DAVID DE DINANT (fin XIe-déb. XIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Mystérieux auteur d'une œuvre non moins mystérieuse. » Cette formule rend assez bien compte de l'état de nos connaissances sur David de Dinant. On sait qu'il fut condamné ainsi qu'Amaury de Bène au synode de Paris (1210) : « Les Quaternuli de David devaient être apportés à l'évêque de Paris avant Noël afin d'être brûlés ; quiconque les conserverait après ce temps serait excommunié » (Denifle-Chatelain, Chartularium Univ. Paris., t. I). Cette condamnation fut confirmée en 1215 par une lettre de Robert de Courçon, légat du pape. Mais, au concile du Latran (1215), David n'est pas mentionné, tandis que la condamnation d'Amaury de Bène est maintenue.

David, vraisemblablement né à Dinant (principauté de Liège), écrit, au début d'un Quaternulus, qu'il a étudié en Grèce. Il a séjourné à la cour d'Innocent III, qui lui apporte sa protection par une lettre au chapitre de l'église de Dinant, et aussi sans doute à la cour de Frédéric II, qu'il mentionne. On pense qu'il a enseigné à Paris vers 1210, lors d'un de ses déplacements entre l'Italie et Dinant. Le nom de Manthensis, qui lui est donné dans un manuscrit d'Albert le Grand (bibl. Mazarine, ms. 875, fo 13, ro), a fait supposer qu'il a terminé ses jours à Mantes, où florissait une école d'influence chartraine ; il pourrait s'agir de Méan au nord-est de Dinant, en Belgique.

Son œuvre nous est d'abord connue par Albert le Grand, qui le combat en lui reprochant d'avoir déformé la pensée d'Aristote, puis par Thomas d'Aquin, qui suit Albert le Grand. Au xve siècle, Nicolas de Cues, dans l'Apologia doctae ignorantiae, témoigne d'une connaissance directe de l'œuvre de David. Récemment, certains fragments des Quaternuli, découverts par A. Birkenmajer, ont été édités par M. Kurdzialek (Davidis de Dinanto quaternulorum fragmenta, Studia Mediewisticzne, 3, Varsovie, 1963). Il faut vraisemblablement distinguer les Quaternuli édités d'après quatre manuscrits (Gand, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DAVID DE DINANT (fin XI e -déb. XII e s.)  » est également traité dans :

AMAURICIENS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 699 mots

Disciples supposés d'un clerc qui enseignait la philosophie et la théologie à Paris, Amaury de Bène, les amauriciens, condamnés en 1209 et 1211, s'inscrivent plus exactement parmi les premiers adeptes d'un courant que l'Église condamnera plus tard sous le nom de Libre-Esprit. En 1204, le pape condamne la proposition de maître Amaury, originaire de Bène, près de Chartres, selon laquelle « tout chré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amauriciens/#i_35176

ESPRIT, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Universalis
  •  • 2 149 mots

Dans le chapitre « Le Moyen Âge et la Renaissance »  : […] Il est difficile de cerner la spécificité du concept d'esprit dans la philosophie médiévale. Le mot désigne une généralité qui concerne l'ensemble des opérations de la connaissance, une sorte de faculté de l'activité psychique, par opposition avec le corps (la matière). Si l'on veut se montrer précis sur le fonctionnement de cette faculté, on a alors l'intellect (agent ou possible), très célèbre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esprit-philosophie/#i_35176

PANTHÉISME

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 7 630 mots

Dans le chapitre « Giordano Bruno »  : […] C'est cette solution néo-platonicienne au problème de la transcendance de l'être qui sera adoptée (et adaptée) par certaines philosophies médiévales, arabes, juives, ou chrétiennes. Elles constituent la charnière qui relie Plotin à la Renaissance par Giordano Bruno. On ne les évoque ici que pour mémoire, préférant laisser parler le représentant même du panthéisme moderne, Giordano Bruno. Celui-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pantheisme/#i_35176

Pour citer l’article

Jean RIBAILLIER, « DAVID DE DINANT (fin XIe-déb. XIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-de-dinant/