CAMP D'EXTERMINATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)

Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)
Crédits : Insight Guides

photographie

Camps de concentration et d'extermination

Camps de concentration et d'extermination
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les camps d'extermination construits par les nazis (Vernichtungslager) étaient des camps de concentration destinés spécifiquement à l'anéantissement de masse (Vernichtung) des individus considérés comme indésirables dans l'espace du IIIe Reich et des territoires conquis par les Allemands. Les victimes de ces camps furent pour la plus grande part des Juifs, mais aussi des Roms, des Slaves, des personnes réputées souffrir de handicaps mentaux, et d'autres encore. Les camps d'extermination furent au cœur de la Shoah.

Les camps les plus importants étaient situés dans la partie de la Pologne occupée par les Allemands ; en faisaient partie Auschwitz, Belzec, Chelmno, Majdanek, Sobibor et Treblinka. Auschwitz, le plus connu, détenait jusqu'à 100 000 prisonniers. Ses chambres à gaz asphyxiant pouvaient contenir 2 000 personnes à la fois, et 12 000 victimes pouvaient être gazées et incinérées chaque jour. Les prisonniers qui étaient jugés valides étaient d'abord utilisés au sein des bataillons de travaux forcés ou pour les activités liées à l'exécution du génocide, jusqu'à ce qu'ils se soient, pour ainsi dire, tués à la tâche ; ils étaient alors exterminés.

Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)

Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)

Photographie

Complexe d'Auschwitz-Birkenau, symbole du système concentrationnaire nazi : camp de travail, camp de concentration, camp d'extermination. 

Crédits : Insight Guides

Afficher

Camps de concentration et d'extermination

Camps de concentration et d'extermination

Dessin

Le système concentrationnaire nazi est mis en place immédiatement après l'arrivée au pouvoir de Hitler, avec l'ouverture officielle du premier camp, à Dachau, le 22 mars 1933, qui prend le relais des camps « sauvages » organisés par les SA. Instrument de répression politique contrôlé par... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La création de ces camps de la mort marque un changement de la politique nazie. Ce tournant s'opéra en juin 1941, lorsque les Allemands envahirent l'Union soviétique ; des Juifs habitant dans les territoires tout juste conquis furent alors rassemblés, conduits sur des lieux d'exécution voisins, comme à Babi Yar en Ukraine, et mis à mort. Au début, des unités mobiles chargées de procéder aux exécutions furent utilisées. Mais cette façon de procéder alarmait les populations locales et était compliquée à mettre en œuvre pour les unités. L'idée qui fut à l' [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : ancien directeur de l'Institut américain de recherche sur la Shoah et de la Fondation américaine pour l'histoire visuelle des survivants de la Shoah

Classification


Autres références

«  CAMP D'EXTERMINATION  » est également traité dans :

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'ère nazie : 1933-1945 »  : […] La crise économique et politique qui secoue l'Europe après le krach de 1929 va encore aggraver la xénophobie et l'antisémitisme. L'année 1933 marque l'arrivée de Hitler au pouvoir et la mainmise de l'idéologie raciste nazie sur l'Allemagne . L'Europe de l'Est est secouée par l'essor de mouvements antisémites qu'on retrouvera collaborant activement à l'élimination physique des juifs pendant les ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_88065

AUSCHWITZ

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 1 219 mots
  •  • 3 médias

Auschwitz, également appelé Auschwitz-Birkenau, fut le plus grand des camps de concentration et d'extermination construits par l'Allemagne nazie . Situé près de la ville industrielle d'Oswiecim, dans le sud de la Pologne, Auschwitz était à la fois un camp de concentration, un camp d'extermination et un camp de travail forcé. Parce qu'il fut le camp d'extermination nazi où le plus de victimes s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auschwitz/#i_88065

BELZEC

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Le complexe de Belzec comprenait à la fois des camps de concentration et d'extermination. Il était installé autour du village du même nom, sur la ligne de chemin de fer Lublin-Lviv, dans la province de Lublin, alors en Pologne occupée par l'Allemagne. Dans le camp d'extermination, l'un des plus sinistres, les nazis massacrèrent au moins 600 000 juifs. Les nazis établirent le premier camp de tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belzec/#i_88065

