Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHRIST CORPS MYSTIQUE DU

Parmi les nombreuses images dont les chrétiens se servent pour décrire l'Église, trois ont une particulière importance : celle de « peuple de Dieu le Père », celle de « corps mystique du Christ » et celle de « temple de l'Esprit saint ». Elles renvoient, en effet, au mystère du Dieu unique, Père, Fils et Saint-Esprit, de qui l'Église tire son existence. L'image de corps du Christ, particulièrement mise en relief par Pie XII dans une encyclique de 1943, joua avant et après la Seconde Guerre mondiale un rôle de contrepoids par rapport à la conception de l'Église comme société qui dominait jusqu'alors.

Pour l'Écriture, l'Église n'est pas tant la corporation du Christ que son corps même : par le baptême (I Cor., xii, 13) et par l'eucharistie (I Cor., x, 1-6) — « Le pain que nous mangeons n'est-il pas communion au corps du Christ ? Puisqu'il n'y a qu'un seul pain, à nous tous nous ne formons qu'un seul corps » —, les chrétiens sont rattachés au corps personnel de Jésus, ressuscité et vivifiant. Ce corps, c'est l'Église, dont le Christ est la tête (corpus mysticum Ecclesiae cujus caput Christus est). Une telle doctrine introduit une solidarité profonde entre tous les croyants ; mais on ne saurait se fonder sur elle pour bâtir une théorie de l'Incarnation continuée, car le Christ n'a qu'un seul corps d'incarnation, celui qu'il a reçu de Marie, sa mère.

— Hervé LEGRAND

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur honoraire à l'Institut catholique de Paris

Classification

Pour citer cet article

Hervé LEGRAND. CHRIST CORPS MYSTIQUE DU [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • ECCLÉSIOLOGIE

    • Écrit par
    • 5 742 mots
    ...les théologiens des différentes confessions retrouvent peu à peu les voies d'une ecclésiologie commune. Selon celle-ci, l'Église est le peuple de Dieu, le corps du Christ, le temple du Saint-Esprit, « signe levé sur les nations » (Is., xi, 12), « communion des fidèles rassemblés de partout par la...
  • ÉGLISE, théologie

    • Écrit par
    • 1 174 mots

    À la question de savoir ce qu'est l'Église (du grec ekklèsia, convocation), les Églises donnent des réponses théoriques et pratiques dont la divergence a pour conséquence la rupture de l'unité entre les chrétiens, séparés en grandes confessions, dont les trois principales sont le catholicisme,...

  • EUCHARISTIE

    • Écrit par
    • 7 095 mots
    ...particulière du Christ dans la nourriture du repas eucharistique est introduite d'emblée par les paroles mêmes de la Cène, répétées dans le mémorial. Pain et vin, symboles de la chair et du sang du Christ et donc de son sacrifice, contiennent mystérieusement, réellement, son corps ressuscité. La perspective...