CHRISTODOULOS Ier (1939-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Christos Paraskevaïdis est né le 21 octobre 1939 à Xanthi, dans la Thrace occidentale grecque, d'une famille de Grecs pontiques chassée par les Turcs après la Première Guerre mondiale. Il prononce ses vœux sacerdotaux en 1961, puis, en 1965, il est ordonné prêtre. Deux ans plus tard, il est docteur en théologie de la faculté de droit et de théologie d'Athènes. Durant la dictature des colonels (1967-1974), il entretient, comme la majorité des prélats de l'Église orthodoxe grecque, d'excellentes relations avec les militaires. Le 14 juillet 1974, une semaine avant la chute de la junte, il est sacré métropolite (évêque) du diocèse de Dimitrias, en Thessalie, qui a son siège à Volos. Il restera à ce poste jusqu'en 1988. Par ailleurs, de 1979 à 1985, il est secrétaire du saint-synode de l'Église orthodoxe grecque. Ce poste, stratégique pour les nominations au sein de la hiérarchie ecclésiastique, lui permet de lier de fidèles amitiés. De 1985 à 1998, il est en charge des relations œcuméniques de l'Église de Grèce, entretenant de bonnes relations avec le Vatican, qui lui seront également utiles par la suite. À la mort du primat de Grèce Séraphinos Ier, il est élu le 28 avril 1998 archevêque d'Athènes, devenant ainsi primat de l'Église autocéphale de Grèce.

Nationaliste et traditionaliste intransigeant, Christodoulos attaque de front en 2000 le gouvernement socialiste de Costas Simitis qui entendait supprimer la mention de la religion sur les cartes d'identité grecques, sur demande répétée tant du Parlement européen que de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance du Conseil de l'Europe. Pour l'Église grecque, la nation grecque se confond avec l'orthodoxie, selon une conception qui fait automatiquement des Grecs athées, catholiques, juifs, ou musulmans (Turcs et Pomaks de Thrace notamment) des citoyens de seconde zone. S'il échoue final [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée

Classification

Pour citer l’article

Christophe CHICLET, « CHRISTODOULOS Ier (1939-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christodoulos-ier/