BARBADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielBarbade (BB)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Philip Greaves (depuis le 1er juillet 2017)
Note :
Chef du gouvernementMia Mottley (depuis le 25 mai 2018)
CapitaleBridgetown
Langue officielleanglais
Unité monétairedollar de la Barbade (BBD)
Population288 300 (estim. 2021)
Superficie (km2)430

Histoire

Le premier contact avec les Européens date d'une expédition organisée au début du xvie siècle par les Espagnols en quête d'esclaves ; mais ils abandonnent rapidement leurs droits sur cette petite île, isolée et peu peuplée. Les Britanniques installent ensuite une colonie en 1627 et les colons, divisés sur l'allégeance au roi ou au Parlement, obtiennent des institutions représentatives dès les années 1660. Ils abandonnent le tabac et le coton pour la canne à sucre, une culture d'exportation plus rentable mais qui nécessite une main-d'œuvre nombreuse et des exploitations plus grandes. L'importation d'esclaves africains augmente et les petites fermes sont regroupées en plantations. La structure démographique s'inverse alors : au début des années 1640, on compte environ 37 000 Blancs pour 6 000 Noirs ; en 1684, 20 000 Blancs pour 46 000 Noirs ; et, lors de l'abolition de l'esclavage en 1834, les Blancs ne sont plus que 15 000 alors que les autres communautés comptent 88 000 personnes. Les planteurs de la Barbade tirent de larges profits grâce à leur domination précoce sur la production sucrière, en particulier au xviie siècle. Ils consolident leur pouvoir politique, qui ne souffre pas réellement de l'opposition des esclaves, sauf lors de la révolte de 1816.

La canne à sucre reste la principale production de la Barbade, même lors des crises que provoquent l'émancipation des esclaves, et malgré le libre-échange et la concurrence de la betterave sucrière au xixe siècle. En effet, les planteurs et commerçants blancs au pouvoir soutiennent financièrement le secteur en période de difficulté, en baissant les salaires des travailleurs et les prestations sociales. Cette situation encourage l'émigration et des protestations politiques sporadiques (révoltes de 1876).

La croissance démographique, la fermeture des pays d'immigration, les répercussions économiques de la dépression mondiale et la diffusion des idées socialistes ainsi que du mouvement nationaliste noir dirigé par le Jamaïcain Marcus Garvey favorisent l'émergence de conflits sociaux dès 1937. Certaines réformes politiques et sociales portées par les nouvelles organisations ouvrières (légalisation complète des syndicats et extension du droit de vote) sont mises en œuvre dans les années 1940, permettant d'institutionnaliser un contre-pouvoir à l'élite en place. Ainsi, les chefs politiques noirs gagnent de l'influence en 1944, le suffrage universel est adopté en 1951, et l'autonomie interne complète accordée en 1961.

La Barbade rejoint l'éphémère Fédération des Antilles (1958-1962), puis devient un État indépendant le 30 novembre 1966. Le pays conserve alors un souverain en la personne d’Élisabeth II, mais le rôle de la reine est surtout honorifique et elle n’intervient pas dans la vie politique locale. La Constitution de 1966 s'inspire du modèle parlementaire britannique, dans lequel le monarque est représenté localement par un gouverneur général. La Barbade reste dans le Commonwealth et continue à développer la coopération régionale. En 1968, Errol Barrow (DLP, Parti travailliste démocratique, centre), Premier ministre de 1966 à 1976 et en 1986-1987, participe à la création de la Zone de libre-échange des Caraïbes, qui devient le Caricom en 1973. Dès l’indépendance, l’économie de l’île se diversifie grâce aux politiques mises en place par les gouvernements, qui évincent l'élite des planteurs.

Jusqu’en 2018, deux partis politiques alternent au pouvoir, le DLP et le Parti travailliste de la Barbade (BLP, gauche). Grâce à une croissance économique soutenue tout au long des années 1990, le BLP remporte trois victoires électorales consécutives (1994, 1999, 2003) et son leader Owen Arthur est Premier ministre de 1994 à 2008. Cette année-là, le DLP gagne les élections législatives, puis de justesse en 2013. Mais, aux élections de mai 2018, le BLP remporte tous les sièges et Mia Mottley devient la première femme à accéder au poste de Premier ministre de la Barbade.

