CARBURANTS POUR L'AVIATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les filières possibles

Les principales filières permettant d'obtenir des carburants alternatifs sont :

– la transformation de matière carbonée en hydrocarbure via le procédé Fischer-Tropsch ;

– la transformation d'huiles végétales en biodiesel (diester) ou hydrocarbure ;

– la fermentation de glucides (sucres) en alcools ;

– la transformation de matière carbonée en huile par pyrolyse.

La technologie Fischer-Tropsch est connue depuis le début du xxe siècle et permet de synthétiser des hydrocarbures via une catalyse de monoxyde de carbone (CO) et d'hydrogène. Cette opération s'effectue à partir du charbon (méthode utilisée en Afrique du Sud depuis les années 1950), du gaz (plusieurs filières ont été mises en place, notamment en Malaisie et au Qatar) ou encore, plus récemment, à partir de résidus agricoles et forestiers. Dans ce dernier cas, des projets d'usines pilotes sont en cours de développement avec une production annuelle visée aux alentours de 20 à 25 kilotonnes d'hydrocarbures. En fonction des paramètres choisis lors de la synthèse, on produira des hydrocarbures légers (butane, essence) ou plus lourds (kérosène, diesel).

Les huiles végétales sont un carburant connu, avec une composition très proche des hydrocarbures. À l'état brut, elles présentent plusieurs inconvénients mais leur utilisation sous forme transformée (biodiesel, obtenu par trans-estérification d'huiles végétales) est devenue courante pour les moteurs automobiles diesel. En utilisant un processus physico-chimique plus complexe, cette fois à base d'hydrogène (hydrotraitement), il est également possible de synthétiser des hydrocarbures. Ces derniers ainsi produits comportent des chaînes carbonées relativement longues, déterminées par l'huile végétale utilisée, et ont des propriétés proches de celles du diesel. Un traitement complémentaire d'hydrocraquage permet d'obtenir un mélange de kérosène et d'hydrocarbures plus légers (gaz et essence). On parle alors d'huiles hydrotraitées.

La fermentation de glucides aux fins de production de bioéthanol a été développée ces dernières années et est la source princ [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Rayon d'action d'un aéronef en fonction des caractéristiques physiques du carburant

Rayon d'action d'un aéronef en fonction des caractéristiques physiques du carburant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Carburants pour l'aviation et émissions de gaz à effet de serre

Carburants pour l'aviation et émissions de gaz à effet de serre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Carburants alternatifs pour l'aviation et capacité de production

Carburants alternatifs pour l'aviation et capacité de production
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : responsable des nouvelles énergies, Airbus
  • : ingénieur, responsable des opérations énergie et propulsion, E.A.D.S. Innovation Works

Classification

Autres références

«  CARBURANTS POUR L'AVIATION  » est également traité dans :

AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

  • Écrit par 
  • Georges VILLE
  •  • 2 394 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La pénurie de carburant et le défi énergétique »  : […] Les avions de ligne actuels utilisent le kérosène, obtenu à partir du pétrole. La disponibilité de ce carburant pour répondre aux besoins se pose sous diverses formes : – une pénurie de kérosène de pétrole pourrait se manifester aux alentours de 2030 ; à cette date, en effet, le besoin estimé atteindra 10 p. 100, part maximale attribuable au kérosène dans la distillation du pétrole ; une priorité […] Lire la suite

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 523 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le carburéacteur »  : […] Dans le langage courant, on utilise indifféremment les termes carburéacteur et kérosène ; en réalité, le kérosène désigne un produit de raffinage destiné à plusieurs usages différents (alimentation des avions à réaction, emploi comme combustible de chauffage ou pour l'éclairage et la cuisine). Tous les avions à réaction utilisent du carburéacteur. Seuls les petits avions de tourisme à hélice util […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul NASH, Odile PÉTILLON, « CARBURANTS POUR L'AVIATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carburants-pour-laviation/