CORONAVIRUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Effets pathogènes des coronavirus chez l’homme

Quatre coronavirus endémiques chez l’homme – appelés HCoV-229E, HCoV-NL63, HCoV-OC43, et HCoV-HKU1 (H pour Human) – sont responsables de simples rhumes sans gravité particulière. Il n’en est pas de même des trois coronavirus zoonotiques – SARS-CoV-1, MERS et SARS-CoV-2 (Covid-19) – révélés par l’apparition de pneumopathies atypiques graves, parfois associées à d’autres symptômes ou atteintes.

Pathologie du SRAS

La maladie dite SRAS, causée par le virus SARS-CoV-1, a été identifiée à Hong Kong en 2003, mais elle était déjà présente dans le Guangdong (province côtière du sud de la Chine) en novembre 2002. L’épidémie s’est répandue essentiellement en Chine et en Asie du Sud-Est, provoquant officiellement 774 décès pour 8 096 cas reconnus (taux de mortalité de 9,5 %). Le virus pénètre dans l’épithélium bronchique, provoque une pneumonie grave atypique, mais infecte aussi le tube digestif (diarrhées dans 50 % des cas) et les cellules du système immunitaire. La maladie est probablement due à la consommation de viande de civette masquée contaminée. À partir du consommateur assimilé à un patient zéro, la contamination est devenue interhumaine (par postillons, sécrétions des voies aériennes supérieures, mais aussi contact avec des objets tels que poignées de porte ou boutons d’ascenseur, sans doute aussi transmission fécale). Le taux de transmission est de l’ordre de 2 (une personne en contamine statistiquement 2), donc assez faible. Au moins la moitié des cas sont des infections nosocomiales (c’est-à-dire contractées à l’hôpital). L’épidémie – qui tendait à se propager dans plusieurs pays sous la forme de cas isolés qui auraient pu être à l’origine de foyers infectieux – est enrayée dans le courant de l’été 2003, essentiellement grâce à des mesures de confinement. Considéré dès lors comme éradiqué chez l’homme, le virus n’a toutefois pas disparu. Il a par exemple été identifié dans les fèces d’un pangolin en janvier 2020. Il n’existe pas de traitement spécifique et les tentatives de se [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Autres références

«  CORONAVIRUS  » est également traité dans :

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 9 535 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La culture air-liquid interface ou mucosoïde »  : […] Le modèle de culture cellulaire air- liquid interface a été développé dans les années 1980 pour modéliser in vitro les épithéliums de l’épiderme et des voies respiratoires. Cette méthode consiste en une monocouche de cellules épithéliales en 2D développée dans un insert, avec le pôle basal en contact avec le milieu de culture et le pôle apical exposé à l’air libre. Cette monocouche se compose d […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les définitions changeantes des zoonoses »  : […] Le terme « zoonose » est créé en 1855 par le médecin allemand Rudolf Virchow à partir des racines grecques zoon (animal) et nosos (maladie). Il définit la transmission de pathogènes des animaux vertébrés non humains aux humains, ce qui exclut les maladies à vecteurs (moustiques, poux) comme le paludisme ou le typhus. Il suppose en effet un réservoir animal dont les symptômes sont perçus comme […] Lire la suite

CHLOROQUINE ET HYDROXYCHLOROQUINE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 081 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les 4-aminoquinoléines comme agents antiviraux »  : […] Les virus utilisent pour se multiplier le métabolisme des cellules qu’ils infectent. Dans le cas le plus général, ils pénètrent dans la cellule en se fixant d’abord sur un récepteur membranaire. Le renouvellement normal de la membrane entraîne la formation de vésicules dans lesquelles le récepteur et le virus sont insérés. Ces vésicules, ou endosomes, migrent ensuite vers l’intérieur de la cellul […] Lire la suite

COVID-19

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 072 mots
  •  • 7 médias

Le terme Covid-19 désigne une maladie infectieuse respiratoire à travers son acronyme anglais – « Co » pour corona , « vi » pour virus , « d » pour disease (« maladie » en anglais), le nombre 19 indiquant l’année de son apparition (2019). Provoquée par un virus, le coronavirus SARS-CoV-2 (pour severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 ), elle a été identifiée officiellement en Chine en jan […] Lire la suite

ÉVALUATION ET QUANTIFICATION DES RISQUES SANITAIRES

  • Écrit par 
  • William DAB
  •  • 4 264 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les risques sanitaires ont changé de nature »  : […] Les risques sanitaires prennent de nouveaux visages avec une prolifération de situations dangereuses liées à l’évolution des conditions de vie, de production, de transport, de travail, de consommation et d’habitation qui, dans un contexte d’échanges internationaux intenses, créent les conditions d’une diffusion massive des expositions à des agents dangereux. Le passage d’agents pathogènes de l’ani […] Lire la suite

