CERCLE D'EMPIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Division du Saint-Empire romain germanique instituée d'abord pour remédier à l'anarchie féodale par Albert II (1438-1439) qui créa six cercles (Kreise), sans compter l'Autriche et la Bohême, et reprise par Maximilien Ier en 1500 : aux cercles bavarois, souabe, franconien, rhénan (plus tard haut-rhénan), westphalien et saxon (plus tard bas-saxon) s'ajoutent, en 1512, les cercles bas-rhénan, haut-saxon, autrichien et bourguignon. Le cercle bourguignon a une existence mouvementée du fait de sa situation aux frontières occidentales de l'Empire ; il embrasse, en effet, deux groupes de territoires distincts l'un de l'autre, la Franche-Comté d'une part, les Flandres d'autre part. Incorporé dans l'Empire par la transaction d'Augsbourg en 1548, il est déchiré entre la politique française qui tend à l'isoler pour l'absorber plus facilement et la politique des Habsbourg qui tend à l'intégrer plus étroitement pour mieux assurer sa protection. Les cercles restèrent dans l'ensemble une création artificielle.

—  Georges LIVET

Écrit par :

  • : doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Strasbourg

Classification

Autres références

«  CERCLE D'EMPIRE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le règne de Maximilien (1493-1519) »  : […] Devenu empereur sans nulle difficulté, Maximilien se montra un grand prince, cultivé, appliqué, réfléchi. Il devait renforcer puissamment la position des Habsbourg dans l'Empire et en Europe, plus d'ailleurs par des alliances matrimoniales que par des conquêtes, de sorte que déjà l'on pouvait dire : Tu, felix Austria, nube . L'année même de son avènement, Maximilien se trouva reconstituer presque […] Lire la suite

FLANDRE

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 4 858 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le comté de Flandre »  : […] Lors du démembrement de l'empire carolingien, le traité de Verdun (843) attribua à Charles le Chauve les territoires situés entre l'Escaut à l'est et la mer à l'ouest. Ces territoires s'étendaient donc vers le nord au-delà de la frontière linguistique entre domaine roman et domaine germanique. Ainsi, « à partir du commencement du Moyen Âge, la France eut dans la Flandre une annexe germanique sur s […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Réflexes particularistes régionaux (fin du XVe siècle et XVIe siècle) »  : […] Le soulèvement contre l'Espagne au cours de la seconde moitié du xvi e  siècle revêtait-il un caractère progressiste ou conservateur ? La question n'a cessé de hanter les historiens tant néerlandais qu'étrangers. En général, on tend plutôt à le considérer comme conservateur. Il s'agit en effet de la résistance des particularismes locaux au phénomène « moderne » de l'État central en quête d'absolut […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges LIVET, « CERCLE D'EMPIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cercle-d-empire/