DELAUNAY ROBERT (1885-1941) & SONIA (1885-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Observateur passionné, Robert Delaunay s'est emparé des idées et des théories de son temps pour les développer, les contredire et enfin les dépasser. Le cubisme s'élaborait alors, guidé par un sévère esprit de géométrie et enfermé dans une inexorable monochromie. L'instinctif Delaunay aspirait à reconstruire le monde, non point selon un principe rationnel, mais en accord avec une puissance active, la lumière. C'est elle en effet qui anime et découpe les choses, et qui se décompose même en couleurs. Mais bientôt, la lumière se débarrasse de ces prétextes objectifs. Elle devient forme et en même temps sujet, son propre sujet.

L'œuvre de Delaunay a contribué à l'élaboration du cubisme et donné naissance à une tendance particulière de celui-ci, pour finalement s'engager dans la voie de l'art abstrait. Delaunay est en effet le pionnier le plus déterminé et le plus fécond d'un art abstrait qu'il met au service des grandes entreprises sociales et urbaines.

À cette révolution de l'art mural s'associe Sonia Delaunay-Terk, sa femme. Stimulante camarade de travail par sa propre activité picturale, elle a en outre rénové totalement l'art du tissu.

Un révolutionnaire de l'avant-garde européenne

Robert Delaunay est né à Paris en 1885. En 1902, il entre dans un atelier de décors de théâtre et s'adonne à la peinture dès 1904. Il a lu les travaux de Chevreul sur la loi du contraste simultané des couleurs, écouté la leçon du néo-impressionnisme puis celle de Cézanne. Dans le Douanier Rousseau, il voit « le grand-père de la révolution artistique moderne ». Il connaît Picasso, Braque, mais c'est Gleizes qui pressent avant 1914 son rôle de novateur. C'est avec le groupe de Gleizes, Léger, Le Fauconnier qu'il expose à la première manifestation cubiste en 1911. L'année suivante, il refuse de figurer à la « Section d'or », conscient de mener sa propre aventure au sein de la révolution cubiste. «  Orphisme », écrit Apollinaire, dans la revue Les Soirées de Paris, pour désigner cet « art pur » en qui il reconnaît un lyrisme neuf q [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DELAUNAY ROBERT (1885-1941) & SONIA (1885-1979)  » est également traité dans :

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 282 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art, dialectique du réel et de l'imaginaire »  : […] dialectique du réel et de l'imaginaire. Aussi bien chez Giotto que chez Gentile et chez Delaunay, nous assistons à une rencontre des données événementielles et des données formelles qui se conjuguent et s'appuient mutuellement. Cette rencontre, seule, permet à leurs ouvrages de signifier, c'est-à-dire de constituer comme une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-l-objet-culturel/#i_236

CUBISME

  • Écrit par 
  • Georges T. NOSZLOPY, 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 445 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La salle 41 des Indépendants »  : […] Bateau-Lavoir, jouèrent un grand rôle dans la diffusion des découvertes cubistes. En 1910, Metzinger, Robert Delaunay, Gleizes, Léger et Le Fauconnier fondèrent le premier groupe d'artistes cubistes ; en étroit rapport avec l'avant-garde littéraire, ils se réunissaient tous les mardis à la Closerie des lilas. Dès le début de 1911, d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cubisme/#i_236

EXPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jérôme BINDÉ, 
  • Lotte H. EISNER, 
  • Lionel RICHARD
  •  • 12 595 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Pour une rénovation collective de tous les arts »  : […] , dresse un palmarès tout aussi hétéroclite, qui va de Matisse au sculpteur Archipenko. Pour lui, « le premier à se révéler expressionniste en toute conscience » fut Robert Delaunay. Celui-ci a donné une « âme » à la tour Eiffel, qu'il a peinte à de nombreuses reprises comme une construction, la première, sans autre fonction que d'être « moderne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expressionnisme/#i_236

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 164 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un dialogue renouvelé entre le texte et l'image »  : […] nouveau langage en quête d'une expérience plus totalisante. Ainsi, sur un dépliant de deux mètres de longueur, sans ligne de partage, les illustrations de Sonia Delaunay accompagnent dans une dynamique de simultanéité, véritable topos de la première moitié du xxe siècle, les poésies de Blaise Cendrars, incarnées par dix corps différents de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_236

ORPHISME, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 693 mots

Le terme d'orphisme a été proposé par Guillaume Apollinaire, lors de la publication de ses Méditations esthétiques en 1912, pour caractériser certains aspects de la peinture d'avant-garde. À cette date, cinq ans après Les Demoiselles d'Avignon, le cubisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme-mouvement-artistique/#i_236

PAUL KLEE. L'IRONIE À L'OEUVRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Claude FRONTISI
  •  • 1 150 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des questions en suspens »  : […] Et le chromatisme ! Car c’est sa visite à Robert Delaunay, le coloriste plus que le cubiste, qui déclenche, dès 1912, la reconversion de Klee. Avant, donc, qu’il n’en constate lui-même le plein effet lors de son voyage en Tunisie, au soir du 16 avril 1914, dans les rues de Kairouan, rapportant sa ferveur avec lyrisme : « Je […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-klee-l-ironie-a-l-oeuvre/#i_236

LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, Blaise Cendrars - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 900 mots

Dans le chapitre « Un poème peint »  : […] Un bulletin annonce comme suit la nature de l'entreprise, cosignée par une femme peintre, Sonia Delaunay, et par Cendrars : « Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France Représentation synchrome Peinture Simultané Texte Mme Delaunay-Terk Blaise Cendrars ». Ce poème de 446 vers libres répartis sur une longue bande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-prose-du-transsiberien-et-de-la-petite-jehanne-de-france/#i_236

TAPIS MODERNES ET CONTEMPORAINS

  • Écrit par 
  • Valérie GLOMET, 
  • Michèle HENG
  •  • 4 844 mots

Dans le chapitre « L'après-guerre et les années 1960  »  : […] À partir du milieu des années 1960, on parla ironiquement « d'avant-garde tardive » quand le Mobilier national se montra disposé à faire tisser Sonia Delaunay et certains artistes dont la carrière avait débuté quelques décennies auparavant. Cette reconnaissance devait toutefois relancer l'intérêt d'artistes éminents pour le sol, soit sous forme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapis-modernes-et-contemporains/#i_236

Voir aussi

Pour citer l’article

Étiennette GASSER, « DELAUNAY ROBERT (1885-1941) - & SONIA (1885-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/delaunay-robert-et-sonia/