790 ; lenteur de la reprise donc, due avant tout aux années creuses du milieu du xvii e   […] Lire la suite

ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 19 083 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Démographie et administration »  : […] 1348-1789. Au point d'arrivée, quelque 25 à 27 millions de Français : chiffre aussi sûr qu'il pouvait l'être à l'époque. Combien au point de départ, combien ? Une seule certitude : un énorme effondrement lors de la peste noire, peut-être de l'ordre du tiers de la population. Sur quel chiffre antérieur ? On ne sait... Entre ces deux dates, une seule estimation réellement « sérieuse » : celle de 16 […] Lire la suite

ARIÈS PHILIPPE (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Hervé KEMPF
  •  • 1 309 mots

Philippe Ariès naît le 21 juillet 1914 à Blois (Loir-et-Cher). Ce lieu de naissance n'est qu'une étape dans la carrière de son père, ingénieur en électricité, qui va le conduire à Paris à partir de 1920. Mais le berceau de la famille est ailleurs : au xviii e siècle, les ancêtres ont émigré du Comminges vers la Martinique, avec Bordeaux pour port d'attache. Peu avant 1900, les parents de Philippe […] Lire la suite

ARRIVÉE DE LA PESTE NOIRE EN MÉDITERRANÉE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

Après avoir sévi en Chine (1331), la peste noire, issue des steppes de l'Asie centrale, touche l'Europe à la suite du siège d'un comptoir génois des bords de la mer Noire, Caffa, par des troupes mongoles (1346). Frappant bientôt Constantinople, quelques ports italiens et Marseille (1347), elle touche en 1348 l'ensemble du pourtour méditerranéen, de l'Espagne à l'Égypte, puis l'Europe entière, jusq […] Lire la suite

BRETAGNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER, 
  • Jean OLLIVRO
  •  • 6 671 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La province et le royaume »  : […] L'histoire politique de la province est dominée par les états de Bretagne, c'est-à-dire par la noblesse. Sa situation est, en effet, très particulière. L'union, définitivement consacrée par l'Acte de 1532, fait du roi de France l'héritier des ducs. Le sommet de la pyramide sociale et politique reste donc vacant jusqu'à l'installation, tardive, de l'intendance (1688). Il est vrai qu'au xvii e  sièc […] Lire la suite

CHAUNU PIERRE (1923-2009)

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 901 mots

L 'historien Pierre Chaunu, mort le 22 octobre 2009 à Caen à l'âge de quatre-vingt-six ans, restera présent dans les mémoires par sa prolixité et ses engagements passionnés, dont il reconnaissait qu'ils pouvaient être véhéments. Apôtre de la croissance démographique, son œuvre est celle d'un historien d'abondance : une thèse monumentale sur Séville et l'Atlantique (1504-1650) , coécrite avec son é […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 8 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un processus structurel »  : […] Ces quelques données indiquent les bouleversements introduits par la révolution industrielle, et on comprend mieux, à leur lecture, en quoi le développement est un processus structurel. L'analyse des facteurs du développement des pays européens a été l'objet de controverses au sein des spécialistes des sciences sociales. Il semble qu'aujourd'hui un consensus se soit établi sur les principaux carac […] Lire la suite

DUPÂQUIER JACQUES (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 737 mots

Avec Jacques Dupâquier, décédé le 23 juillet 2010, disparaît une figure phare de la démographie historique. Cet homme de caractère et de convictions avait trouvé sa voie sous l'effet des circonstances. Né le 30 janvier 1922 à Sainte-Adresse (Seine-Maritime) dans une famille de la bourgeoisie industrielle, il envisage initialement, face à la menace allemande, une carrière d'officier de marine. Aprè […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - Approche historique de l'enfance

  • Écrit par 
  • Marie-France MOREL
  •  • 5 886 mots

Dans le chapitre « La démographie historique »  : […] Cette discipline est une base essentielle pour tous les travaux historiques sur l'enfance. Elle a d'abord permis de quantifier l'énorme mortalité infantile d'autrefois : sur quatre enfants qui naissaient en moyenne dans chaque famille française au xviii e siècle, l'un mourait avant un an, un autre avant dix ans et deux seulement parvenaient à l'âge adulte, assurant tout juste le remplacement des […] Lire la suite

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les répercussions sur la société »  : […] Les épidémies ont des répercussions sur toutes les formes de la vie des sociétés. La dialectique de la vie et de la mort s'exalte lors de ces grandes coupes claires. Les éphémères survivants se ruent vers l'extase religieuse ou la frénésie amoureuse. Les rues jonchées de morts, les charrettes débordant de cadavres, les charniers, la brutalité des décès suscitent l'horreur. Les esprits les plus sai […] Lire la suite

