CARBURANTS POUR L'AVIATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quelles contraintes pour les carburants du futur ?

Si de nombreux carburants existent, et que divers carburants alternatifs ont fait leur apparition dans notre vie quotidienne, notamment pour le transport automobile, tous ne peuvent pas être utilisés dans une turbine d'avion. En effet, un carburant aéronautique doit être compatible avec les besoins et les contraintes actuels de ce secteur : grande variabilité des conditions d'utilisation (variabilité de température et de pression liée à l'altitude de vol) ; compatibilité avec les moteurs et le circuit carburant existants, compte tenu de la longue durée de vie des avions (une trentaine d'années en moyenne) ; distribution mondiale du carburant liée aux vols intercontinentaux et garantie d'une qualité constante de ce produit dans les plus de mille aéroports de par le monde...

Les carburants produits par les trois filières décrites ci-dessus répondent plus ou moins bien à ces critères. Le rayon d'action de l'aéronef (fig. 1), pour une même masse de carburant embarquée et pour un niveau de vol de croisière, varie selon le type de carburant utilisé, notamment à cause de son pouvoir calorifique et son point de congélation.

Rayon d'action d'un aéronef en fonction des caractéristiques physiques du carburant

Dessin : Rayon d'action d'un aéronef en fonction des caractéristiques physiques du carburant

Dessin

Les carburants alternatifs obtenus par le procédé Fischer-Tropsch (filière dite XTL, Anything to Liquids) ou à partir d'huiles végétales hydro-traitées (filière H.E.F.A., Hydroprocessed Esters and Fatty Acids) permettent à un avion (à masse de carburant égale et pour une même altitude... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En raison de toutes ces contraintes, la solution retenue pour l'instant par l'industrie aéronautique est celle dite drop in. Elle consiste à utiliser un carburant qui remplace d'abord partiellement (puis en totalité à long terme) le kérosène conventionnel et qui ne nécessite pas de modifications dans les architectures d'équipements (moteurs, systèmes en contact avec le carburant) et d'infrastructures (aéroports...). Cela implique de se limiter à des carburants ayant des propriétés respectant la norme A.S.T.M. D1655 et qui soient miscibles avec le Jet A-1.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Rayon d'action d'un aéronef en fonction des caractéristiques physiques du carburant

Rayon d'action d'un aéronef en fonction des caractéristiques physiques du carburant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Carburants pour l'aviation et émissions de gaz à effet de serre

Carburants pour l'aviation et émissions de gaz à effet de serre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Carburants alternatifs pour l'aviation et capacité de production

Carburants alternatifs pour l'aviation et capacité de production
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : responsable des nouvelles énergies, Airbus
  • : ingénieur, responsable des opérations énergie et propulsion, E.A.D.S. Innovation Works

Classification

Autres références

«  CARBURANTS POUR L'AVIATION  » est également traité dans :

AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

  • Écrit par 
  • Georges VILLE
  •  • 2 394 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La pénurie de carburant et le défi énergétique »  : […] Les avions de ligne actuels utilisent le kérosène, obtenu à partir du pétrole. La disponibilité de ce carburant pour répondre aux besoins se pose sous diverses formes : – une pénurie de kérosène de pétrole pourrait se manifester aux alentours de 2030 ; à cette date, en effet, le besoin estimé atteindra 10 p. 100, part maximale attribuable au kérosène dans la distillation du pétrole ; une priorité […] Lire la suite

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 523 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le carburéacteur »  : […] Dans le langage courant, on utilise indifféremment les termes carburéacteur et kérosène ; en réalité, le kérosène désigne un produit de raffinage destiné à plusieurs usages différents (alimentation des avions à réaction, emploi comme combustible de chauffage ou pour l'éclairage et la cuisine). Tous les avions à réaction utilisent du carburéacteur. Seuls les petits avions de tourisme à hélice util […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul NASH, Odile PÉTILLON, « CARBURANTS POUR L'AVIATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carburants-pour-laviation/