FOSSE BOB (1927-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un cinéaste du corps

Danseur avant tout, Bob Fosse s'est intéressé aux corps, à leur plastique et à leur exposition. Ne se contentant pas de leur présentation esthétique, il les a mis en scène pour souligner la déperdition d'énergie, les incluant dans une société considérée de manière critique. Tous ses personnages sont prisonniers de leur propre drame. Leurs danses ou leurs chansons ne peuvent qu'exprimer des états d'âme désespérés, des ambitions déçues et des névroses.

Déjà, à Broadway, ses spectacles conféraient une dimension tragique au genre musical. Les protagonistes s'y débattaient, même en dansant, en proie à leurs pulsions émotionnelles, rejetant les tabous et les apparences sociales. Leurs corps vibraient selon leurs angoisses existentielles. À Hollywood, il n'a montré que des personnages marginaux : une prostituée dans Sweet Charity, une chanteuse interlope dans Cabaret, un fantaisiste drogué dans Lenny, un homme de spectacle suicidaire (lui-même) dans All That Jazz, ou encore un jeune couple où chacun est victime et bourreau l'un de l'autre dans le commerce du sexe et du luxe (Star 80).

À la scène comme à l'écran, Bob Fosse s'interrogeait sur l'extase procurée par la musique, la danse ou le sexe, en la confrontant à la société et aux cruautés du réel. En fin de compte, il analysait les corps comme un langage en proie aux vénalités.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Cabaret, Bob Fosse

Cabaret, Bob Fosse
Crédits : Allied Artists Picture Corporation/ Collection privée

photographie

Que le spectacle commence, de Bob Fosse

Que le spectacle commence, de Bob Fosse
Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

photographie




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Noël SIMSOLO, « FOSSE BOB - (1927-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bob-fosse/