Depuis les années 2000, sous la pression des instances internationales, les dirigeants barbadiens prennent régulièrement l’engagement de rendre leur système fiscal plus transparent, mais la Barbade reste souvent considérée comme un paradis fiscal, et le pays est encore placé sur la « liste grise » de l’Union européenne en 2021.

La pandémie de Covid-19 ayant eu pour conséquence une réduction [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Barbade : carte physique

Barbade : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Barbade : drapeau

Barbade : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

La Barbade

La Barbade
Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Bridgetown

Bridgetown
Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  BARBADE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'arc des petites Antilles « lato sensu » »  : […] L' arc des Petites Antilles stricto sensu possède une croûte de plus de 35 kilomètres d'épaisseur. Au nord de la Martinique, l'arc est double : il comprend un arc externe, à l'est, où le substratum volcanique est recouvert d'entablements calcaires (Petites Antilles calcaires), et un arc interne, à l'ouest, essentiellement volcanique (Petites Antilles volcaniques). L'activité volcanique cénozoïque […] Lire la suite

BRIDGETOWN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Capitale de la Barbade, État insulaire des Petites Antilles situé dans le sud-est de la mer des Caraïbes, Bridgetown se trouve à la pointe sud-ouest de l'île, dans la vaste baie de Carlisle. La ville, fondée en 1628 sous le nom d'Indian Bridge, déplût fortement à ses premiers visiteurs en raison de son emplacement à proximité d'un marais nauséabond et de son développement anarchique. Le nom de Sa […] Lire la suite

SUBDUCTION

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 6 288 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Tectonique liée à la subduction »  : […] Les conséquences tectoniques de la subduction se placent entre deux extrêmes. Dans les zones caractérisées par une sédimentation importante et une vitesse de convergence forte, la couverture sédimentaire de la lithosphère océanique qui entre en subduction est « pelée » – parfois partiellement, avec un décollement différentiel – et accumulée en écailles successives contre la marge continentale, qu […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 novembre 2021 Barbade. Instauration de la République.

La Barbade demeure membre du Commonwealth. […] Lire la suite

1er-12 juillet 2021 Finances mondiales. Suspension du projet européen de taxe numérique.

Seuls s’opposent au projet la Barbade, l’Estonie, la Hongrie, l’Irlande, le Kenya, le Nigeria, le Pérou, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Sri Lanka. Le 10, le G20 réuni à Venise approuve, après le G7 en juin, l’accord sur la taxation des multinationales. La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen déclare que cet accord « invite les pays à accepter de démanteler les taxes numériques existantes, que les États-Unis considèrent comme discriminatoires, et à s’abstenir d’instaurer des mesures similaires à l’avenir ». […] Lire la suite

15 septembre 2020 Barbade – Royaume-Uni. Annonce d'une prochaine instauration de la république.

La gouverneure de la Barbade Sandra Mason, lisant le discours du Trône de la Première ministre Mia Mottley, annonce la volonté de Bridgetown de s’affranchir de la couronne britannique et de « devenir une république d’ici le jour de célébration du cinquante-cinquième anniversaire de [son] indépendance, le 30 novembre 2021 ». La reine Élisabeth II devrait alors perdre son titre de chef d’État de la Barbade. […] Lire la suite

5-7 août 2019 États-Unis. Sanctions à l'encontre du gouvernement vénézuélien.

Le 7, le président vénézuélien Nicolás Maduro suspend le dialogue avec l’opposition, engagé en mai en Norvège et poursuivi en juillet à la Barbade. […] Lire la suite

12 mars 2019 Union européenne. Révision de la liste noire des paradis fiscaux.

La Barbade, les Émirats arabes unis et les îles Marshall, qui en étaient sortis en 2018, la réintègrent. Aruba, Belize, les Bermudes, les Fidji, Oman, Vanuatu et la Dominique les rejoignent. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Chrisopher Stewart JACKSON, Woodville K. MARSHALL, « BARBADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/barbade/