Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DÉGRADATION, chimie

Réaction par laquelle une molécule organique est coupée au niveau d'une liaison carbone-carbone. Les réactions de dégradation sont utilisées en particulier dans l'industrie pétrolière (craquage).

— Dina SURDIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ALCÈNES ou OLÉFINES

    • Écrit par Jacques METZGER
    • 3 640 mots
    • 4 médias
    Lesacides α, β et γ-éthyléniques se décarboxylent très facilement et plus régulièrement que les acides saturés :
    Certains alcools β-éthyléniques subissent par pyrolyse une décomposition en un composé carbonylé et une oléfine terminale. Un exemple industriel est fourni par la pyrolyse du ricinoléate...
  • ALDÉHYDES ET CÉTONES

    • Écrit par Jacques METZGER
    • 7 350 mots
    • 4 médias
    De nombreuses fonctions mixtes sont dégradables en aldéhyde ou en cétone. Parmi les plus importantes, on peut citer :
  • AMINES

    • Écrit par Jacques METZGER
    • 3 232 mots
    • 4 médias
    La seconde réaction concerne la dégradation des amides primaires en amines primaires, proposée par Hofmann en 1881. L'amide est traité par une solution aqueuse d'hypobromite de sodium (Br2 + NaOHaq) et, par chauffage à 70 0C, il se produit un N-bromoamide, plus acide que celui...
  • BIODÉPOLLUTION

    • Écrit par Sylvain CHAILLOU, Jérôme COMBRISSON
    • 3 000 mots
    ...d'éliminer ces C.O.V., très répandus, présentent des limites car elles nécessitent un apport d'énergie important et peuvent dégager des composés toxiques. Une voie aujourd'hui utilisée pour la dégradation des C.O.V. est le recours à des micro-organismes capables de les utiliser comme sources d'énergie et/ou...
  • Afficher les 9 références

Voir aussi