CLOTAIRE Ier (entre 497 et 500-561) roi de Neustrie (511-558) et roi des Francs (558-561)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plus jeune fils de Clovis Ier et de Clotilde, Clotaire Ier joua un rôle important dans l'expansion de l'hégémonie franque.

Lors du partage du royaume de son père en 511, Clotaire Ier reçut les terres traditionnelles des Francs Saliens dans le nord de la France d'aujourd'hui et dans la Belgique actuelle, ayant pour capitale Soissons (la future Neustrie). Après la mort de son frère Clodomir lors d'un combat contre les Burgondes, en 524, il assassina les fils de ce dernier et partagea le royaume d'Orléans avec ses deux autres frères, Childebert Ier et Théodoric Ier (ou Thierry Ier). Quand le petit-fils de Théodoric, Théodebald (ou Thibaud), mourut sans héritier en 555 et que Childebert s'éteignit à son tour sans enfant en 558, l'intégralité des territoires francs passa finalement sous la domination de Clotaire.

Clotaire Ier lutta essentiellement contre les Burgondes en 532-534, parvenant, avec Childebert, à imposer l'autorité franque. Toujours au côté de ce frère, il combattit les Wisigoths en 541. Il affronta également les Thuringiens en 531, avec l'aide cette fois de Théodoric et épousa la princesse de Thuringe Radegonde. En 535, il signa, à l'instar des autres rois mérovingiens, un traité militaire avec l'empereur Justinien. Ce personnage brutal et sans pitié fut au cœur de rivalités familiales et de conflits ouverts caractéristiques de l'histoire mérovingienne. En 560, il fit par exemple exécuter son fils aîné, Chramne, ainsi que la famille de ce dernier, parce qu'il s'était rebellé contre lui. Clotaire s'éteignit à la fin de l'année 561, à Compiègne. Le royaume franc, réunifié depuis peu, fut partagé entre ses quatre fils.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CLOTAIRE I er (entre 497 et 500-561) roi de Neustrie (511-558) et roi des Francs (558-561)  » est également traité dans :

CLODOMIR (495 ou 496-524) roi franc (511-524)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 200 mots

Deuxième fils de Clovis et de Clotilde. Lorsque le royaume de son père fut partagé en quatre en 511, Clodomir reçut les territoires situés dans l'ouest et le centre de la France actuelle, avec Orléans pour capitale. Cette partie du royaume franc, longeant l'axe de la Loire, était la seule des quatre à former une unité géographique. En 523, Clodomir s'allia avec ses deux frères, Clotaire I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clodomir/#i_52892

RADEGONDE sainte (520 env.-587)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 291 mots

Épouse du roi de Neustrie Clotaire I er , Radegonde quitta son mari pour entrer dans un couvent et fonda par la suite un monastère à Poitiers. Elle fut l'une des premières mérovingiennes à être canonisées. Princesse franque de Thuringe née vers 520, Radegonde est faite prisonnière par Clotaire I er en 531, lorsque celui-ci annexe son royaume. Elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radegonde/#i_52892

THÉODORIC Ier ou THIERRY Ier (av. 484-533 ou 534) roi franc (511-533 ou 534)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

Fils aîné de Clovis, Théodoric I er (ou Thierry I er ) est né de mère inconnue, contrairement aux autres fils de Clovis, engendrés par Clotilde. Habile soldat, Théodoric tint une place importante au côté de son père dans les campagnes militaires contre les Wisigoths, dans le sud de la Gaule. À la mort de Clovis en 511, le royaume mérovingien fut d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodoric-ier-thierry-ier/#i_52892

Pour citer l’article

« CLOTAIRE Ier (entre 497 et 500-561) roi de Neustrie (511-558) - et roi des Francs (558-561) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clotaire-ier/