BRITANNICUS, Jean RacineFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Joué pour la première fois à l'Hôtel de Bourgogne, le 13 décembre 1669, Britannicus, tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine (1639-1699), est une réflexion sur l’histoire, la politique, les calculs de cour, autrement dit un texte qui rencontre directement les questions de légitimité, de souveraineté, et de tyrannie.

Britannicus est d’abord l’histoire d’un « monstre naissant », Néron, empereur en herbe, qui devient, par le biais des passions, exécrable, cruel, tyrannique et aimant. Il révèle en même temps la force implacable de son hérédité. Face à ce monstre, une reine-mère politique, Agrippine, est prise dans le réseau des stratégies à même de conforter la place de son fils sur le trône, tout en cherchant à prolonger son pouvoir de souveraine et de mère. Entre eux, un jeune homme innocent, Britannicus, demi-frère de Néron, plus légitime de naissance, plus faible aussi, qui rêve d’un monde galant d’où les rapports de force seraient exclus, et qui émeut par sa mort inévitable. « Ma tragédie n’est pas moins la disgrâce d’Agrippine que la mort de Britannicus » (Seconde Préface, 1676). Ressort dramatique de la pièce, une jeune fille, Junie, va se voir entraînée par la force d’un prince passionné, forcée de subir les assauts de son amour violent, et par là même empêchée de céder à l’amour tendre d’un autre prince, plus doux et plus galant.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian BIET, « BRITANNICUS, Jean Racine - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/britannicus/