BRÛLIS CULTURE SUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La culture sur brûlis appartient à la famille des techniques agricoles primitives utilisant le feu comme moyen de création du champ (écobuage, essartage, feux de brousse). Cette technique est particulièrement utilisée comme moyen de défrichement et de fertilisation dans la zone tropicale et équatoriale où elle prend des noms divers : ladang (Indonésie), lougan (Afrique noire), milpa ou chacra (Amérique du Sud), ray (Indochine), tavy (Madagascar). La terminologie anglaise indique shifting cultivation ou swidden cultivation.

En zone intertropicale, la culture sur brûlis constitue une bonne adaptation aux conditions climatiques et pédologiques de la forêt humide. Elle permet aux indigènes de tirer parti de la fertilité des sols forestiers et notamment de leur richesse en humus. Mais, par suite de la croissance démographique des populations concernées (Amazonie, Afrique, Indonésie), la récupération des terres forestières pour l'agriculture et l'élevage représente la principale cause de destruction des forêts tropicales. En effet, plus de 600 millions de personnes vivent encore de l'agriculture itinérante, pratique primitive qui consiste à créer une clairière par abattage des arbres, à brûler la végétation et à ensemencer ensuite la parcelle ainsi défrichée. Après trois ou quatre années de culture, les sols sont épuisés et l'agriculteur est contraint de déboiser une autre zone. Ces pratiques exigent un minimum de quatre décennies entre deux défriches consécutives pour permettre à la forêt de se régénérer, mais, aujourd'hui, il arrive que la même parcelle soit redéfrichée après seulement une dizaine d'années, ce qui s'oppose à toute régénération de la forêt. Ainsi, selon la F.A.O., depuis les années 1990, quelque 15 millions d'hectares de forêts disparaîtraient chaque année, défrichés pour une « mise en valeur » éphémère, et conduisant à une érosion des sols.

Déforestation en Amazonie

Déforestation en Amazonie

photographie

La déforestation en Amazonie. Les pratiques du brûlis et du nettoyage par le feu permettent une exploitation intensive de la terre (cultures et pâturages) et menacent donc l'équilibre d'une des régions les plus riches au monde par sa biodiversité. 

Crédits : J. B. Pinneo/ Aurora/ Getty

Afficher

—  Roger BÉTEILLE

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Poitiers

Classification


Autres références

«  BRÛLIS CULTURE SUR  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 077 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les origines et l'expansion de l'agriculture  »  : […] Il y a moins de dix mille ans, des sociétés de chasseurs-cueilleurs-pêcheurs se sont transformées d'elles-mêmes en sociétés d'agriculteurs dans quelques rares régions d'Asie et d'Amérique. Ces zones peu étendues et très éloignées les unes des autres, appelées « foyers d'origine de l'agriculture » , étaient riches en ressources végétales et animales sauvages comestibles. Leurs habitants étaient des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-histoire-des-agricultures-jusqu-au-xixe-siecle/#i_19018

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les outils du paysan »  : […] Sur un territoire aussi vaste que l'Europe, il est possible qu'il ait existé, dès les débuts du Néolithique, des techniques agricoles diversifiées. Nos informations sont beaucoup trop lacunaires pour pouvoir les déceler. La transmission de l'agriculture céréalière à partir du sud−est du continent jusque sur ses terres les plus occidentales, en deux millénaires au maximum, laisse plutôt envisager l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_19018

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Évolution régressive »  : […] Dans toutes les régions du globe à climats en principe favorables à la forêt, on observe des formations végétales où les arbres sont dispersés ou absents et où prédominent les herbes (prairies, savanes...) ou les buissons (maquis...). L'origine de ces formations peut être indépendante de toute destruction forestière ; c'est le cas de certaines savanes sur inselbergs au milieu de la forêt tropical […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_19018

KHASI

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 457 mots

Population du district unifié des montagnes Khasi et Jaintia de l'État autonome de Meghalaya dans le nord-est de l'Inde (quelques-uns sont dans l'Assam, ou dans d'autres États de l'Inde). Chez les Khasi ou Khassia, qui s'appellent eux-mêmes Hynniewtrep (« Sept Hutter », ou « Sept Clans ») – ce nom regroupe les Khasi, les Jaintia, les Bhoi et les War –, la transmission des biens et l'héritage du p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khasi/#i_19018

MADAGASCAR

  • Écrit par 
  • Marie Pierre BALLARIN, 
  • Chantal BLANC-PAMARD, 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, 
  • Paul LE BOURDIEC, 
  • David RASAMUEL
  • , Universalis
  •  • 35 096 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'Est »  : […] Originale par sa façade orientée aux vents de l'alizé, riche de cultures dont elle ne maîtrise pourtant pas les débouchés (cacao, café, vanille, litchi, girofle, banane), la région de l'Est souffre de l'absence d'un pôle régional rayonnant à la fois à l'intérieur des terres et sur le littoral. La façade orientale se caractérise par l'absence d'une saison sèche, d'où l'existence d'une couverture fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madagascar/#i_19018

MEXIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Henri ENJALBERT, 
  • Roland LABARRE, 
  • Cécile LACHENAL, 
  • Jean A. MEYER, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Philippe SIERRA
  •  • 32 124 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Rareté et dispersion des terres cultivables »  : […] Les combinaisons qui résultent de l'interférence des climats tropical, tempéré et désertique suffisent à faire apparaître au Mexique un grand nombre de régions naturelles. Le relief vient accroître cette diversité et aussi la pédologie ou, pour mieux dire, la présence ou l'absence de sols. Les versants ravinés, les affleurements de roches calcaires mises à nu, les coulées volcaniques récentes, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mexique/#i_19018

OCÉANIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 9 551 mots

Dans le chapitre « La vie quotidienne traditionnelle »  : […] En Mélanésie, la vie de chaque jour est dominée par les formes que prend la culture des jardins qui fournissent la base de l'alimentation. En effet, si l'on rencontre encore en Nouvelle-Guinée et en Nouvelle-Bretagne quelques communautés de chasseurs et cueilleurs, le Mélanésien est un homme qui fait vivre sa famille du produit de ses jardins. Cette horticulture est le plus souvent itinérante, c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-ethnographie/#i_19018

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN
  • , Universalis
  •  • 23 161 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'agriculture apparaît »  : […] La période qui s'étend de 2000 avant J.-C. au début de notre ère voit la multiplication de villages de fermiers sédentaires et la naissance de sociétés complexes. C'est hélas également l'époque la moins connue archéologiquement. Ces différentes populations cultivent principalement le manioc dans des abattis, ces petits champs ouverts par brûlis dans la forêt. Cette technique itinérante consiste à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-sud/#i_19018

TECHNOLOGIE CULTURELLE

  • Écrit par 
  • Robert CRESSWELL
  •  • 7 888 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'agriculture »  : […] L'exploitation du monde végétal débute avec la cueillette que l'on trouve en général associée avec la chasse. Se fier principalement à la cueillette, exige une connaissance approfondie du milieu naturel. Les Kung, peuple bochiman du désert de Kalahari en Afrique, sont capables de nommer deux cents variétés végétales, bien qu'ils n'en mangent que quatre-vingt-cinq. Toutes ces plantes ne font pas p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technologie-culturelle/#i_19018

Pour citer l’article

Roger BÉTEILLE, « BRÛLIS CULTURE SUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-sur-brulis/