CAMP D'EXTERMINATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les camps d'extermination construits par les nazis (Vernichtungslager) étaient des camps de concentration destinés spécifiquement à l'anéantissement de masse (Vernichtung) des individus considérés comme indésirables dans l'espace du IIIe Reich et des territoires conquis par les Allemands. Les victimes de ces camps furent pour la plus grande part des Juifs, mais aussi des Roms, des Slaves, des personnes réputées souffrir de handicaps mentaux, et d'autres encore. Les camps d'extermination furent au cœur de la Shoah.

Les camps les plus importants étaient situés dans la partie de la Pologne occupée par les Allemands ; en faisaient partie Auschwitz, Belzec, Chelmno, Majdanek, Sobibor et Treblinka. Auschwitz, le plus connu, détenait jusqu'à 100 000 prisonniers. Ses chambres à gaz asphyxiant pouvaient contenir 2 000 personnes à la fois, et 12 000 victimes pouvaient être gazées et incinérées chaque jour. Les prisonniers qui étaient jugés valides étaient d'abord utilisés au sein des bataillons de travaux forcés ou pour les activités liées à l'exécution du génocide, jusqu'à ce qu'ils se soient, pour ainsi dire, tués à la tâche ; ils étaient alors exterminés.

Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)

Photographie : Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)

Photographie

Complexe d'Auschwitz-Birkenau, symbole du système concentrationnaire nazi : camp de travail, camp de concentration, camp d'extermination. 

Crédits : Insight Guides

Afficher

Camps de concentration et d'extermination

Dessin : Camps de concentration et d'extermination

Dessin

Le système concentrationnaire nazi est mis en place immédiatement après l'arrivée au pouvoir de Hitler, avec l'ouverture officielle du premier camp, à Dachau, le 22 mars 1933, qui prend le relais des camps « sauvages » organisés par les SA. Instrument de répression politique contrôlé par... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La création de ces camps de la mort marque un changement de la politique nazie. Ce tournant s'opéra en juin 1941, lorsque les Allemands envahirent l'Union soviétique ; des Juifs habitant dans les territoires tout juste conquis furent alors rassemblés, conduits sur des lieux d'exécution voisins, comme à Babi Yar en Ukraine, et mis à mort. Au début, des unités mobiles chargées de procéder aux exécutions furent utilisées. Mais cette façon de procéder alarmait les populations locales et était compliquée à mettre en œuvre pour les unités. L'idée qui fut à l' [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)

Camp de Birkenau-Auschwitz (Pologne)
Crédits : Insight Guides

photographie

Camps de concentration et d'extermination

Camps de concentration et d'extermination
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien directeur de l'Institut américain de recherche sur la Shoah et de la Fondation américaine pour l'histoire visuelle des survivants de la Shoah

Classification

Autres références

«  CAMP D'EXTERMINATION  » est également traité dans :

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'ère nazie : 1933-1945 »  : […] La crise économique et politique qui secoue l'Europe après le krach de 1929 va encore aggraver la xénophobie et l'antisémitisme. L'année 1933 marque l'arrivée de Hitler au pouvoir et la mainmise de l'idéologie raciste nazie sur l'Allemagne . L'Europe de l'Est est secouée par l'essor de mouvements antisémites qu'on retrouvera collaborant activement à l'élimination physique des juifs pendant les ann […] Lire la suite

AUSCHWITZ

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 1 219 mots
  •  • 3 médias

Auschwitz, également appelé Auschwitz-Birkenau, fut le plus grand des camps de concentration et d'extermination construits par l'Allemagne nazie . Situé près de la ville industrielle d'Oswiecim, dans le sud de la Pologne, Auschwitz était à la fois un camp de concentration, un camp d'extermination et un camp de travail forcé. Parce qu'il fut le camp d'extermination nazi où le plus de victimes s […] Lire la suite

BELZEC

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Le complexe de Belzec comprenait à la fois des camps de concentration et d'extermination. Il était installé autour du village du même nom, sur la ligne de chemin de fer Lublin-Lviv, dans la province de Lublin, alors en Pologne occupée par l'Allemagne. Dans le camp d'extermination, l'un des plus sinistres, les nazis massacrèrent au moins 600 000 juifs. Les nazis établirent le premier camp de tra […] Lire la suite

CHEŁMNO

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Chełmno (en polonais), ou Kulmhof en (allemand), fut un camp d'extermination nazi situé sur la rivière Ner, tributaire de la Warta, dans l'ouest de la Pologne. Il fut utilisé de décembre 1941 à janvier 1945 pour exterminer des juifs en grande majorité polonais et, dans une moindre mesure, des prisonniers de guerre russes et des Tziganes. De 170 000 à 360 000 personnes y ont péri. Premier camp […] Lire la suite

CONCENTRATION CAMPS DE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 954 mots
  •  • 7 médias

Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des prisonniers de guerre ou des détenus politiques. Dans le monde moderne, les premiers camps paraissent avoir été ceux qui furent créés par les Espagnols au cours de la révolte de Cuba. Pendant la guerre des Boers en Afrique du Sud, les Anglais internère […] Lire la suite

WANNSEE CONFÉRENCE DE (20 janv. 1942)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Réunissant une quinzaine de dignitaires ou de hauts fonctionnaires du régime nazi sous la présidence de Reinhard Heydrich et en présence d'Adolf Eichmann, la conférence de Wannsee (du nom d'un faubourg de Berlin) se tient le 20 janvier 1942, dans le but de résoudre les problèmes logistiques posés par la « solution finale » de la question juive, souhaitée de longue date par Hitler et décidée en jui […] Lire la suite

GHETTO

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 4 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le ghetto de l'ère nazie »  : […] Annoncée par Hitler dans Mein Kampf , la législation raciale de Nuremberg (15 septembre 1935) excluait les juifs, même convertis, de la société et des professions, créant ainsi un ghetto social. L'occupation de la Pologne et de l'Europe centrale par l'Allemagne nazie entraîne la reconstitution matérielle du ghetto. Le premier est établi à Lodz en avril 1940 ; d'autres suivent ; celui de Varsovie […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « Le sort des Juifs »  : […] Les Juifs en furent les principales victimes. La propagande nazie présentait le Juif comme un germe de corruption des sociétés humaines, à l'origine aussi bien du capitalisme que du communisme, et toujours étranger au pays qui l'héberge. Dans toute l'Europe, les Juifs sont l'objet de mesures vexatoires et discriminatoires. Obligés de porter l'insigne distinctif de l'étoile jaune (l'étoile de David […] Lire la suite

HILBERG RAUL (1926-2007)

  • Écrit par 
  • Annette WIEVIORKA
  •  • 1 582 mots

Dans le chapitre « L'homme d'un livre »  : […] Raul Hilberg est né à Vienne en juin 1926. En avril 1939, avec ses parents, il fuit les persécutions antisémites de l'Autriche annexée par le III e  Reich, traverse la France pour prendre, à La Rochelle, un bateau qui mène la famille à Cuba où elle passe quelques mois avant de gagner New York et de s'y installer. En 1944, Hilberg est mobilisé. Il débarque en Europe dans les derniers mois de la gue […] Lire la suite

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'empire raciste »  : […] L'évolution militaire ne lui avait pas fait perdre de vue, cependant, la construction de son empire raciste . La guerre offrait un paravent commode pour exécuter des opérations qu'il importait de garder secrètes. Et elle favorisait le déploiement de la violence inhérente à l'idéologie nazie. Dès l'automne de 1939, Hitler fit un pas supplémentaire dans l'épuration raciale du peuple allemand en ordo […] Lire la suite

Les derniers événements

Pays-Bas. Présentation d’excuses gouvernementales pour la persécution des Juifs pendant la guerre. 26 janvier 2020

Lors d’une cérémonie organisée à Amsterdam pour le soixante-quinzième anniversaire de la libération du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, le Premier ministre Mark Rutte, rompant avec certaines opinions exprimées dans le passé, présente les excuses du gouvernement pour la persécution des Juifs par les autorités néerlandaises durant la Seconde Guerre mondiale. […] Lire la suite

Israël – Pologne – Russie. Commémoration de la libération du camp d’Auschwitz. 23 janvier - 3 février 2020

Le 23, une quarantaine de chefs d’État et de gouvernement participent au cinquième Forum mondial de l’Holocauste qui se tient au mémorial Yad Vashem de Jérusalem, à l’occasion du soixante-quinzième anniversaire de la libération du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, en Pologne […] Lire la suite

Allemagne. Visite de la chancelière Angela Merkel au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. 6-17 décembre 2019

Le 6, la chancelière Angela Merkel se rend pour la première fois au camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, en Pologne. Elle exprime sa « honte profonde pour la barbarie des crimes commis par les Allemands » et dénonce la montée d’un « antisémitisme qui menace la vie juive en Allemagne […] Lire la suite

Allemagne. Condamnation de John Demjanjuk. 12 mai 2011

, fait prisonnier par l'Allemagne en 1942, a été affecté comme gardien pendant six mois en 1943. Extradé par les États-Unis en 1986, John Demjanjuk avait été condamné à mort en 1988 par la justice israélienne pour ses activités présumées dans le camp d'extermination de Treblinka, sous le surnom d'« Ivan […] Lire la suite

Allemagne. Ouverture du procès de John Demjanjuk. 30 novembre 2009

de septembre 1943, alors qu'il était surveillant auxiliaire dans le camp d'extermination de Sobibor (Pologne). Déjà mis en examen et condamné à mort en 1988 par un tribunal de Jérusalem en raison de ses activités présumées dans le camp d'extermination de Treblinka, celui qui était surnommé « Ivan […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michael BERENBAUM, « CAMP D'EXTERMINATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/camp-d-extermination/