CHRIST CORPS MYSTIQUE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parmi les nombreuses images dont les chrétiens se servent pour décrire l'Église, trois ont une particulière importance : celle de « peuple de Dieu le Père », celle de « corps mystique du Christ » et celle de « temple de l'Esprit saint ». Elles renvoient, en effet, au mystère du Dieu unique, Père, Fils et Saint-Esprit, de qui l'Église tire son existence. L'image de corps du Christ, particulièrement mise en relief par Pie XII dans une encyclique de 1943, joua avant et après la Seconde Guerre mondiale un rôle de contrepoids par rapport à la conception de l'Église comme société qui dominait jusqu'alors.

Pour l'Écriture, l'Église n'est pas tant la corporation du Christ que son corps même : par le baptême (I Cor., xii, 13) et par l'eucharistie (I Cor., x, 1-6) — « Le pain que nous mangeons n'est-il pas communion au corps du Christ ? Puisqu'il n'y a qu'un seul pain, à nous tous nous ne formons qu'un seul corps » —, les chrétiens sont rattachés au corps personnel de Jésus, ressuscité et vivifiant. Ce corps, c'est l'Église, dont le Christ est la tête (corpus mysticum Ecclesiae cujus caput Christus est). Une telle doctrine introduit une solidarité profonde entre tous les croyants ; mais on ne saurait se fonder sur elle pour bâtir une théorie de l'Incarnation continuée, car le Christ n'a qu'un seul corps d'incarnation, celui qu'il a reçu de Marie, sa mère.

—  Hervé LEGRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHRIST CORPS MYSTIQUE DU  » est également traité dans :

ECCLÉSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 742 mots

Dans le chapitre « Renouvellement contemporain de l'ecclésiologie »  : […] De nos jours, dans la situation actuelle de postchrétienté, grâce au travail commun des chrétiens dans le monde et au rapprochement entre les Églises, les théologiens des différentes confessions retrouvent peu à peu les voies d'une ecclésiologie commune. Selon celle-ci, l'Église est le peuple de Dieu, le corps du Christ, le temple du Saint-Esprit, « signe levé sur les nations » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecclesiologie/#i_33880

ÉGLISE, théologie

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 171 mots

À la question de savoir ce qu'est l'Église (du grec ekklèsia , convocation), les Églises donnent des réponses théoriques et pratiques dont la divergence a pour conséquence la rupture de l'unité entre les chrétiens, séparés en grandes confessions, dont les trois principales sont le catholicisme, l'orthodoxie et le protestantisme, ce dernier comportant de nombreuses dénominatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-theologie/#i_33880

EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 7 101 mots

Dans le chapitre « Le corps et le sang du Christ »  : […] Pour comprendre la « présence réelle » du Christ dans l'eucharistie, il faut distinguer entre la signification majeure de cette affirmation et les efforts pour en rendre compte théologiquement. Deux approches convergentes éclairent cette doctrine : la place du récit de l'institution dans le mémorial et le sens de l'épiclèse. L'idée d'une présence particulière du Christ dans la nourriture du repas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucharistie/#i_33880

Pour citer l’article

Hervé LEGRAND, « CHRIST CORPS MYSTIQUE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-mystique-du-christ/