CONDITIONNEMENT

Le conditionnement pavlovien

Établissement et extinction des réactions conditionnelles

Tout organisme animal réagit aux aspects de son milieu physique que son équipement sensoriel lui permet de capter. Parmi ces excitants ou stimulus, il en est qui entraînent, en vertu de liaisons physiologiques préétablies propres à l'espèce, des réactions inconditionnelles : de la nourriture placée sur la langue d'un chien provoque la salivation, une décharge électrique à la patte provoque la flexion, une stimulation thermique cutanée provoque une vasodilatation. Par rapport à ces réactions déclenchées par des stimulus précis, d'autres stimulus sont neutres : un son, une lumière ne provoquent pas la salivation, ni la flexion de la patte. Survenant dans le milieu de l'animal, les stimulus neutres commandent une réaction d'alerte ou d'orientation (l'animal dirige le regard vers la source du stimulus, dresse les oreilles, tressaute, etc.) qui s'atténue, jusqu'à disparaître complètement si le stimulus se répète : il y a habituation.

Lorsqu'un stimulus neutre, tel un son, est associé de nombreuses fois à un stimulus inconditionnel, tel de la nourriture, la réaction salivaire, initialement déclenchée par la nourriture, se produira au son. D'inconditionnelle, la réaction est devenue conditionnelle (ou conditionnée), et le stimulus neutre est devenu conditionnel (ou conditionné). À la différence de la liaison permanente – car correspondant à des circuits physiologiques préétablis – entre stimulus et réaction inconditionnels, la liaison entre stimulus et réaction conditionnels est temporaire. Elle cesse en effet de se manifester si elle n'est plus renforcée, c'est-à-dire si le stimulus inconditionnel n'est plus présenté. Il y aura alors extinction de la réaction conditionnelle, phénomène adaptatif non moins important que l'acquisition : sans elle, le comportement resterait encombré d'une quantité de réactions devenues inutiles, et cela au détriment de réactions adaptées aux conditions du moment. L'extinction n'est cependant pas un retour à l'état antérieur au conditionnement. Deux faits suffisent à [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur émérite, université de Liège, membre de l'Académie royale de Belgique

Classification


Autres références

«  CONDITIONNEMENT  » est également traité dans :

ANTICIPATION, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 405 mots

L'étude des comportements d'anticipation permet de déterminer dans quelles conditions l'organisme est capable de prévoir, à partir de la situation actuelle, la situation future et, par là, de s'adapter par avance à cette dernière. L'anticipation est une composante essentielle des capacités d'adaptation de l'organisme : elle apparaît à tous les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipation-psychologie/#i_8208

APPRENTISSAGE, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François LE NY
  •  • 3 975 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Formes élémentaires »  : […] Le conditionnement, sous sa forme classique due aux travaux de Pavlov et de son école, est fondamentalement un apprentissage ; son étude représente, à elle seule, un champ important d'investigation. Tout permet de penser qu'il joue un grand rôle dans les activités neurovégétatives humaines : réflexes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage/#i_8208

BEHAVIORISME

  • Écrit par 
  • Jean-François LE NY
  •  • 4 674 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conception « stimulus-réponse », forme typique du behaviorisme »  : […] sont devenus capables de susciter la réponse. La « théorie de l'activité nerveuse supérieure » de Pavlov s'appelle désormais « conditionnement ». La différence n'est pas seulement terminologique, car le mécanisme fondamental du conditionnement est conçu par les behavioristes comme étant celui de la substitution. Un stimulus Si suscitait une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/behaviorisme/#i_8208

COMPORTEMENT ANIMAL - Développement du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 914 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Apprentissage associatif »  : […] L'apprentissage associatif implique, comme son nom l'indique, que l'animal fasse une association entre deux événements (conditionnement classique) ou entre un comportement et une conséquence (conditionnement opérant). Par exemple, dans le conditionnement classique, décrit par Ivan Petrovitch Pavlov au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-developpement-du-comportement/#i_8208

ÉMOTION

  • Écrit par 
  • Paul FRAISSE
  •  • 5 391 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'émotivité »  : […] L'émotivité peut être très générale ou assez spécifique. Les processus de conditionnement ouvrent au moins une voie pour comprendre des réactions émotives qui ne s'expliquent pas par la nature des stimulations ou des processus conscients. Wallon rapporte le cas d'une personne à qui on avait appris la mort de sa fille alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emotion/#i_8208

GÉNÉRALISATION, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 470 mots

Terme appliqué en psychologie à des phénomènes qui relèvent, les uns de la généralisation conceptuelle, les autres de la généralisation conditionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generalisation-psychologie/#i_8208

HISTOIRE DE L'ÉTHOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 992 mots

1911 Edward Lee Thorndike, dans la deuxième édition de L'Intelligence animale (Animal Intelligence), établit les lois provisoires du comportement acquis et de l'apprentissage (loi de l'effet). Ivan Petrovitch Pavlov […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/#i_8208

INHIBITION

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Pierre KAUFMANN, 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre « Conditionnements, apprentissages et processus cognitifs »  : […] centres, telles que les avait imaginées Pavlov, dans l'écorce de l'animal soumis à un conditionnement, ce dernier s'étant d'ailleurs entre-temps diversifié avec, à côté du conditionnement classique, un autre dit « opérant » ou « instrumental ». Certes, cet effort d'identification ou de lien porta essentiellement sur le plan conceptuel ; Konorski n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inhibition/#i_8208