CHEŁMNO

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Chełmno (en polonais), ou Kulmhof en (allemand), fut un camp d'extermination nazi situé sur la rivière Ner, tributaire de la Warta, dans l'ouest de la Pologne. Il fut utilisé de décembre 1941 à janvier 1945 pour exterminer des juifs en grande majorité polonais et, dans une moindre mesure, des prisonniers de guerre russes et des Tziganes. De 170 000 à 360 000 personnes y ont péri. Premier camp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chelmno/#i_88065

CONCENTRATION CAMPS DE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 954 mots
  •  • 7 médias

Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des prisonniers de guerre ou des détenus politiques. Dans le monde moderne, les premiers camps paraissent avoir été ceux qui furent créés par les Espagnols au cours de la révolte de Cuba. Pendant la guerre des Boers en Afrique du Sud, les Anglais internère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camps-de-concentration/#i_88065

WANNSEE CONFÉRENCE DE (20 janv. 1942)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Réunissant une quinzaine de dignitaires ou de hauts fonctionnaires du régime nazi sous la présidence de Reinhard Heydrich et en présence d'Adolf Eichmann, la conférence de Wannsee (du nom d'un faubourg de Berlin) se tient le 20 janvier 1942, dans le but de résoudre les problèmes logistiques posés par la « solution finale » de la question juive, souhaitée de longue date par Hitler et décidée en jui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-wannsee/#i_88065

CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI
  •  • 6 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'extermination »  : […] Aux termes de l'article 7 paragraphe 2 du statut de la C.P.I., par extermination, « on entend notamment le fait d'imposer intentionnellement des conditions de vie, telles que la privation d'accès à la nourriture et aux médicaments, calculées pour entraîner la destruction d'une partie de la population ». Sa prise en compte exige les mêmes conditions que pour le meurtre ; notamment, l'extermination […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crimes-contre-l-humanite/#i_88065

GHETTO

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 4 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le ghetto de l'ère nazie »  : […] Annoncée par Hitler dans Mein Kampf , la législation raciale de Nuremberg (15 septembre 1935) excluait les juifs, même convertis, de la société et des professions, créant ainsi un ghetto social. L'occupation de la Pologne et de l'Europe centrale par l'Allemagne nazie entraîne la reconstitution matérielle du ghetto. Le premier est établi à Lodz en avril 1940 ; d'autres suivent ; celui de Varsovie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ghetto/#i_88065

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « Le sort des Juifs »  : […] Les Juifs en furent les principales victimes. La propagande nazie présentait le Juif comme un germe de corruption des sociétés humaines, à l'origine aussi bien du capitalisme que du communisme, et toujours étranger au pays qui l'héberge. Dans toute l'Europe, les Juifs sont l'objet de mesures vexatoires et discriminatoires. Obligés de porter l'insigne distinctif de l'étoile jaune (l'étoile de David […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_88065

HILBERG RAUL (1926-2007)

  • Écrit par 
  • Annette WIEVIORKA
  •  • 1 582 mots

Dans le chapitre « L'homme d'un livre »  : […] Raul Hilberg est né à Vienne en juin 1926. En avril 1939, avec ses parents, il fuit les persécutions antisémites de l'Autriche annexée par le III e  Reich, traverse la France pour prendre, à La Rochelle, un bateau qui mène la famille à Cuba où elle passe quelques mois avant de gagner New York et de s'y installer. En 1944, Hilberg est mobilisé. Il débarque en Europe dans les derniers mois de la gue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raul-hilberg/#i_88065

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'empire raciste »  : […] L'évolution militaire ne lui avait pas fait perdre de vue, cependant, la construction de son empire raciste . La guerre offrait un paravent commode pour exécuter des opérations qu'il importait de garder secrètes. Et elle favorisait le déploiement de la violence inhérente à l'idéologie nazie. Dès l'automne de 1939, Hitler fit un pas supplémentaire dans l'épuration raciale du peuple allemand en ordo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_88065

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La « solution finale » »  : […] Porté au pouvoir par les élections allemandes de 1933, Adolf Hitler met en application les principes annoncés dans Mein Kampf (1925) : spoliation brutale des biens, suppression des droits politiques, agressions systématiques contre les biens et personnes des Juifs en vue de leur élimination totale de la société allemande. Les lois racistes de Nuremberg (15 sept. 1935) les mettent au ban de la soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_88065

MUSIC ZORAN (1909-2005)

