DELAUNAY ROBERT (1885-1941) & SONIA (1885-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du cubisme à l'art abstrait

L'œuvre de Delaunay est née avant tout d'une expérience individuelle et picturale fondée dans la pratique et de la réflexion sur celle-ci que nous révèlent ses écrits. Sa période divisionniste l'amène à la découverte du « simultanéisme » qui est, vers 1907, la première grande étape de son œuvre. Il s'oriente vers la construction de formes lumineuses (Manège électrique, 1906) et la découverte de sa conception du simultanéisme : la mise en rapports statiques des éléments de la couleur traduisant le dynamisme de la lumière. Après une période précubiste (1907-1908), Delaunay aborde sa période « destructive ». À la suite du très bel Autoportrait (1909) et après les séries des Tours de Notre-Dame, des Saint-Séverin, des Villes, les Tour Eiffel de 1909 et 1910 sont une contribution décisive au cubisme. Il adopte dix points de vue et quinze perspectives dans les Tour que la lumière désarticule, pour dessiner, par plans contradictoires, trois cents mètres de vertige. Comme Saint-Séverin que Delaunay livre à l'investissement des couleurs, la Tour est une manifestation de dynamisme, et non d'architecture statique. La Ville de Paris (musée national d'Art moderne, Paris), autre poème de la vitalité moderne, clôt la période cubiste. À la fin de 1912, Delaunay, qui s'est appelé « l'hérésiarque du cubisme », entre dans sa période « constructive » avec la première Fenêtre et le premier Disque simultané. Ainsi, dès avant 1914, la lumière seule, avec ses jeux purs et ses contrastes simultanés, domine l'art de Delaunay. C'est la conquête d'un art du rythme coloré à travers les Disques circulaires (1912-1913), les Hélices (1923), la Joie de vivre (1930), les Rythmes sans fin (19331934), étapes du développement logique de l'œuvre abstraite du peintre. Entre 1913 et 1930, il reviendra cependant à un réalisme de l'objet qui montre son attachement au réel perçu (toiles d'Espagne et du Portugal pendant la Première Guerre mondiale, portraits du milieu surréaliste vers 1922-1923). Il réalise une synthèse du cubisme et de ses recherches personnelles dans les deux Ma [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  DELAUNAY ROBERT (1885-1941) & SONIA (1885-1979)  » est également traité dans :

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art, dialectique du réel et de l'imaginaire »  : […] La création picturale, cependant, n'est jamais un reflet. Il serait aussi contestable de la soumettre à la contrainte du déterminisme sociologique qu'il est faux d'y voir une copie plus ou moins fidèle de la réalité extérieure. S'il est vrai que la peinture ne saurait surgir en dehors d'un milieu, cela ne signifie pas, bien au contraire, qu'elle engendre nécessairement les moyens d'exprimer cette […] Lire la suite

CUBISME

  • Écrit par 
  • Georges T. NOSZLOPY, 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 445 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La salle 41 des Indépendants »  : […] Au cours des premières années du cubisme, Picasso et Braque exposèrent rarement leurs œuvres en public. Picasso n'exposa jamais dans les principaux Salons, mais les œuvres des deux artistes étaient visibles dans les galeries privées de Uhde et de Kahnweiler. Quoi qu'il en soit, leur influence sur les jeunes artistes d'avant-garde fut considérable. Leurs réalisations et leurs idées faisaient l'obje […] Lire la suite

EXPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jérôme BINDÉ, 
  • Lotte H. EISNER, 
  • Lionel RICHARD
  •  • 12 593 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Pour une rénovation collective de tous les arts »  : […] Dans son livre pionnier de 1914, Hermann Bahr assimile à un art « expressionniste » tous les peintres qui, en Europe, ont accédé à la notoriété depuis le début du xx e  siècle en prenant le contre-pied de leurs prédécesseurs, et en cherchant, par l'agression des couleurs, le rejet de la perspective ou la désagrégation des formes, à provoquer un choc visuel sur le spectateur. Il regroupe ainsi les […] Lire la suite

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 160 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un dialogue renouvelé entre le texte et l'image »  : […] Si l'artiste supplante l'illustrateur professionnel, l'éditeur reste l'acteur majeur d'une nouvelle dimension de l'écriture. À ceci près qu'il n'agit pas véritablement comme introducteur d'un plus large auditoire à l'écrit. En effet, le statut social de l'artiste, étant entendu comme supérieur à celui de l'illustrateur, le texte devient très souvent le prétexte du livre si on considère ce médium […] Lire la suite

LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, Blaise Cendrars - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un poème peint »  : […] C'est à Paris que naît l'idée d'un « Premier livre simultané », entre la fin de 1912 et le début de 1913, dans un milieu de peintres et de poètes liés à l'avant-garde. Ce livre d'une pièce, déplié et non paginé, articule dans un même espace l'esprit nouveau des voyages poétiques continentaux et les débats contemporains du cubisme et du simultanéisme, sans négliger, pour un poète suisse attentif a […] Lire la suite

ORPHISME, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 693 mots

Le terme d'orphisme a été proposé par Guillaume Apollinaire, lors de la publication de ses Méditations esthétiques en 1912, pour caractériser certains aspects de la peinture d'avant-garde. À cette date, cinq ans après Les Demoiselles d'Avignon , le cubisme apparaît à Apollinaire comme « écartelé » en quatre tendances divergentes. Le cubisme scientifique emprunte ses éléments constructifs à des do […] Lire la suite

PAUL KLEE. L'IRONIE À L'OEUVRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Claude FRONTISI
  •  • 1 150 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des questions en suspens »  : […] Le catalogue aborde, sans les épuiser, tout un ensemble de problématiques rattachées tant bien que mal au thème central. Si l’index de rigueur et plusieurs références bibliographiques importantes font défaut, il fournit une abondante iconographie de qualité et reste efficace, pour qui veut s’initier. Et l’on appréciera que les articles « de fond » placés en tête de chapitres s’accompagnent de comm […] Lire la suite

TAPIS MODERNES ET CONTEMPORAINS

  • Écrit par 
  • Valérie GLOMET, 
  • Michèle HENG
  •  • 4 844 mots

Dans le chapitre « L'après-guerre et les années 1960  »  : […] Contrairement à l'époque précédente, cette période entérina l'effacement progressif des tapis de décorateurs au profit des tapis d'artistes. L'immédiat après-guerre fut surtout marqué par la renaissance de la tapisserie et le mouvement qui s'est cristallisé autour de Lurçat et de l'Association des peintres-cartonniers de tapisserie. Les peintres-cartonniers, à quelques exceptions près, se sont pe […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Étiennette GASSER, « DELAUNAY ROBERT (1885-1941) - & SONIA (1885-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/delaunay-robert-et-sonia/