BRONCHIOLITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La bronchiolite aiguë, qui est principalement provoquée par le virus respiratoire syncytial (VRS), survient par épidémies saisonnières pendant l'automne et l'hiver. Elle se manifeste par l'apparition, quelques heures après une rhinite, d'une respiration difficile et rapide s'associant à une toux quinteuse et, à l'auscultation, à des râles dits sibilants (car de timbre aigu) et à un bruit de sifflement, ou wheezing, témoignant du rétrécissement du calibre des bronches. Bien qu'elle puisse être grave chez les enfants prématurés et qu'elle impose une hospitalisation pour les enfants âgés de moins de six semaines, il s'agit dans l'immense majorité des cas d'une affection bénigne ; seuls deux décès ont, par exemple, été répertoriés pendant l'hiver 1998-1999 par le réseau Erbus (Épidémiologie et recueil des bronchiolites en urgence pour surveillance) qui a été mis en place par les hôpitaux d'Île-de-France pour suivre la progression de l'épidémie. Le traitement associe classiquement divers médicaments comme des fluidifiants, des corticoïdes ou des bronchodilatateurs, mais leur efficacité est discutée et c'est, en fait, la kinésithérapie qui constitue la pièce maîtresse de la prise en charge. Elle repose aujourd'hui sur des méthodes d'accélération du flux expiratoire.

Un médicament à visée préventive a été récemment développé par les laboratoires Abbott. C'est le palivizumad (Synagis⌖), qui se compose d'anticorps de souris dirigés contre la protéine responsable de la fusion entre le VRS et les cellules humaines.

—  Corinne TUTIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRONCHIOLITE  » est également traité dans :

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Virus et asthme »  : […] La responsabilité des virus dans les exacerbations est désormais bien établie, chez l’enfant et chez l’adulte. Chez le nourrisson, bien des bronchites sifflantes sont d'origine virale et évoluent par la suite vers un asthme authentique et durable. Les virus responsables d’exacerbation sont les rhinovirus (dans 48 p. 100 des cas), le virus respiratoire syncitial (18 p. 100, d'où le lien souvent é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme/#i_29735

Pour citer l’article

Corinne TUTIN, « BRONCHIOLITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bronchiolite/