  • Écrit par 
  • Pierre WAT
  • , Universalis
  •  • 1 032 mots

Dans le chapitre « L'énigme de la « présence » humaine »  : […] Déraciné par nature, Music trouva cependant dans trois lieux, à bien des égards antagonistes, les fondements de son art : les paysages du Karst, Dachau et Venise. Le Karst est, selon ses propres termes, « la matrice de toute [sa] peinture. Un paysage dépouillé, presque désertique », celui-là même qu'enfant, en Slovénie, il contemplait avec son père. Un paysage nu, minéral, quasi biblique, qui han […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoran-music/#i_88065

NUIT ET BROUILLARD (A. Resnais)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 205 mots

Nuit et brouillard , court-métrage d'Alain Resnais, est le premier film français à aborder de front les camps d'extermination et la « solution finale » de la question « juive », mise en œuvre par le régime nazi et symbolisée par Auschwitz. Il le fait en écartant d'emblée le recours exclusif aux images d'archives. Nuit et brouillard veut d'abord témoigner de l'indicible : car, quelle que soit la b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuit-et-brouillard/#i_88065

PIE XII, EUGENIO PACELLI (1876-1958) pape (1939-1958)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 2 271 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Eugenio Pacelli et le souci romain d'une présence politique »  : […] C'est, en ce qui concerne Pie XII , à la même échelle qu'il convient de mesurer son pontificat. Né en 1876, Eugenio Pacelli a été élu pape , en 1939, à l'âge de soixante-trois ans ; il a régné pendant la Seconde Guerre mondiale et la problématique de son action dans cette période a recouvert l'ensemble de son existence. Ses « silences » devant l' extermination des juifs, qui lui furent reprochés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenio-pie-xii/#i_88065

POLLAK MICHAEL (1948-1992)

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 1 083 mots

Né à Vienne, Michael Pollak a suivi ses études de sociologie à Linz. Installé à Paris en 1971, il a entrepris un doctorat, sous la direction de Pierre Bourdieu, dans le cadre de la VI e  section de l'École pratique des hautes études, devenue depuis lors l'École des hautes études en sciences sociales. Dans ce travail, il s'est intéressé aux conséquences de la politique scientifique sur le devenir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-pollak/#i_88065

RAFLE DU VÉL' D'HIV'

  • Écrit par 
  • Denis PESCHANSKI
  •  • 935 mots

Les 16 et 17 juillet 1942, près de treize mille Juifs (pour la plupart étrangers) sont arrêtés dans le ressort du Gross-Paris. Tandis que les célibataires et les couples sans enfants sont directement emmenés au camp d'internement de Drancy, en banlieue nord-est, les familles, soit plus de huit mille hommes, femmes et enfants, sont détenues un temps au vélodrome d'hiver de Paris (situé rue Nélaton, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rafle-du-vel-d-hiv/#i_88065

ROM

  • Écrit par 
  • Marcel COURTHIADE
  •  • 6 984 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la persécution au génocide »  : […] Le début du xx e  siècle correspond à un durcissement général des autorités face aux « Bohémiens ». Les autorités françaises dénombrent « 20 000 nomades en bandes voyageant en roulottes », dans un rapport en date de 1897. Le durcissement se manifeste par diverses interpellations à l'Assemblée sur les « bandes de Romanichels qui infestent le territoire » et aboutit à la création du carnet anthropo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rom/#i_88065

SHOAH

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 5 884 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'entreprise d'extermination »  : […] Rappelons au départ les traits majeurs du génocide et son bilan. L'entreprise d'extermination commença en 1941 . Dans les années précédentes, les juifs avaient eu à subir discriminations et violences de la part du régime nazi. Plusieurs centaines de juifs allemands furent assassinés dans les mois qui suivirent la prise du pouvoir en 1933 et surtout lors du pogrom d'État connu sous le nom de Nuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shoah/#i_88065

SHOAH, film de Claude Lanzmann

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 1 001 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La « solution finale » »  : […] Shoah est conçu comme une enquête en deux parties menée essentiellement sur les lieux du génocide du peuple juif par les nazis . La première partie montre le processus d'acheminement, les convois et l'arrivée aux camps. La seconde est consacrée au processus d'extermination. Dix années de recherches et d'enquêtes, près de 350 heures de tournage ont été nécessaires pour réaliser ce film de plus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shoah-claude-lanzmann/#i_88065