FLANDRIN JEAN-LOUIS (1931-2001)

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 876 mots

Jean-Louis Flandrin s'est imposé, dans la droite ligne de l'histoire de la sensibilité préconisée par Lucien Febvre, comme l'un des historiens français de son temps les plus originaux et les plus reconnus à l'étranger. Parti, au début des années 1960, de l'étude du langage de l'amour et du plaisir au xvi e  siècle, Jean-Louis Flandrin a vite élargi ses recherches à une histoire de l'amour et de la […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une série d'épreuves »  : […] L'expansion démographique se ralentit, l'exploitation du sol régresse, les chantiers de construction s'arrêtent, parfois pour toujours. La cathédrale de Narbonne, commencée en 1286, restera inachevée. L'expansion de l'économie monétaire, si elle n'a pas créé la crise, l'a empirée. La masse monétaire ne peut s'accroître par suite de l'épuisement des anciennes mines (particulièrement sensible en Fr […] Lire la suite

GOUBERT PIERRE (1915-2012)

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 826 mots

« Tous ont droit à ce grand effort de sympathie, et si possible d'intelligence, qu'essaie d'être, d'abord, l 'histoire sociale en ses premières tentatives », concluait en 1958 Pierre Goubert dans sa thèse. Avec sa mort, le 16 janvier 2012, l'histoire sociale a perdu un pionnier qui, par sa fréquentation intime des « paysans, ouvriers en laine, artisans drapiers, négociants, chanoines, officiers », […] Lire la suite

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 106 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'augmentation de la population »  : […] Le xvi e  siècle est, sauf en Amérique, le siècle des gains démographiques. Après les grandes catastrophes des xiv e et xv e  siècles, avant le recul démographique marqué, quoique très inégal, du xvii e  siècle, on constate, au « siècle de la Renaissance », que coïncident un fort développement humain mondial et l'affirmation de l'hégémonie européenne sur la majeure partie du globe. Tel est le pri […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Quand compter devient interpréter : des masses au « singulier pluriel » »  : […] Ernest Renan affirmait qu'un nouvel horizon de questions suscite de nouvelles sources et, par conséquent, de nouvelles méthodes. Parmi les mutations de l'histoire au xx e  siècle, la simultanéité de l'évolution des sources et des méthodes et de l'émergence d'une histoire quantitative de l'économie est frappante. Parallèlement aux entreprises étrangères animées par le Comité scientifique internatio […] Lire la suite

L'INVENTION DE LA TABLE DE MORTALITÉ (J. Dupâquier) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 391 mots

L'histoire des sciences sociales est désormais à la mode ; la préhistoire des disciplines dont elles sont formées l'est également. Le dernier livre de Jacques Dupâquier, L'Invention de la table de mortalité (PUF, 1996), le montre bien. Mais il n'est pas seulement une bonne illustration de cette curiosité nouvelle : en traitant de la progressive constitution, entre 1662 et 1776, d'une technique qu […] Lire la suite

MIDI-PYRÉNÉES

  • Écrit par 
  • Robert MARCONIS
  •  • 4 441 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une région marginalisée dans l'espace français : XIXe siècle-années 1950 »  : […] Au milieu du xix e  siècle, la population – qui vivait dans les limites de Midi-Pyrénées des années 1960 à 2015 –était presque aussi nombreuse que de nos jours : 2,6 millions d'habitants lors du recensement de 1846. Le déclin fut ensuite très fort. Pendant le siècle qui suivit, la région a perdu près du quart de sa population : en 1954, on y recensait 1 975 000 habitants. Tous les départements a […] Lire la suite

MOMIES, Égypte

  • Écrit par 
  • Françoise DUNAND, 
  • Roger LICHTENBERG
  •  • 4 687 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'étude scientifique des momies »  : […] Actuellement, les techniques d'investigation les plus variées sont mises en œuvre pour étudier les momies. Pratiquement dès la découverte des rayons X par Wilhelm Conrad Röntgen en 1895, les momies conservées dans les musées ont bénéficié de la radiographie. En effet, cette technique apporte quantité d'informations sur la momie tout en respectant son intégrité. À l'heure actuelle, la plupart des m […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques DUPÂQUIER, Paul-André ROSENTAL, « DÉMOGRAPHIE HISTORIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/demographie-historique/