KONORSKI JERZY (1903-1974)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 305 mots

Neurophysiologiste polonais né à Łódź, Konorski fut médecin à l'hôpital psychiatrique de Pruszków de 1929 à 1931, puis enseigna au laboratoire Pavlov de Leningrad. De 1934 à 1939, il travailla à l'institut de biologie expérimentale M. Nencki de Varsovie, dont il devint le directeur en 1968. Chef du département de physiologie à Soukhoumi (Caucase) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerzy-konorski/#i_8208

PAVLOV IVAN PETROVITCH (1849-1936)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 2 150 mots

Dans le chapitre « Une nouvelle approche de la vie psychique »  : […] de ses travaux sur la régulation nerveuse des glandes digestives qu'il mit en évidence l'existence de réflexes conditionnels. Il constata que l'activité réflexe engendrant la sécrétion des glandes salivaires non seulement est mise en jeu quand il y a contact direct entre les excitants alimentaires et les zones sensibles de la bouche ou du tube […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-petrovitch-pavlov/#i_8208

PSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Jean AYME, 
  • François CAROLI, 
  • Georges LANTERI-LAURA, 
  • Jean-Michel THURIN
  •  • 17 779 mots

Dans le chapitre « L'approche comportementaliste »  : […] psychiatrie occidentale, la réflexologie a joué et joue encore un rôle considérable, pour deux raisons convergentes. Elle permet d'une part, grâce aux notions de conditionnement et de premier et second systèmes de signalisation, de rendre compte de toute une partie de la pathologie mentale, à l'exception des troubles mentaux liés à des lésions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychiatrie/#i_8208

PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques VAUCLAIR
  •  • 4 762 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Du conditionnement à l'apprentissage et à la cognition »  : […] cognitives qu'il souhaite mettre en évidence. Sa démarche consiste donc avant tout à favoriser l'apparition de certains comportements au détriment d'autres. Les procédures utilisées par ces psychologues de l'apprentissage pour canaliser les réponses de l'animal sont appelées contingences de renforcement (F. Doré et P. Mercier, 1992). Ainsi, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-animale-zoopsychologie/#i_8208

PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 2 567 mots

Dans le chapitre « La psychologie clinique comportementale »  : […] la « science des comportements » et doit être objective et expérimentale. Il s’appuie sur les travaux de Pavlov sur le conditionnement répondant pour montrer comment les comportements peuvent être établis et renforcés. D’après Watson, le comportement humain s’élabore au travers d’apprentissages successifs : il serait induit et modifié par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-comportementale-et-cognitive/#i_8208

RÉFLEXES CONDITIONNÉS

  • Écrit par 
  • Henri Maurice BRUGÈRE
  •  • 244 mots

En étudiant les facteurs du déclenchement des sécrétions digestives, le physiologiste russe Ivan Petrovitch Pavlov (1849-1936) a montré que, en plus des réflexes simples (dits absolus et qualifiés plus tard d'innés) et des actions sensorielles (vue, odeur de l'aliment) induites par le repas, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reflexes-conditionnes/#i_8208

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire et intersubjectivité »  : […] etc.). Mais L'Être et le Néant s'attachait avant tout à établir les structures ontologiques d'une liberté apte à faire de ses prétendus conditionnements la possibilité de sa propre affirmation. Dans Critique de la raison dialectique (1960), l'interrogation se déplace, et Sartre se propose d'élucider la constitution de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_8208

SKINNER BURRHUS FREDERIC (1904-1990)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 706 mots

Psychologue américain, un des maîtres de l'école béhavioriste, au sein de laquelle il occupe cependant une place particulière. Né en 1904, Skinner obtient son doctorat d'université en 1931 à Harvard. Dans sa thèse, il précise déjà la plupart des positions sur la psychologie qu'il défendra par la suite. Après avoir enseigné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burrhus-frederic-skinner/#i_8208

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Peut-on distinguer l'inné de l'acquis ? »  : […] de celle de Descartes. D'autres expériences montrèrent toutefois que ces éléments simples n'étaient pas tous inaltérables. En particulier, Pavlov montrait dès le début du xxe siècle qu'on pouvait déclencher un réflexe par un stimulus inhabituel à condition de l'associer pendant quelque temps au stimulus ordinaire (réflexe dit conditionné). L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_8208

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 759 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les organisations réflexes »  : […] Le conditionnement d'un réflexe consiste à associer le fonctionnement de deux systèmes réflexes, au point que la stimulation d'un seul d'entre eux provoque la réaction des deux réflexes. Il repose sur la présence de neurones de liaison entre les deux systèmes réflexes. La stimulation successive des deux réseaux réflexes répétée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-vision-et-evolution-animale/#i_8208

WATSON JOHN BROADUS (1878-1958)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 673 mots

Psychologue américain, principal représentant de l'école béhavioriste. Né à Greenville (Caroline du Sud) dans une famille très religieuse qui cherche à l'orienter vers le ministère, John Watson résiste et fait ses études à l'université de Chicago. Attiré tout d'abord par la philosophie, il s'en détourne bientôt pour s'intéresser à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-broadus-watson/#i_8208

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc RICHELLE, « CONDITIONNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conditionnement/