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 8 022 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les chauves-souris, réservoirs de virus »  : […] Les chiroptères, et en particulier les espèces de chauves-souris frugivores, jouent un rôle croissant comme réservoir d’agents pathogènes alimentant l’émergence de plusieurs maladies. Si le contact contaminant direct de la chauve-souris avec l’homme est peu fréquent, en revanche, la contamination de la nourriture par l’urine et les fèces de ces animaux est susceptible de transmettre divers agents […] Lire la suite

MERS (Middle East respiratory syndrome)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 829 mots
  •  • 3 médias

Le MERS – acronyme anglais traduit par « syndrome respiratoire du Moyen-Orient »  – est une pathologie lourde caractérisée par une pneumonie aiguë et une défaillance rénale. Le taux de décès parmi les personnes qui ont manifesté des signes cliniques est de l’ordre de 35 p. 100 selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La maladie est provoquée par un virus de la famille des coronavirus, d’ […] Lire la suite

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 224 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des pneumonies dues à des virus émergents »  : […] Récemment, des pneumonies graves liées à des virus émergents (c’est-à-dire inconnus auparavant) ont mis en alerte les institutions sanitaires internationales. Fin 2002, un nouveau syndrome extrêmement contagieux et grave apparaît en Chine, avant de se répandre dans 30 pays : le SRAS, pour syndrome respiratoire aigu sévère (SARS en anglais) a été à l’origine de 8 000 cas identifiés et 800 morts. E […] Lire la suite

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)

  • Écrit par 
  • Julien EMMANUELLI, 
  • Universalis
  •  • 887 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un nouveau coronavirus »  : […] Le syndrome est causé par SARS-CoV, un virus de la famille des coronaviridae qui se transmet essentiellement par les sécrétions respiratoires lors d'un contact rapproché avec un malade symptomatique. Les coronavirus sont à l’origine de rhumes sans gravité. La nouveauté du SARS-CoV est précisément la gravité de la maladie qu’il provoque. Il s’agit d’un virus enveloppé contenant un génome viral sou […] Lire la suite

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), en bref

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 337 mots
  •  • 1 média

En novembre 2002, une maladie nouvelle apparaît à Hong Kong. Le malade présente une fièvre élevée brutale et des troubles respiratoires. L'état général est gravement affecté, avec une baisse du nombre de globules blancs sanguins importante et persistante. La maladie est fatale dans 10 à 30 p. 100 des cas. On lui donne le nom de SRAS, pour « syndrome respiratoire aigu sévère ». Elle s'observe surt […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

6-9 février 2021 Chine. Fin de la mission de l'OMS à Wuhan.

coronavirus apparu à Wuhan et avait été pour cela accusé de propager de fausses informations, avant d’être réhabilité. Le 9, la mission sur les origines du SARS-CoV-2, mandatée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Chine, présente ses conclusions. Elle juge « extrêmement improbable » l’hypothèse d’une fuite provenant d’un des laboratoires […] Lire la suite

1er-22 janvier 2021 États-Unis. Assaut du Capitole et investiture du président Joe Biden.

coronavirus dans le pays sera franchi le 19. Le 19, Donald Trump gracie soixante-treize personnes, dont son ancien conseiller Steve Bannon qui était accusé de détournement de fonds. Dans son allocution d’adieu, il assure que « tous les Américains ont été horrifiés par l’assaut contre notre Capitole ». Le 20, Joe Biden et Kamala Harris prêtent serment […] Lire la suite

14 janvier 2021 Allemagne. Présentation des chiffres de l'économie pour 2020.

coronavirus en décembre 2020, soit autant que de mars à novembre de la même année. […] Lire la suite

28-30 décembre 2020 Belgique. Début des vaccinations contre la Covid-19.

coronavirus identifié au Royaume-Uni, le Comité de concertation impose un test de dépistage et une quarantaine à tout voyageur, résident ou non, en provenance d’un pays situé en zone rouge.  […] Lire la suite

10-29 décembre 2020 France. Maintien de mesures de restriction face à la Covid-19.

coronavirus très contagieuse, baptisée « VoC 202012/01 ». Le 21, le Conseil des ministres adopte un projet de loi « instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires » qui permet l’instauration par simple décret de l’état de crise sanitaire et des pouvoirs d’exception que celui-ci confère au gouvernement. Une disposition, notamment,  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « CORONAVIRUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/coronavirus/