SIMITIS COSTAS (1936- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique grec, Premier ministre de 1996 à 2004.

Né le 23 juin 1936 à Athènes, Konstantinos Georgiou Simitis, surnommé Costas Simitis, est le fils de George Simitis, avocat et importante figure politique de la gauche grecque. Son père comme sa mère sont résistants pendant la Seconde Guerre mondiale. Costas Simitis obtient sa licence, puis son doctorat de droit (1959) à l'université Philipps de Marburg, en R.F.A. Il part ensuite étudier à la London School of Economies and Political Science (1961-1963). Lorsqu'une junte militaire s'empare du pouvoir en Grèce en 1967, Simitis lutte contre le régime dans la clandestinité. Afin d'éviter une arrestation, il s'exile en 1969 en R.F.A., où il enseigne le droit commercial et le droit civil à l'université Justus Liebig de Giessen. Il continue cependant à s'opposer à la dictature militaire, notamment à travers les conférences qu'il donne et les articles qu'il publie.

Après la chute du régime des colonels en 1974, Simitis rentre en Grèce et participe à la fondation du Mouvement socialiste panhellénique (P.A.S.O.K.). En 1977, il est nommé professeur de droit commercial à la faculté des sciences politiques et sociales Panteios de l'université d'Athènes. Lorsque le P.A.S.O.K. arrive au pouvoir en 1981, Simitis occupe un certain nombre de postes ministériels. Il détient notamment les portefeuilles de l'Agriculture (1981-1985), de l'Économie (1985-1987), de l'Éducation et des Affaires religieuses (1989-1990) ainsi que de l'Énergie, de l'Industrie, des Technologies et du commerce (1993-1995). Simitis est également député du district du Pirée. Le 18 janvier 1996, les députés du P.A.S.O.K. le choisissent pour succéder au Premier ministre malade, Andréas Papandréou.

À la tête du gouvernement socialiste, Costas Simitis tente d'amener la Grèce à respecter les critères de convergence fixés par le traité de Maastricht. Il prône une politique étrangère modérée, la privatisation progressive de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Les derniers événements

10-30 janvier 2003 • Irak - O.N.U.Poursuite des inspections et préparation d'une intervention américaine.

Le 10, le Premier ministre grec Costas Simitis, président en exercice de l'Union européenne, déclare que l'Europe « ne veut pas de guerre » en Irak. Les 11 et 12, le roi Abdallah II de Jordanie, le président égyptien Hosni Moubarak, le prince héritier saoudien Abdallah Ben Abdel Aziz, le Premier [...] Lire la suite

9 avril 2000 • GrèceVictoire des socialistes aux élections législatives.

Le 9, le Parti socialiste du Premier ministre Costas Simitis remporte de justesse les élections législatives et conserve la majorité absolue au Parlement, avec 43,8 p. 100 des suffrages (+ 2,3 p. 100 par rapport au précédent scrutin de septembre 1996) et 158 sièges (— 4) sur 300. L'opposition [...] Lire la suite

15-18 février 1999 • TurquieCapture au Kenya du chef du P.K.K. par les services spéciaux turcs.

, le Premier ministre grec, Costas Simitis, limoge le ministre des Affaires étrangères, Théodore Pangalos, ainsi que les ministres de l'Intérieur et de l'Ordre public, à la suite du tollé provoqué dans le pays par l'arrestation d'Abdullah Öcalan.  [...] Lire la suite

22 septembre 1996 • GrèceVictoire des socialistes aux élections législatives.

Le Parti socialiste panhellénique (P.A.S.O.K.) au pouvoir remporte les élections législatives anticipées convoquées en août par le Premier ministre Costas Simitis. À l'issue d'une campagne axée sur la défense de la rigueur économique et d'une politique de fermeté vis-à-vis de la Turquie [...] Lire la suite

15-21 janvier 1996 • GrèceRemplacement du Premier ministre Andréas Papandréou par Costas Simitis.

Le 15, le Premier ministre socialiste Andréas Papandréou, hospitalisé depuis le 20 novembre 1995, annonce sa démission. Le 18, le groupe parlementaire socialiste – qui comprend 169 députés sur 300 à l'Assemblée – élit à la tête du gouvernement Costas Simitis, ancien ministre de l'Industrie et chef [...] Lire la suite

12-30 octobre 1986 • GrèceDéfaite des socialistes aux élections municipales

, quittent le gouvernement. Toutefois, le maintien en place de Costas Simitis, ministre de l'Économie, et de son équipe déçoit ceux qui demandaient, dans l'opposition, un abandon de la politique d'austérité en vigueur depuis un an.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« SIMITIS COSTAS (1936- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/costas-simitis/