CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les risques

Il est clair que la plupart des patients savent aujourd'hui que la chirurgie esthétique, comme toutes pratiques chirurgicales, comporte des risques. Ils ont par contre assez de mal à les comprendre car ils entendent régulièrement parler de scandales, d'infections nosocomiales, et voient régulièrement des résultats critiquables. Ils ne savent pas précisément à qui ou à quoi les attribuer et confondent souvent les responsables.

Les risques thérapeutiques

Toute intervention chirurgicale comporte des risques. Ils découlent du geste lui-même. La loi impose aux praticiens d'informer le patient de la totalité des risques thérapeutiques, y compris exceptionnels, qu'il encourt.

Le risque anesthésique est apprécié par l'anesthésiste au cours de la consultation préanesthésique obligatoire. Il lui revient d'exposer les différents risques spécialement liés à l'anesthésie. Le chirurgien décide cependant si l'intervention qu'il prévoit de réaliser nécessite une anesthésie locale ou générale.

Le risque hémorragique est réel puisque l'incision chirurgicale sectionne des vaisseaux sanguins, qui libèrent du sang. Ces vaisseaux sont petits, le saignement est faible et le chirurgien le contrôle en les coagulant pas à pas. À la fin de l'intervention le champ opératoire ne doit être refermé que si le saignement est bien contrôlé.

En période postopératoire cependant, sous l'effet de variations de la pression sanguine, certains vaisseaux se remettent quelquefois à saigner. Ils provoquent alors un hématome, c'est-à-dire une collection de sang dans la zone opérée. Dans le bilan préopératoire de toute intervention chirurgicale, on contrôle le bon fonctionnement de la coagulation sanguine du patient pour éliminer un trouble augmentant ce risque.

Le risque infectieux dépend d'une contamination microbienne pendant l'opération ou dans ses suites immédiates. En période postopératoire, rougeur, douleur et fièvre alertent patient et chirurgien. Cette infection est limitée dans ses débuts et se résout généralement rapidement grâce à des soins locaux et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : chirurgien spécialiste de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, A.I.H.P.-A.C.C.A. des universités de Paris

Classification


Autres références

«  CHIRURGIE ESTHÉTIQUE  » est également traité dans :

CORPS - Cultes du corps

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIEU
  •  • 5 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tentation de la mutation »  : […] Mutant ses représentations et créant ses normes, ce corps n'est plus seulement une manière de travailler son apparence corporelle d'un corps pour soi mais une action par corps afin de dessiner ses modes incarnés de subjectivation. La subjectivation hybridée est le résultat de la personnalisation par le tatouage, le piercing, les implants, les prothèses, les compléments alimentaires, les médicamen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-cultes-du-corps/#i_46326

MODE - Histoire et composantes

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  • , Universalis
  •  • 12 465 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La mode élargie au bien-être »  : […] Le krach boursier de 1987, la guerre du Golfe, le spectre de la crise, le chômage, le malaise des banlieues, le sida font oublier l'exubérance de la mode au cours des années 1980. L'émergence du mouvement grunge, au début des années 1990, conduit sur les podiums des mannequins hâves, anorexiques, piercées et tatouées. Subitement, les vêtements se dépouillent, deviennent minimalistes ou se déconst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-histoire-et-composantes/#i_46326

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre NAHON, « CHIRURGIE ESTHÉTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie-esthetique/