MOREL BENEDICT AUGUSTIN (1809-1873)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Psychiatre français. Après des études classiques et religieuses à Luxembourg, Morel commence sa médecine à Paris, où il a comme condisciples Claude Bernard et Ernest Lasègue. Il apprend la psychiatrie avec J.-P. Falret et G. Ferrus. Il est nommé médecin-chef de l'asile de Maréville près de Nancy en 1848, puis de l'asile de Saint-Yon près de Rouen en 1856.

Surtout célèbre par son Traité des dégénérescences physiques, intellectuelles et morales de l'espèce humaine et des causes qui produisent ces variétés maladives, paru en 1857, dans lequel il privilégie l'origine héréditaire des maladies mentales, il s'inspire de la philosophie conservatrice de L. de Bonald qui croyait à la dégénérescence, sous l'effet des vices et des révoltes, d'une race humaine modelée à l'origine sur l'exemple divin. Il se situe donc à l'opposé de tout évolutionnisme (L'Origine des espèces de Darwin ne paraîtra qu'en 1859). Cette notion d'hérédodégénérescence est encore plus systématisée dans son Traité des maladies mentales (1860), où les « aliénations et folies héréditaires » occupent une place prépondérante. C'est dans la « troisième classe », celle des « folies héréditaires à existence intellectuelle limitée, à tendance précoce et innée pour le mal », qu'il décrit un cas de « funeste terminaison de la folie héréditaire. Une immobilisation soudaine de toutes les facultés, une démence précoce indiquent que le jeune sujet a atteint le terme de la vie intellectuelle dont il peut disposer. » On connaît le succès de ce terme de « démence précoce », repris par E. Kraepelin pour nommer ce qui, avec E. Bleuler, deviendra la schizophrénie. Il ne semble pas que Morel, malgré la précision clinique de son observation qui décrit effectivement un cas d'hébéphrénie, ait eu conscience de son importance dans l'histoire de la nosographie psychiatrique.

—  Jacques POSTEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques POSTEL, « MOREL BENEDICT AUGUSTIN - (1809-1873) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedict-augustin-morel/