Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CORDOUE CALIFAT DE (929-1031)

Grande Mosquée de Cordoue - crédits : Geography Photos / Universal Images Group/ Getty Images

Grande Mosquée de Cordoue

Au début du xe siècle, cela fait bientôt deux siècles que les émirs omeyyades de Cordoue dirigent les destinées d'al-Andalus, de manière totalement indépendante, sans avoir prétendu eux-mêmes au titre de calife, que porte seul le souverain abbasside de Bagdad. Plusieurs événements vont modifier cette situation : à l'extérieur, la proclamation à Kairouan, en 910, du califat fatimide, dont la proximité et les prétentions universelles menacent le pouvoir omeyyade d'al-Andalus, et dont l'expansion au Maghreb occidental met en péril l'approvisionnement en or de l'émirat de Cordoue ; à l'intérieur, la reddition de Bobastro (928), le centre de la résistance du célèbre Ibn Hafsūn qui, depuis le milieu du viiie siècle, a lancé une vaste rébellion qui a fragilisé pendant plusieurs décennies le pouvoir des maîtres de Cordoue. Cette nouvelle donne conduit le souverain omeyyade, ‘Abd al-Rahmān III (912-961) à « restaurer » à son profit le titre de calife, que ses ancêtres ont détenu à Damas jusqu'en 750 et qu'ils ont perdu à la suite du coup d'État abbasside. La Grande Mosquée de Cordoue est agrandie, la ville palatiale de Madīnat al-Zahrā’ est fondée dans les faubourgs et une véritable cour se développe. Un art califal typiquement andalusī éclôt dans de multiples domaines : architecture, littérature, ivoire, céramique.

— Pascal BURESI

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Grande Mosquée de Cordoue - crédits : Geography Photos / Universal Images Group/ Getty Images

Grande Mosquée de Cordoue

Autres références

  • CALIFAT OMEYYADE DE CORDOUE - (repères chronologiques)

    • Écrit par Pascal BURESI
    • 266 mots

    929 Proclamation du califat omeyyade de Cordoue.

    936 Les travaux pour la construction de la ville palatiale de Madīnat al-Zahra' débutent.

    947 Premières émissions monétaires califales (dinars d'or) à Madīnat al-Zahra'.

    961 Al-Hakam II succède à son père à la tête du califat....

  • AL-ANDALUS - (repères chronologiques)

    • Écrit par Pascal BURESI
    • 268 mots

    711 Arrivée des Omeyyades en Espagne.

    756 ‘Abd al-Rahm̄an Ier fonde l'émirat omeyyade de Cordoue.

    859 Exécution d'Euloge de Cordoue, qui prônait le martyre contre l'arabisation de la société.

    929 ‘Abd al-Rahm̄an III proclame le califat de Cordoue.

    985 Al-Mans̄ur (Almanzor,...

  • ANDALOUSIE

    • Écrit par Michel DRAIN, Marcel DURLIAT, Philippe WOLFF
    • 10 381 mots
    • 17 médias
    ...par les Asturiens. Après le court règne d'al-Mundhir (de 273/886 à 275/888), son frère ‘Abd Allāh (de 275/888 à 300/912) s'efforça de maintenir, malgré l'agitation montante, la dynastie hispano-umayyade. C'est son petit-fils ‘Abd al-Raḥmān III qui rétablit la situation et fonda le califat de Cordoue.
  • ARAGON

    • Écrit par Roland COURTOT, Marcel DURLIAT, Philippe WOLFF
    • 8 652 mots
    • 6 médias
    Durant la longue période de l'émirat puis du califat de Cordoue (710-1031), la ville, retenue par les tâches militaires d'une place frontière, ne paraît pas avoir accordé une grande importance aux satisfactions esthétiques. Très curieusement, c'est l'art des chrétiens soumis aux envahisseurs – les ...
  • CALIFAT ou KHALIFAT

    • Écrit par Gaston WIET
    • 2 032 mots
    • 1 média
    De son côté, l'émir omeyyade de Cordoue, préoccupé de la décadence du califat abbasside et de l'essor inquiétant du califat fatimide, se proclama émir des croyants. Il l'annonça par un manifeste en l'année 929 : ce califat andalou durera jusqu'en 1031.

Voir aussi