Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BASQUE PAYS

Espagne : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Espagne : carte administrative

Traversé par une frontière politique et orographique, le Pays basque possède une forte unité ethnique, culturelle et linguistique, qui compense l'hétérogénéité du milieu physique. Sans jamais avoir formé un ensemble politique, les provinces basques espagnoles (Vizcaya ou Biscaye, Guipúzcoa et Álava) présentent les plus forts particularismes et abritent un mouvement nationaliste très actif, qui pose de sérieux problèmes à l'État espagnol. Région de contact entre des unités différentes (Pyrénées et chaîne Cantabrique, haut bassin de l'Èbre et Vieille-Castille), parcourue par un faisceau de routes fréquentées et débouchant sur un littoral animé, c'est un espace périphérique qui, par ses hommes et par ses ressources, s'est orienté très tôt vers l'économie moderne. Sa population a connu une croissance rapide. Parmi les régions les plus industrialisées d'Espagne, le Pays basque bénéficie d'un des plus hauts niveaux de développement du pays.

Entre les chaînes pyrénéenne et cantabrique, il apparaît comme un vaste ensellement où les massifs paléozoïques disparaissent (Cinco Villas à l'est, Asturies à l'ouest) et laissent la place à un ensemble plissé de roches sédimentaires d'âge secondaire, dont les sommets se situent entre 1 000 et 1 500 mètres (le mont Aitzgarri culmine à 1 544 m). L'érosion intense du versant atlantique y a dégagé des formes structurales où dominent les escarpements de calcaire urgonien (plis-failles) et les cuestas. La côte, rocheuse et fortement influencée par la structure, est indentée de nombreuses rias (Bilbao, Guernica, Pasajes) qui abritent une intense vie maritime. Le climat océanique, doux et humide (plus de 1 mètre de pluie par an sur le versant nord), a favorisé la prairie, les cultures fourragères et l'élevage, où dominent les bovins. Malgré leur petite taille, les exploitations, souvent dispersées (caseríos), sont modernes.

L'activité industrielle prime ici de très loin : la conjonction de ressources naturelles, d'une tradition manufacturière, de relations commerciales avec l'Europe du Nord-Ouest et d'un capitalisme entreprenant a fait du Pays basque un des foyers industriels de l'Espagne moderne : ses plus grandes sociétés ont une dimension nationale, voire internationale. Dominé par la métallurgie fondée sur l'extraction du fer et l'importation du charbon (anglais puis asturien), le Pays basque fournit à la fois des biens d'équipement et intermédiaires (aciers, papiers, ciments, chimie) produits par les industries lourdes des complexes portuaires du littoral, tandis que l'industrie de transformation est surtout le fait de petites villes manufacturières alignées en chapelet dans les vallées longitudinales ou transversales. Sur le versant méridional, plus sec et plus froid, la province d'Álava, plus agricole (céréales et ovins) et moins industrielle, a une population moins dense et un seul grand centre urbain, Vitoria, sa capitale (229 484 hab. en 2007) ; celle-ci, située à un carrefour très fréquenté, est un pôle industriel important. Sur le versant cantabrique, la Biscaye concentre l'essentiel de ses activités dans le complexe de Bilbao (353 168 hab.), où dominent les industries de base (sidérurgie) et le couloir de l'Ibaizabal (Durango). Dans le Guipúzcoa, au contraire, le paysage industriel est celui des vallées montagnardes où se suivent les cités industrielles (métallurgie de transformation, textile et papeteries). Sur la côte, la ria de Pasajes et la baie de la Concha (San Sebastián) sont deux centres très actifs : la première grâce à la pêche et aux industries, la seconde grâce aux activités balnéaires qui animent la capitale de la province (183 000 hab.). La forte présence de l'industrie concentrée dans les secteurs de base a rendu la région particulièrement vulnérable[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'Institut de géographie d'Aix-Marseille

Classification

Pour citer cet article

Roland COURTOT. BASQUE PAYS [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Espagne : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Espagne : carte administrative

Saint-Martin-d'Arrossa, pays basque - crédits : A. Pinet

Saint-Martin-d'Arrossa, pays basque

Autres références

  • BASQUES

    • Écrit par , , , et
    • 13 395 mots
    • 3 médias

    La spécificité des Basques, à travers les siècles et encore de nos jours, se fonde sur leur culture. Cette dernière s'appuie, au premier chef, sur la langue basque, ou euskara, qui actuellement est parlée au plus par le quart de la population, mais on en retrouve les traces dans la topographie, la toponymie,...

  • BILBAO

    • Écrit par
    • 528 mots
    • 1 média

    Capitale de la province de Biscaye (Vizcaya) au Pays basque, Bilbao est l'un des ports les plus importants d'Espagne. Le fait portuaire est essentiel pour comprendre la constitution de ce complexe industriel et urbain. Le port et la ville se sont fixés au fond de la ria du Nervión, longue (12 km)...

  • ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie

    • Écrit par
    • 9 604 mots
    • 9 médias
    Lesquatre provinces basques espagnoles (Àlava, Biscaye, Guipúzcoa et Navarre) forment deux régions autonomes distinctes depuis la Constitution de 1978. La Navarre fut un État souverain jusqu'au début du xvie siècle, elle en garda certaines prérogatives (droit civil, monnaie, douanes) jusqu'au...
  • ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

    • Écrit par , et
    • 10 723 mots
    • 6 médias
    ...politique intérieure, cette seconde législature est très marquée par les confrontations entre le pouvoir central et les nationalismes, en particulier celui du Pays basque. Le paroxysme de ces tensions a lieu en 2002, avec le vote d'une loi interdisant toute formation politique liée à une organisation terroriste,...