Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

WATTS CHARLIE (1941-2021)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Le batteur Charlie Watts a apporté, durant plus de cinquante ans, une rythmique ferme et solide à l’univers sonore des Rolling Stones. Peu enclin à se livrer aux performances frénétiques et exubérantes de ses compères, ce Britannique au look élégant et soigné a aussi nourri tout au long de sa vie une véritable passion pour le jazz.

Charles Robert Watts naît à Londres le 2 juin 1941 et grandit dans un quartier du nord-ouest de la ville. C’est par le jazz que le jeune homme vient à la musique. Dès l’âge de treize ans, il s’initie en autodidacte à la batterie, écoutant des disques, la radio, puis les musiciens qui se produisent dans les clubs londoniens. Il partage sa passion pour le jazz et le swing avec son voisin et ami d’enfance Dave Green et, comme de nombreux autres batteurs, admire la technique et le style de Kenny Clarke.

Après avoir suivi des études d'art, Charlie Watts travaille au début des années 1960 en tant que graphiste dans une agence de publicité. Parallèlement, il joue à Copenhague dans plusieurs groupes de jazz, puis à Londres notamment au sein du Blues Incorporated d’Alexis Corner, une formation de blues qui verra passer Jack Bruce et Ginger Baker, deux futurs membres du trio Cream, et, de manière occasionnelle, un certain Mick Jagger.

Les Rolling Stones, 1978 - crédits : Ed Perlstein/ Redferns/ Getty Images

Les Rolling Stones, 1978

Dans les premiers jours de 1963, Charlie Watts devient le batteur des Rolling Stones, formé quelques mois seulement auparavant. Il se produit pour la première fois avec le groupe – composé alors de Mick Jagger, Keith Richards, Brian Jones, Ian Stewart et Bill Wyman, recruté comme bassiste depuis peu – le 14 janvier de la même année au Flamingo Club, dans le quartier londonien de Soho. Les débuts des Stones vont être aussi fulgurants que ceux des Beatles quelque temps auparavant. En quelques mois, ils attirent la jeunesse du pays, avant de conquérir celles d’Europe et des États-Unis, notamment avec la sortie en 1965 du titre (I Cant Get No) Satisfaction. Leur répertoire puise dans la musique afro-américaine, le blues principalement, mais aussi la soul. D’abord constitué de reprises, il va se doter au fil du temps de morceaux composés par Jagger et Richards et arrangés par Watts et Wyman. En plus de ses talents d’arrangeur, Charlie Watts apporte au groupe une frappe puissante, juste et sèche, qui emporte la musique des Stones. Keith Richards dira plus tard : « Je suis béni. Le premier batteur avec qui j'ai commencé il y a quarante ans est l'un des meilleurs au monde. Avec un bon batteur, on est libre de faire tout ce qu'on veut. »

Le caractère calme, discret et taiseux de Charlie Watts le laisse relativement en retrait face aux excentricités et aux addictions de ses camarades, même s’il connaît également une période de dépendance à l’héroïne. Marié dès 1964 à Shirley Ann Shepherd – avec laquelle il partagera sa vie jusqu’à sa disparition et aura une fille unique –, il passe beaucoup de temps en famille entre chaque tournée dans leur haras du Devon, en Angleterre. Tout au long de sa carrière avec les Rolling Stones, le batteur ne cesse par ailleurs d’entretenir son amour pour le jazz. Il forme un big band dans les années 1980, se produit au sein d’un quintet au cours de la décennie suivante, enregistre plusieurs albums, notamment From One Charlie (1991) et Charlie Watts Jim Keltner Project (2000) et fonde The A, B, C & D of Boogie Woogie en 2009 avec son ami d’enfance, le contrebassiste Dave Green, et les pianistes Axel Zwingenberger et Ben Waters.

En août 2021, à la suite d’une opération, le batteur des Rolling Stones annonce qu’il ne participera pas aux concerts à venir. Charlie Watts meurt quelques jours plus tard, le 24 août, à Londres.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. WATTS CHARLIE (1941-2021) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 06/01/2022

Média

Les Rolling Stones, 1978 - crédits : Ed Perlstein/ Redferns/ Getty Images

Les Rolling Stones, 1978

Autres références

  • ROLLING STONES

    • Écrit par
    • 1 883 mots
    • 3 médias
    ...les autres : il est né le 24 octobre 1936 à Londres), qui a servi dans la Royal Air Force, s'intègre au groupe comme bassiste. C'est enfin le tour de Charlie Watts (Charles Robert Watts, né le 2 juin 1941 et mort 24 août 2021 à Londres), un semi-professionnel de la batterie qui travaille dans la publicité....
  • THE ROLLING STONES - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 683 mots

    20 juin 1937 Le bluesman Robert Johnson réalise à Dallas (Texas) l'enregistrement historique d'une de ses compositions, Love In Vain ; cette œuvre sera reprise en 1969 par les Rolling Stones dans leur album Let itBleed.

    24 octobre 1936 Bill Wyman (William George Perks), bassiste des...