BALTIMORE DAVID (1938- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Virologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à Howard M. Temin et Renato Dulbecco) pour l'exploration des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules. Les travaux de ces trois chercheurs ont contribué à la compréhension du rôle des virus dans le développement du cancer. En travaillant indépendamment, David Baltimore et Howard Temin découvrirent également la transcriptase inverse, enzyme qui permet la synthèse d'ADN à partir d'ARN.

David Baltimore est né le 7 mars 1938 à New York. Avec Howard Temin, il étudie les mécanismes de réplication de certains virus à ARN (virus dont le matériel génétique est composé d'ARN) responsables de tumeurs, dans les cellules qu'ils infectent. Les deux chercheurs démontrent, simultanément, que ces virus à ARN, aujourd'hui appelés rétrovirus, contiennent l'empreinte en négatif d'une enzyme inhabituelle – une polymérase appelée transcriptase inverse –, qui permet de fournir des copies d'ADN à partir d'ARN. L'ADN viral nouvellement formé s'intègre ensuite dans la cellule hôte infectée et peut entraîner sa transformation en cellule cancéreuse.

David Baltimore effectue ses études de premier cycle de chimie au collège de Swarthmore, en Pennsylvanie (Bachelor of Arts en 1960). Il poursuit ensuite des études de virologie animale à l'Institut Rockefeller (aujourd'hui université Rockefeller), à New York, où il obtient son doctorat en 1964, et à l'Institut de technologie du Massachusetts, à Boston. De 1965 à 1968, il travaille avec Renato Dulbecco à l'Institut Salk, à La Jolla (Californie), où il étudie les mécanismes de réplication du virus de la poliomyélite.

Il rejoint la faculté de l'Institut de technologie [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  BALTIMORE DAVID (1938- )  » est également traité dans :

RÉTROTRANSCRIPTION DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 366 mots

À la fin des années 1960, la biologie moléculaire, alors jeune discipline, entre dans ce que l'historien Michel Morange a appelé sa « traversée du désert ». Les connaissances sont alors résumées par le « dogme central » énoncé par Francis H. C. Crick, qui veut que l'information aille uniquement de l'ADN (acide désoxyribonucléique) à l'ARN (acide ribonucléique), puis de l'ARN à la protéine. Le pass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retrotranscription-de-l-adn/#i_32892

Pour citer l’article

« BALTIMORE DAVID (1938- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-baltimore/