DUTTON CLARENCE EDWARD (1841-1912)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géologue américain, né le 15 mai 1841 à Wallingford (Connecticut), mort le 4 janvier 1912, à Englewood (New Jersey).

Clarence Edward Dutton rejoint l'armée de terre américaine au rang de sous-lieutenant en 1862, pendant la guerre de Sécession. Après la guerre, il s'intéresse à la géologie et, en 1875, il assiste le naturaliste John Wesley Powell dans la rédaction de Geographical and Geological Survey of the Rocky Mountain Region (« Étude géographique et géologique de la région des montagnes Rocheuses »). Il passe ensuite dix ans à explorer les plateaux de l'Utah, de l'Arizona et du Nouveau-Mexique, où il observe l'activité volcanique, ainsi que les soulèvements, les affaissements, les torsions et les plissements de la croûte terrestre.

Précurseur de la sismologie, Dutton étudie le tremblement de terre qui a touché Charleston, en Caroline du Sud, en 1886, puis publie un article (1889) dans lequel il propose une méthode pour mesurer la profondeur du foyer d'un séisme et, avec une exactitude inédite, la vitesse de propagation des ondes. Il expose par la suite sa théorie de l'isostasie, terme dont il est l'inventeur, dans l'article « On Some of the Greater Problems of Physical Geology » (1889 ; « Sur certains des plus grands problèmes de géologie physique »). L'isostasie définit l'équilibre des différentes parties de l'écorce terrestre, en fonction de leur densité : ainsi, les roches plus légères s'élèvent, formant les continents, les montagnes et les plateaux, tandis que les roches plus lourdes s'enfoncent, formant les dépressions et les fonds océaniques. En 1904, Dutton publie le traité Earthquakes in the Light of the New Seismology (« Les Séismes à la lumière de la nouvelle sismologie »). À la fin de sa carrière, il proposera une théorie expliquant le volcanisme par la radioactivité. Ainsi, selon lui, le magma se liquéfie sous l'effet de la chaleur dégagée par la décomposition des éléments radioactifs et perce la croûte terrestre du fait de la légèreté relative des roches superficielles.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DUTTON CLARENCE EDWARD (1841-1912)  » est également traité dans :

DÉRIVE DES CONTINENTS, en bref

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 708 mots

Le 6 janvier 1912, le météorologue allemand Alfred Wegener (1880-1930) présente une communication à la session annuelle de l'Union géologique, qui se tient à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) : Idées nouvelles sur la formation des grandes structures de la surface terrestre (continents et océans) sur des bases géophysiques . Wegener y suppose que les continents actuels étaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-en-bref/#i_85519

EVEREST GEORGE (1790-1866)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 960 mots
  •  • 1 média

Géographe britannique né le 4 juillet 1790 à Crickhowell (Pays de Galles), George Everest est surtout connu pour avoir donné son nom à la plus haute cime terrestre. Cette reconnaissance lui vient de ses travaux de cartographie de l’Inde, par lesquels il a précisé, notamment, la localisation et la mesure de l’altitude des plus hauts sommets du monde. Pourtant, Everest a marqué l’histoire des scien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-everest/#i_85519

PRINCIPE DE L'ISOSTASIE

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 293 mots

Le géologue américain Clarence Edward Dutton (1841-1912) publie en 1889 un article intitulé On Some of Greater Problems of Physical Geology ( Sur certains des plus grands problèmes de géologie physique ). Il y développe notamment la théorie de l'isostasie (il est l'inventeur de ce terme). L'isostasie est définie aujourd'hui comme l'état d'équilibre hyd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-l-isostasie/#i_85519

WEGENER ALFRED (1880-1930)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 3 041 mots

Dans le chapitre « 1912, la formulation de la « dérive des continents » »  : […] Wegener fait ses études au Köllnisches Gymnasium de Berlin, puis aux universités de Heidelberg, d'Innsbruck et de Berlin. En 1904, après un an d'astronomie à la société Urania à Berlin, il devient docteur en soutenant une thèse sur l'histoire et l'usage des tables Alphonsines. Ces dernières, achevées en 1252, sous le patronage du roi Alphonse X de Castille, avaient permis, pendant près de quatre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-wegener/#i_85519

Pour citer l’article

« DUTTON CLARENCE EDWARD - (1841-1912) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarence-edward-dutton/