DE TRIBUS IMPOSTORIBUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Livre mythique s'il en fut, le De tribus impostoribus (Livre des trois imposteurs) a hanté la conscience du Moyen Âge. L'ombre suscitée par son incertaine réalité n'a pas cessé, pendant des siècles, de nourrir l'idée que l'humanité a pu s'engager dans la voie des religions comme en un chemin d'une absurdité et d'une aberration fondamentales. On prête au karmate Abū Tāhin le propos d'où va découler la légende d'un ouvrage qui en développerait l'argument : « En ce monde, trois individus ont trompé les hommes : un berger, un guérisseur et un chamelier. » Les relations amicales que l'empereur Frédéric II entretenait avec le monde musulman, ainsi que son conflit avec la papauté, lui imputent rapidement, à lui ou à son chancelier, Pierre de la Vigne, la responsabilité d'un livre scandaleux où il aurait été démontré que le monde a été mené par trois imposteurs, Moïse, Jésus et Mahomet. D'où serait issu le sentiment de Frédéric ? D'Averroès, qui aurait déclaré : « La religion judaïque est une loi d'enfants ; la chrétienne une loi d'impossibilité ; et la mahométane une loi de pourceaux. » Au xiiie siècle, Thomas de Cantimpré rapporte que Simon de Tournai, ayant parlé de « trois imposteurs qui ont leurré la race humaine », fut aussitôt frappé de paralysie. Parmi les propositions qui incitèrent Alvarès Pelayo à obtenir à Lisbonne, vers 1340, la condamnation de Thomas Scotto, une allusion similaire existe, comme du reste dans l'interrogatoire, en 1512, de Herman de Rijswick. Auparavant, en 1459, si l'on en croit Rainaldus dans ses Annales ecclésiastiques, un certain Jeannin de Solcia, chanoine de Bergame, aurait été condamné pour avoir soutenu que les trois prophètes avaient « gouverné le monde selon leur fantaisie ».

À la Renaissance, les allusions se multiplient. Il semble que Guillaume Postel soit le premier à accréditer l'existence d'un tel livre dans son Traité de la conformité de l'Alcoran avec la d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « DE TRIBUS IMPOSTORIBUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-tribus-impostoribus/