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre «  L'anéantissement comme fondement de l'écriture »  : […] Le but du ghetto et du camp d'extermination était la destruction totale de l'homme comme être biologique, psychologique et social. Soit la dissolution du lien social entre individu et collectif (entre bourreau et victime, bien sûr, mais aussi entre les victimes elles-mêmes), la dépersonnalisation de l'individu par sa dégradation, l'abolition de son sens du réel par le bouleversement de tous ses re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_88065

TATOUAGE

  • Écrit par 
  • Catherine GROGNARD, 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 782 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Marque d'infamie »  : […] Le tatouage, comme toute autre marque corporelle, est interdit par la Bible (Deutéronome XIV 1, et Lévitique XIX 28) puisque il suppose l'altération de la figure de Yahvé dont l'homme est à l'image. Les marques tégumentaires sont prohibées par les trois religions du Livre. Même si les paléochrétiens inscrivent des croix sur leur corps, le concile de Calcuth (Northumberland) en 787 se prononce cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatouage/#i_88065

TREBLINKA

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 760 mots

Le complexe nazi de Treblinka, situé près du village homonyme, se trouvait à 80 kilomètres au nord-est de Varsovie sur la ligne Varsovie-Bia|lystok. Il comprenait en réalité deux camps distincts. Les nazis ouvrirent d'abord un petit camp, nommé Treblinka, à 4 kilomètres de la gare du même nom en décembre 1941. La seconde infrastructure, plus grande et ultra-secrète, dénommée « T.II » (Treblin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/treblinka/#i_88065

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 940 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le système concentrationnaire et l'antisémitisme »  : […] Créés en 1933 pour accueillir les opposants au régime, les camps de concentration, qui s'étaient sensiblement vidés en 1939, à la mobilisation, virent leur importance s'accroître avec la guerre. On y rassembla, outre les Allemands, les antifascistes et les Juifs des territoires occupés : en même temps, les camps changèrent de fonction. Baptisés d'abord camps de rééducation, ils devinrent des camp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-reich/#i_88065

VAILLANT-COUTURIER MARIE-CLAUDE (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 725 mots
  •  • 1 média

Née à Paris le 3 novembre 1912, la fille de Cosette de Brunhoff et de Lucien Vogel, communiste et directeur de Vu , devait dire : « C'est la conscience de n'avoir pas eu d'autre effort à faire que celui de naître qui m'a donné une certaine conscience de classe. » Après ses études au collège Sévigné et aux Beaux-Arts, elle vécut à Berlin. Reporter-photographe, elle milita ensuite à Paris, dans l'As […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-claude-vaillant-couturier/#i_88065

VARSOVIE

  • Écrit par 
  • Norman DAVIES, 
  • Andrew H. DAWSON, 
  • Janusz DURKO, 
  • Marie-Claude MAUREL
  •  • 2 675 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La ville martyre »  : […] La population de Varsovie dépasse le million d'habitants en 1925. La croissance démographique se poursuit durant l'entre-deux-guerres malgré l'inflation, l'effondrement du commerce et l'instabilité politique. Les industries automobile et aéronautique font également leur apparition, tandis que les services urbains connaissent un nouvel essor. Varsovie devient l'un des foyers culturels de l'Europe, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varsovie/#i_88065

VICHY RÉGIME DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AZÉMA
  •  • 6 922 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nationalisme fermé et antisémitisme d'État »  : […] L'une des caractéristiques de l'idéologie de la « Révolution nationale » est – pour reprendre une formulation de Michel Winock – son « nationalisme fermé », engendré par une très profonde xénophobie. Cette xénophobie, véhiculée depuis plusieurs décennies par le national-populisme, avait engendré, dès les années 1890, un antisémitisme redoutable qui avait relayé l'antijudaïsme d'origine chrétienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-de-vichy/#i_88065

WIESEL ÉLIE (1928-2016)

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 778 mots
  •  • 1 média

Né le 30 septembre 1928 à Sighet, en Transylvanie (Roumanie), Élie Wiesel est déporté en mai 1944 dans les camps d’Auschwitz-Birkenau et de Buchenwald pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa mère, son père ainsi qu’une de ses trois sœurs compteront parmi les six millions de Juifs assassinés par les nazis. À la fin de la guerre, Élie Wiesel fait partie des quatre cents adolescents qui refusent de r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-wiesel/#i_88065

Pour citer l’article

Michael BERENBAUM, « CAMP D'EXTERMINATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/camp-d-extermination/